Des sanctions adéquates

Dimanche passé, en fin de Pride arc en ciel,  Luca 13 ans, sa mère et sa sœur se rendent à Molenbeek pour récupérer leur voiture. Bruzz précise que Luca est transgenre et finira par se faire insulter par 3 jeunes  « Brûle en enfer ! sale pédé ». Ils lancent des bouteilles et tentent aussi de lui arracher brutalement  son foulard arc en ciel (brûlures).  La mère est  aussi frappée. Heureusement, des passants interviennent pour les protéger et appellent la police. Les 3 jeunes sont arrêtés.

Selon BX1, ils ont “ensuite été relaxées par le magistrat du parquet”. On ignore encore les suites de cette affaire, mais à leur retour rapide à Molenbeek certains ont dû les accueillir comme des héros. Que faire si on veut mettre fin à ce genre d’agression ? Les emprisonner serait contre-productif, mais les relâcher immédiatement ne peut que renforcer leur sentiment d’impunité et celui de leurs amis.

Changer les mentalités est un long processus dans lesquelles les écoles et les maisons de jeunes ont à s’impliquer. Souvent victimes eux-mêmes de discriminations, ces jeunes reproduisent ce qu’ils subissent. Leur infliger des heures de travaux d’intérêt général est une mesure judiciaire alternative qui pourrait être prise à la suite d’une garde à vue légale qui leur laisserait le temps de la réflexion. Pareil pour ces Bruxellois qui régulièrement créent des incidents dans les bus ou les trains vers la mer ou le plan d’eau de Blaarmeersen à Gand. On voit déjà venir les généralisations abusives que cela pourrait engendrer.

1 réflexion sur « Des sanctions adéquates »

  1. brigittevermaelen

    « Infliger » des heures de travail d’intérêt général me paraît être un verbe trop fort, ce serait peut-être un retour à la réalité de terrain pour eux à condition d’être bien encadrés.

    Question fondamentale : d’où provient cette mentalité anti-homophobe, transgenre etc. ?
    – De la religion ?
    – Du manque d’éducation scolaire et parentale si ceux-ci en ont les moyens intellectuels ?
    – D’un besoin d’agresser quelqu’un différent de soi par peur et haine a priori de la différence, ou par revanche sociale par rapport à quelqu’un qui a réussi à s’émanciper de la mentalité d’origine de son milieu avec le soutien de sa famille, alors qu’eux-mêmes en sont incapables ?
    J’en oublie sûrement.

    Sans diagnostic inter-disciplinaire rigoureux (sociologie, anthropologie, religion, expérience judiciaire…) – diagnostic qui devrait déjà exister sans doute -, impossible de trouver les solutions efficaces pour les faire changer.

    La politique de sanction pure (par peur d’être taxés de laxisme) sans analyse ni encadrement ni perspective positive pour leur futur de ne donne que de très faibles résultats : cfr le nombre de récidives des prisonniers sortant de prison.
    Encore faudrait-il que nos autorités sortent de l’idéologie du tout punitif pour se débarrasser du problème à court terme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.