Archives pour la catégorie Tourisme

Logements touristiques: que nous cache-t-on ?

___________________________________________

Voilà 10 mois que Rudy Vervoort a reçu les résultats de l’étude qu’il a commandée à l’ULB et à la VUB en vue d’évaluer l’impact de l’Ordonnance sur l’hébergement touristique à Bruxelles et les auteurs n’ont toujours pas le droit de la rendre publique. Que contient-elle que les citoyens et citoyenne ne peuvent découvrir ?

Un vent favorable semble en avoir livré des éléments au journal Bruzz, qui vient de publier un article dont nous vous livrons une traduction en français. Les reproches sont nombreux: des délais trop longs pour obtenir les autorisations d’exploitation, des termes impropres et ambigus, des interprétations différentes entre communes, pas de distinction suffisante entre offres limitées de particuliers et professionnels qui entrent sur le marché du tourisme, …  Les chercheurs font des propositions qui ne pénalisent pas indistinctement les plates-formes de partage qui ont une valeur ajoutée pour Bruxelles et ses habitants et les entreprises commerciales qui entrent en concurrence avec l’industrie hôtelière sans en avoir les contraintes.

Nous avons déjà souligné l’utilité de règles claires par rapport au logement touristique qui soustrait de nombreux logements au marché immobilier bruxellois avec un impact sur les prix et sur la vie des quartiers. Barcelone, Paris et Berlin ont pris des mesures pour garantir l’habilité de la ville. Bruxelles aussi, mais la Région semble l’avoir fait à la hâte et va devoir revoir sa copie. Certains s’interrogent à propos de la qualité du travail des parlementaires bruxellois qui ont voté cette Ordonnance.

 

Happy Monday: des bâtiment recyclés

Oups ! C’est le brouillon que vous avez reçu dimanche …Voilà l’article mis à jour.

En 2014 déjà, il a été demandé aux architectes de Fearon Hay de transformer un immeuble industriel délabré des années 50 de Taiwan, en un boutique hôtel atypique. Ils ont choisi d’intégrer le plus grand nombre possible des éléments existants, en reprenant le caractère original du bâtiment industriel et brut. Plus de photos ICI.

Le SOF Hotel garde le charme de cette structure industrielle, avec des éléments de mobilier en bois naturel, de grandes enceintes en verre et des jardins sporadiques qui offrent une mise à jour minimale et moderne à cette ancienne usine. Un recyclage réussi et un minimum de déchets. La formidable idée de l’agence est d’avoir gardé les structures délabrées et les anciennes plantes mortes pour une ambiance renouveau post-apocalyptique.

Le recyclage de l’ancienne salle des guichets de la CGER, rue du Fossé aux Loups, s’est réalisé dans le même esprit, pour donner naissance au Food Market Wolf. Moins de déchets et plus d’atmosphère inédite. Le succès semble être au rendez-vous.

Happy Monday: des bâtiments recyclés

En 2014 déjà, il a été demandé aux architectes de Fearon Hay de transformer un immeuble industriel délabré des années 50 de Taiwan, en un boutique hôtel atypique. Ils ont choisi d’intégrer le plus grand nombre possible des éléments existants, en reprenant le caractère original du bâtiment industriel et brut. Plus de photos ICI.

Le SOF Hotel garde le charme de cette structure industrielle, avec des éléments de mobilier en bois naturel, de grandes enceintes en verre et des jardins sporadiques qui offrent une mise à jour minimale et moderne à cette ancienne usine. Un recyclage réussi et un minimum de déchets. La formidable idée de l’agence est d’avoir gardé les structures délabrées et les anciennes plantes mortes pour une ambiance renouveau post-apocalyptique.

Le recyclage de l’ancienne salle des guichets de la CGER, rue Fossés aux Loups, s’est réalisé dans le même esprit, pour donner naissance au Food Market Wolf. Moins de déchets et plus d’atmosphère inédite. Le succès semble être au rendez-vous.

Le quartier le plus cool de Bruxelles

___________________________________________

Où se situe le quartier le plus cool de Bruxelles ?
Selon le classement du quotidien anglais The Guardian, à la recherche de quartiers moins touristiques permettant de “réellement entrer dans la peau” des grandes villes européennes, le quartier universitaire du cimetières d’Ixelles occupe la deuxième place parmi les 10 quartiers les plus cools d’Europe, juste derrière Järntorget/Långgatorna à Göteborg (Suède). BX1 et Bruzz annoncent cette consécration.

Bien desservi en transports en commun, mais peu fréquenté par les circuits touristiques, le quartier a gardé toute son authenticité et sa diversité . « Il compte autant de personnes âgées que de jeunes professionnels à la recherche de bars et de nouvelles boutiques. Un nouvel arrivant d’Afrique. ouvrant le restaurant de ses rêves aussi bien qu’un propriétaire de bar belge septuagénaire” . La population étudiante de l’ULB et de la VUB y a attiré,  ces dernières années, de nouveaux talents et investissements.

On est cependant en droit de s’interroger sur l’impact que pourrait avoir cette distinction sur l’évolution du quartier. Ouvert aux voyageurs curieux, que pourra faire le quartier pour empêcher l’arrivée d’un tourisme de masse avide de selfies ? Alors, on garde la nomination pour nous ?

>>>  jusqu’à ce dimanche, la ville s’illumine, ne ratez pas le festival des lumières « Bright Brussels » qui déroule ses fastes de la Porte de Hal à Sainte Catherine en passant par les Marolles. En prélude, l’artiste Koert Vermeulen a imaginé un nouveau monde pour les casernes d’Ixelles, avec son projet See U, il a totalement rhabillé de lumière les anciennes écuries.

Happy Monday: un Conseil de la Nuit

_____________________________________________

Bruxelles n’aura pas de « Bourgmestre de la nuit » mais bien un « Conseil de la nuit ». La Région vient de créer cette structure, relayée par la RTBF. Elle a pour objet de favoriser le développement d’activités nocturnes, mais aussi de les pacifier. Pourquoi pas des piscines, des salles de sport, des bibliothèques et des musées ouverts en nocturne ? Pourquoi pas des écoles ouvertes le soir pour accueillir des activités citoyennes après le boulot ? La vie ne s’arrête pas à 18h.

Cette bonne nouvelle pourrait cependant en cacher une moins bonne: ce Conseil de la Nuit est essentiellement composé d’organisateurs d’activités nocturnes et sera présidé par VisitBrussels. C’est dire si l’accent est mis sur l’événementiel et sur le tourisme. Sans représentants de la société civile et des habitants, ne risque-t-on pas de mettre l’habitabilité de la ville en question sous la pression des lobbies de l’alcool et de la musique ?

Des associations et des habitants ont l’intention de demander d’être associés à ce Conseil de la Nuit. Certains estiment que des fondamentaux doivent être réunis avant tout développement de la vie nocturne: choix des implantations, isolation acoustique des locaux, respect de l’arrêté régional « Son amplifié », police nocturne équipée de sonomètres, …

>>> L’association 24h Brussels organise un forum « Mind the night », au Beursschouwburg le 20 février à 18h30.