Archives pour la catégorie Santé

A quel prix nos chers vaccins ?

Beaucoup de mystère et quelques indiscrétions à propos des contrats commerciaux signés par l’Europe avec des firmes pharmaceutiques, avant même l’agréation et la mise sur le marché de leurs produits. Un article  d’Alternatives Economiques (en pdf bas de page), évalue les coûts de fabrication des vaccins Pfizer et Moderna très inférieurs à leur prix de vente, alors même que les laboratoires n’auraient guère innové, ni pris de risques commerciaux. Un vaccin Pfizer-BioNTech revient à 90 cents et un vaccin Moderna à 2,30 dollars. Prix de vente : entre 15 et 20 dollars

Ces firmes n’ont-elles cependant pas dû faire  face à de nombreuses recherches pour pouvoir innover rapidement ? Toujours selon Alternatives Economiques, les deux innovations phares, qui ont permis un développement aussi rapide des vaccins à ARN messager viennent de la recherche publique américaine, pas d’une recherche privée. Pour le brevet ARN messager de l’université de Pennsylvanie les labos n’auraient payé que 75 millions de dollars. Une somme dite ridicule.

Ces profits ne récompensent-ils pas aussi la prise de risque ? Là non plus, ça ne tient pas ! Les deux entreprises ont reçu un énorme flot d’argent public, soit en aides directes, soit par les précommandes de doses, qui supprimaient le risque. Ce sont les Etats qui, en finançant les laboratoires, ont assumé le risque de dépenser de l’argent en faveur de ceux qui ne trouveraient rien (Sanofi) ou des vaccins moins efficaces (AstraZeneca, Jansen). Le coût important des vastes essais cliniques a, là encore, été payé par le public. Voilà un point de vue qui donne à réfléchir, quand on sait qu’il y a 8 milliards d’individus à vacciner en deux doses …

Verdir l’auto pour qu’elle dure

A partir de 2026, seuls les véhicules de société électriques pourront encore bénéficier de l’avantage fiscal, qui les rend si désirables. S’il faut se réjouir de limiter ainsi la production de gaz à effets de serre, on ne peut s’empêcher de se poser quelques questions. La voiture dite « de société » n’est la plupart du temps qu’une augmentation de salaire non taxée et il est question – depuis longtemps – de mettre fin à ce régime hypocrite, qui installe plein de voitures sur les routes et décourage une mobilité alternative. En rendant verte cette flotte de voitures de société, le gouvernement fédéral ne lui assure-t-il pas une belle pérennité ? (1).

En annonçant aussi des primes pour l’installation de bornes de recharge, le gouvernement semble vouloir favoriser les lourdes voitures électriques à batteries. Pas un mot à propos de stations à hydrogène, pourtant indispensables pour stimuler l’acquisition de voitures à hydrogène qui font le plein rapidement. On doit se demander si ce favoritisme repose sur une étude comparative sérieuse ou sur le lobbying intense des constructeurs automobiles européens anti hydrogène ?

Pour ces deux modes de propulsion, se pose aussi la question de savoir si les producteurs d’électricité seront capables de produire suffisamment d’électricité verte, pour que cette flotte de voitures soit effectivement sans rejets de CO2 ? Il faut aussi préciser que l’accord évoque quand même la mise en place d’un nouveau budget mobilité, pour qui n’opte pas pour une voiture de société. Sera-t-il assez avantageux par rapport à la voiture de société ?

(1) Les partis de gauche de la coalition ont relevé qu’en rendant les voitures de société plus avantageuses encore, les problèmes de congestion s’en verraient encore une fois accrus.

Happy Monday: la nature s’invite en ville

Nager en plein air. Oui, en juillet/aout, il y aura finalement deux piscines en plein air – avec maîtres-nageurs et cabines – grâce aux militant.e.s de Pool is Cool et de la commune d’Anderlecht. Une vraie piscine gratuite sera aménagée le long du canal à hauteur du bassin Biestebroeck (bus 84, M° Saint-Guidon). L’autre c’est à l’étang nageable de Neerpede ,déjà en activité (tram 81 et bus 46). 

