Archives de catégorie : Santé

Bruxelles climatiquement neutre

Depuis le 28 avril, Bruxelles a été retenue  par la Commission européenne avec Anvers, La Louvière et Louvain, parmi les 100 villes sélectionnées sur 377 candidats, pour tendre vers la neutralité climatique d’ici 2030. Ces villes pionnières seront invités à élaborer des « contrats ville climat », prévoyant un plan global de neutralité climatique dans tous les secteurs, tels que l’énergie, les bâtiments, la gestion des déchets et les transports.

Ces villes bénéficieront de subventions et d’assistance de l’Europe dans le cadre de Horizon Europe pour réaliser leur programme. Un budget de 360 millions d’euros est disponible pour la période 2022/23. La Commission invitera les villes à élaborer des contrats de ville climatique spécifiques. Frans Timmermans, responsable du pacte vert, déclare « avoir hâte de découvrir les solutions que les villes vont élaborer pour conduire leurs administrés et leurs entreprises vers un avenir plus vert».

Pour sa part, Margrethe Vestager désire « mettre un terme à notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles et procurer à nos citoyens des bénéfices tels qu’un air plus propre et une réduction de leurs factures énergétiques. Nous pouvons soutenir leur ambition grâce au budget de l’UE consacré à la recherche et à l’innovation ». Nous attendons de voir les projets  qui seront présentés par Bruxelles et particulièrement pour les factures énergétiques.

Le sexe et la ville

Oh là là !  ce n’est pas tous les jours que l’on parle de sexe sur ce blog. L’autre jour dans le tram, deux gamins de moins de 10 ans s’esclaffaient discrètement devant une pub pour Moules-Frites, un site qui donne la parole aux jeunes à propos de leur santé et de leur vie sexuelle. C’est cru, c’est direct et aborde tous les sujets sans tabous : la première fois, le plaisir, le consentement, l’amour, la masturbation, le genre, l’amour, les IST, …  Vous en saurez plus dans cet article de la RTBF. Bruxelles va se lancer dans des campagnes de sensibilisation scolaires.

Mai 68 et l’arrivée d’une pilule révolutionnaire – qui a permis le contrôle de la fécondité – avaient déjà bouleversé la conception de la vie familiale, de la place des femmes et des jeunes dans la société. Les centres de planning familial, la Free Clinic et la dépénalisation de l’avortement y ont aussi  largement contribué. Ont brisé des tabous. Si les années sida y ont mis un coup de frein, l’arrivée de traitements a diminué la peur … et limité la prudence. Aujourd’hui c’est la connaissance du corps, c’est l’égalité des genres – très détaillée ICI –  et leur fluidité fort bien exprimée par Le Monde, qui s’affirment dans l’espace public.

Récemment, un projet de loi a été voté à la Chambre pour tenir compte de l’évolution de la société. Il a notamment inscrit la notion de consentement et décriminalisé le travail sexuel, une première en Europe. Cet article en dit plus. Me too a signifié la rupture d’un certain silence. Signe des temps, Bruzz annonce la première édition du Brussels Porn Film Festival alternatif du 21 au 24 avril au Nova et à L’Aventure. BX1 dit qu’il entend proposer un « regard éclectique, enthousiaste et critique » sur la pornographie à partir d’une sélection parmi 1.300 films de 93 pays.

Les micro-ondes ?

Dans les recommandations du gouvernement pour économiser l’énergie figurait le four à micro-ondes. Cette reprise m’a valu un certain nombre de commentaires me reprochant de faire la publicité d’un mode de cuisson qui transforme les aliments. Les avis sont très partagés à ce sujet. Toute cuisson d’aliments les transforme, surtout au-delà de 110° et plus encore en grillades et barbecues. Il vaut donc mieux manger crus tous les aliments qui s’y prêtent.

Tant qu’à cuire, c’est la cuisson à la vapeur douce (pas en cocote minute)  qui préserve sans doute le mieux les propriétés des aliments. A propos des micro-ondes, la Fondation contre le cancer affirme: « La valeur nutritive des aliments d’origine animale cuits au micro-ondes ne diminue pas plus qu’à la cuisson traditionnelle et préserve mieux les protéines végétales. De plus, les vitamines sont mieux conservées, la cuisson est plus rapide et il ne faut pas ajouter d’eau »

Futura Santé suit cette affirmation, MediSite est plus mitigé et PasseportSanté dit à peu près le contraire., qui a été longtemps opposé aux micro-ondes, fait le point dans un article  technique, qui détaille vérités et légendes. Des dizaines d’autres d’articles ont été rédigés sur le sujet. Si sur le plan énergie tout est clair et scientifique, au niveau santé, il n’en est rien et ce n’est donc pas moi qui me permettrais de les départager.

1
1

Notre sécurité alimentaire

Les problèmes de santé rencontrés par un certain nombre de personnes qui ont consommé des produits Kinder de l’usine Ferrero d’Arlon ont attiré l’attention sur l’importance du rôle de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA). Souvent décriée pour sa sévérité, l’agence a démontré ici son utilité, face à un produit très populaire auprès des enfants, grâce à un marketing de « surprises » très performant. La fermeture de l’usine a été exigée.

Sur les quelques 10 000 inspections annuelles que l’AFSCA a effectuées dans les établissements horeca du pays, à peine la moitié ont obtenu un résultat positif et à Bruxelles, à peine un quart étaient en règle. C’est ce qui ressort des chiffres demandés par le député Vlaams Belang Tom Van Grieken au ministre des indépendants David Clarinval (MR) et publiés par Bruzz. 28% des commerces bruxellois inspectés on fait l’objet d’un PV pour infraction grave.

Le député Vlaams Belang attribue, bien évidemment, cette situation au fait que de nombreux snacks bruxellois sont gérés par des managers qui ne connaissent pas bien le français ni le néerlandais et encore moins nos réglementations alimentaires. Une formation obligatoire serait sans doute plus adéquate que le renforcement des amendes. Le ministre Clarinval précise qu’après une inspection défavorable, une ou plusieurs réinspections suivent.

photo extraite de visit.brussels