Archives pour la catégorie Commerce

Les Bruxellois seront ce qu’ils mangent

____________________________________

Le futur de Bruxelles passe aussi par ce que nous mangeons. A Bruxelles, nous ingurgitons trop de (mauvaises) graisses, trop de sel, trop de sucre (ajouté), trop de viande et pas assez de fruits, de légumes et de fruits secs. Voilà un bilan sommaire vite fait, avec le cortège de problèmes d’obésité et de santé qui se développent. Si pas vous, peut-être vos enfants ou vos parents ?

Pour illustrer cette malbouffe: vous connaissez la « mitraillette » comme repas de midi rapide par chez nous ? Constituée d’une demi-baguette avec une viande cuite, des frites et une sauce de préférence andalouse ou alors lapin … sans le moindre légume (ou alors une demi feuille de laitue), elle est le plus souvent accompagnée d’une canette de Coca qui titre près de 42 g de sucre (8 morceaux). Si on aime, pourquoi pas de temps en temps, mais alors compensé par d’autres types de repas, si possible plus variés et sains.

A l’autre extrême, un nombre croissant de jeunes ont réagi en devenant végétarien ou alors carrément vegan – presque une entrée en religion – mais en oubliant souvent de compenser les protéines de la viande par la consommation de légumineuses, des fruits secs, voire de poissons contenant des omégas-3 s’ils peuvent se le permettre. Un professeur de nutrition de l’UCL fait ICI des propositions pratiques et réalistes. D’autres vont plus loin en supprimant aussi les produits laitiers.

La mitraillette de midi chez Fritland

Des livraisons par métro ?

____________________________________

Les Bruxellois sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne … et donc à se faire livrer à domicile. Parfois plusieurs visites sont nécessaires avant délivrance du colis. Une nouvelle tendance qui ne manque pas d’avoir un impact sur une circulation, déjà au bord de l’asphyxie, comme le révèle cette analyse globale des causes de congestion en zone urbaine.

Bangkok, qui n’est pas en reste – et suffoque actuellement sous un couvercle de pollution qui se prolonge avec un niveau de particules fines qui dépasse le triple des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé – est contrainte d’innover. Le réseau de métro aérien BTS a commencé à jouer le rôle de transporteur de fret complémentaire en partenariat avec SKYBOX. Bientôt 30 station BTS et 18 du réseau métro MRT seront connectées.

Comment cela marche ? Le commerçant dépose le colis à la boutique SKYBOX de station de métro la plus proche de chez lui. Celle-ci se chargera de délivrer le colis à station la plus proche du destinataire, qui sera averti sur son application et viendra prendre livraison de sa commande à la SKYBOX. Simple, efficace et éco responsable. Une initiative créative qui pourrait intéresser le réseau de métro de la STIB ?

 

 

Pas d’huile de palme dans mon réservoir

______________________________________

Savez-vous que la majorité de l’huile de palme importée et subventionnée par l’Europe est utilisée pour produire de l’essence ? Ces carburants n’ont cependant de vert que le nom. Leur impact est trois fois supérieur sur le dérèglement climatique par rapport au diesel classique, du fait de la déforestation qu’ils entraînent. Pour les produire, ce sont des millions d’hectares de forêts primaires qui sont détruits, privant la population indigène des ressources de la forêt et les orangs-outans de leur milieu naturel et les condamnant à mourir de faim.

Si l’Indonésie et la Malaisie continuent à détruire la forêt de l’ile de Bornéo pour aligner des palmiers à huile cultivés industriellement, c’est parce qu’il y a une forte demande d’huile de palme bon marché et que ce commerce est très rentable pour leurs gouvernements et quelques (très) gros producteurs. La seule manière de freiner cette déforestation c’est de restreindre la demande et d’arrêter de subventionner cette huile, comme la France vient de le décider.

Les membres de la Commission européenne ont jusqu’au 1er février pour prendre la décision d’arrêter les subventions à l’huile de palme dans toute l’Union. Il faut donc aller vite. Que pouvez-vous faire ? Signer la pétition rédigée par des citoyens conscientisés et bien informés. Vous pouvez aussi rejoindre la manifestation qui aura lieu à Bruxelles lundi prochain et dont les détails pratiques suivront.

Cliquez sur les orangs-outans pour pour signer et les sauver !

Cliquez sur les orangs-outans pour les sauver
Cliquez sur les orangs-outans pour signer et les sauver

 

Faites les soldes en voiture …

_______________________________________

Curieux signal envoyé par la nouvelle majorité rouge/verte/amarante de la Ville de Bruxelles, qui offre le parking gratuit en voirie dans le pentagone durant les deux samedis des soldes. Une demande formulée par le Syndicat Neutre des Indépendants. Pourquoi pas plutôt l’accès gratuit en transports en commun en collaboration avec la STIB ? Pour une vraie réflexion sur la question du stationnement payant, voyez plutôt la contribution de Frédéric Héran de l’Université de Lille 1.

Chacun sait que l’approvisionnement des horodateurs assure une bonne rotation des emplacements de parking en ville et luttent ainsi contre les voitures ventouses … souvent celles des commerçants locaux. Offrir la gratuité du stationnement pour les soldes n’est-il pas un cadeau démagogique ? Il ne profitera pas nécessairement aux fans des soldes, qui pourraient bien avoir énormément de peine à trouver un emplacement gratuit libre. A Luxembourg, les parkings sont gratuits … mais en périphérie.

Pas eu assez de temps pour réfléchir ?  La nouvelle majorité n’a fait que reprendre la mesure adoptée par Marion Lemesre l’an dernier et à laquelle elle avait associé Interparking.  On suivra de près ce que fera le Collège lors des prochains soldes d’été. Faire ses courses en centre-ville sans voiture est-ce possible ?  Avec la STIB vous y seriez-déjà ? Et si vous vous faisiez livrer les achats encombrants ?

Que penser d’un métro nord ?

________________________________________

La demande de permis pour creuser – durant 5 ans – une nouvelle station Toots Thielemans sous l’avenue de Stalingrad, a ouvert une boîte de Pandore – dont je vous ai déjà livré le contenu sulfureux – qu’il sera difficile de refermer …  Pas moins de 81 réactions à la Commission de concertation, y compris celles de la Ville et de Saint-Gilles. Si les deux communes – au Collège résolument plus vert – ne disent pas non au projet, elles y mettent de  très sérieuses conditions. La contestation de la part de la société civile ne vise pas uniquement la nouvelle station, mais questionne aussi le rapport coût/bénéfice d’une ligne 3 transformée en métro lourd.

La Commission a reporté son avis au 22 janvier pour complément d’information. Certains espèrent d’ailleurs que cette décision – non contraignante – sera reportée après les élections de mai. Elles pourraient donner naissance à un parlement et a un gouvernement régional plus vert, décidé à rouvrir l’ensemble du dossier ligne 3. Il devra être compatible avec une éventuelle nouvelle politique de transports publics, destinée à mettre fin à la congestion automobile et à l’intolérable pollution de l’air de la Région.

Faut-il regretter cette contestation qui engendrera des retards inéluctables ? Faut-il se réjouir qu’une réflexion plus en profondeur soit confiée à un nouveau gouvernement régional, qui devra définir ses priorités en matière de transition écologique et de répartition des richesses ?
Des extraits de l’article de Véronique Lamquin dans Le Soir et un billet TDN avec plan et illustrations dans Bruzz, révèlent des avis divergents au sein des décideurs mais aussi de la société civile.