Plantes et couleurs. Ce sont les plantes qui servaient jadis à teindre les tissus qui sont mises en valeur au nouveau Jardin Kaleïdogarden, installé depuis peu près du Parc du Bempt à Forest. Les teintureries, le drap écarlate et les tapisseries, furent des artisanats qui ont fait la réputation et la richesse de Bruxelles, du Moyen-Age à la Renaissance. Avec des interventions artistiques colorées, ce jardin didactique vous en dira plus sur notre flore tinctoriale (Bus 50).

Des légumes de la ferme … qui nourrissent plus de 400 personnes. Et un potager collectif et une quarantaine d’agneaux. C’est au Chant des Cailles, qui est toujours en péril à cause d’un projet de construction sur un tiers de sa surface. Allez-y voir les maraîchers au travail ou un dimanche pour une assiette fermière (voir pdf ci-dessous). Le dimanche 6 juin vous pourrez acheter des plantes aromatiques et couper des fleurs. Votre présence sera aussi un encouragement pour le maintien de ce site exceptionnel (M° Demey. Bus 41 et 95)

Tweetez nature en ville

photos étangs de Neerpede, piscine Biestebroeck et nouveau Jardin Kaleïdogarden

Nager en plein air

Ce n’est pas la première fois que l’on parle ICI de jouer dans l’eau et d’une piscine en plein air à Bruxelles. Pascal Smet en a fait son dada et les militants de Pool is Cool poursuivent leur combat pour des espaces nageables en ville. Néo avait promis un étang destiné aux nageurs et nageuses au plateau du Heysel, avant de se rétracter. Nous y avons déjà consacré plusieurs billets, qui ont finalement abouti à ce seul constat: si vous n’avez pas les moyens de vous offrir une carte de membre au David Lloyd Clubs, vous ne nagerez pas en plein air à Bruxelles, alors que Paris le peut et dispose déjà d’un très bel aménagement en eau vive.

Les choses pourraient changer. La Région vient d’approuver l’étude de l’installation d’une piscine à ciel ouvert sur le toit du projet Manufakture, soutenu par le fonds européen FEDER sur le site Abattoir. Les fondations ont été revues pour supporter cette installation, qui récupèrerait aussi la chaleur émise par les entrepôts frigorifiques pour chauffer la piscine. L’étude de faisabilité a été confiée à la Société d’Aménagement Urbain (SAU) qui doit vérifier si ce projet fait sens financièrement et juridiquement.

Ce n’est donc pas encore cet été que vous nagerez en plein air, avec vue imprenable sur tout Bruxelles, mais un espoir est né et L’Echo en dit plus dans le pdf en bas de page. D’autres projets ont aussi vu le jour du côté du canal, mais rien de concret ne semble encore se dessiner à l’heure actuelle.

La structure de la Manufakture a déjà été renforcée dans l’optique d’accueillir la piscine en toiture. ©Baukunst

Happy Monday: 3 bonnes nouvelles

Ambiance et solidarité. Malgré un temps maussade, samedi les terrasses de la plupart des quartiers de Bruxelles ont retrouvé la foule des grands jours. Les habitué.e.s étaient tellement heureux de se retrouver, de partager et de soutenir leurs cafés et restaurants préférés. La bonne humeur et la prudence étaient de mise (presque) partout, la police n’a pas dû trop intervenir en dehors de Flagey. Merci les Bruxellois.e.s.

De l’air pur. Pour nous permettre d’aussi retrouver une vie normale en intérieur, une société belge a décidé d’importer un système de purification de l’air efficace, qui éliminerait sur 60 m2 jusqu’à 99,9% de virus, bactéries, pollens, odeurs, y compris les divers coronavirus. Des analyses extérieures semblent en avoir confirmé les performances. Plus d’infos dans le pdf en bas de page. Va-t-on enfin pouvoir se réunir sans passer par Zoom ?

Nouveaux trains de nuit. Après l’annonce de trains de nuit depuis Bruxelles vers Amsterdam, Berlin et Prague d’ici 2022, le projet pourrait s’étendre à Salzbourg, Innsbruck et Milan. Bruzz annonce une liaison d’Ostende à Prague et Varsovie, qui devrait aussi s’arrêter à Bruxelles dès 2022. Cela fera toujours un peu moins d’avions au-dessus de nos têtes