Archives pour la catégorie Projets

Des quais plus verts et plus bas

________________________________________

Le  canal est le seul cours d’eau qui traverse entièrement la ville à l’air libre. Son niveau est très bas dans le centre pour permettre aux péniches de passer sous nos nombreux ponts. Il faut souvent se pencher pour  y voir couler l’eau. La seule manière de remédier à cette situation serait d’abaisser certains quais. Cette intention figure dans le texte de l’accord de majorité qui affirme vouloir « renforcer le lien entre l’espace public, l’eau et la nature ».

Une fois de plus, Bruzz est le premier média à annoncer que le gouvernement vient de discuter de l’étude de faisabilité réalisée par deux bureaux d’étude pour l’abaissement du quai de Péniches et  des Armateurs à hauteur du bassin Vergote. L’espace y est assez large et central pour verdir ces quais et les abaisser par paliers. Le gouvernement espère inclure ces projets dans l’accord de collaboration avec Beliris, dont la bruxelloise Karine Lalieux (PS) a aujourd’hui la tutelle.

Ce scénario favoriserait l’extension du parc Maximilien et inclurait la construction d’un nouveau complexe sportif Vergote. La possibilité d’une cafétéria avec une terrasse au bord de l’eau est en cours de discussion. Le point le plus bas du quai serait environ à deux mètres de moins qu’il ne l’est actuellement. Vous en saurez plus en lisant l’article de Bruzz ou sa traduction avec DeepL.com sous la photo.

simulation extraite de l’article de Bruzz

Une jonction verte

La ville de Bruxelles a chargé le Bureau Bas Smet d’élaborer un plan directeur pour faire de la cicatrice de la jonction nord-midi une véritable forêt urbaine. Pour l’équipe de l’architecte paysagiste, ce vaste espace public doit avant tout devenir plus vert et plus frais. « Il y a 100 ans la construction de la jonction ferroviaire a provoqué une rupture dans le centre de la ville. Aujourd’hui, nous pouvons transformer cette zone centrale en un paysage urbain avec lequel nous allons créer un microclimat. »

C’est Bruzz qui reprend cette bonne nouvelle annoncée par l’échevine de l’Urbanisme Ans Persoons. « Nous voulons réaménager cette zone au cours de la prochaine décennie afin qu’elle devienne un modèle en Europe en terme de plantation d’arbres, de collecte d’eau et de mobilité douce. Nous voulons rendre ce quartier plus agréable à vivre et à visiter, mais nous allons aussi augmenter la résilience de Bruxelles à l’avenir. »

Il s’agit d’une mission de 3,5 ans, en collaboration notamment avec Espaces Mobilité et le professeur Eric Corijn de la VUB. Avec la participation de partenaires culturels et sociaux, la mission doit déboucher sur un plan directeur contraignant pour les futures constructions et aménagements. Toutefois, le Bureau Bas Smets fera lui-même des propositions pour deux zones réservées: la place de l’Albertine et l’espace public proche de la gare centrale, dont vous voyez déjà une première esquisse dressée par les paysagistes.

documents Bureau Bas Smets copyright et actualités belges/archives Le Soir.

Happy Monday : un nouveau tram rapide

_______________________________________

Il n’existe aujourd’hui aucune alternative à la voiture à proximité de l’autoroute A12, qui relie Willebroek/Anvers à Bruxelles Nord. Les navetteurs sont toujours coincés dans leur voiture le long des embouteillages quotidiens de l’A12 et de l’entrée de Bruxelles. Le projet de 2018 de « sneltram » De Lijn était toujours bloqué par des recours au Conseil d’Etat.

Un article en français de VRT NWS confirme que le Conseil d’État a rejeté les divers recours, mettant fin à la contestation du projet. Les permis nécessaires vont pouvoir être introduits et un entrepreneur pourra être désigné. Un projet qui implique un investissement de quelque 450 millions d’euros, qui marque la confiance de De Lijn dans l’attractivité de la capitale. Le chantier du « sneltram » devrait débuter dans le courant de l’année 2023. Son parcours et ses arrêts sont détaillés ICI.

Les navetteurs pourront se rendre de Willebroek à Bruxelles-Nord en transports en commun en 35 minutes. Bonne nouvelle pour eux et aussi pour les habitants de la périphérie de Meise et de Grimbergen. Un arrêt « touristique » devrait également permettre aux Bruxellois de se rendre rapidement au merveilleux Jardin botanique de Meise. Bruxelles devrait également y gagner en diminution de la congestion et en qualité de l’air.

un tram rapide le long de l’autoroute A12 photo VRT NWS

Happy Monday: passer de l’information à l’action ?

___________________________________

Le blog bruxselsfuture.com recherche et diffuse des informations brèves qui peuvent être déterminantes pour l’avenir de notre Ville-Région. Les 541 abonnés dont vous faites partie, sont souvent autant d’influenceurs et d’influenceuses, qui répercutent ces informations dans leur entourage professionnel, familial ou associatif. Nous ne serons jamais assez nombreux pour prendre soin de cette cité, qui est aussi le lieu de vie du peuple cosmopolite de Bruxsels.

Lorsque l’un d’entre vous demande de diffuser l’adresse email de l’échevine des Espaces Verts Ecolo pour inonder sa boîte aux lettres de messages d’opposition au lotissement de l’espace vert du Donderberg. Lorsque d’autres demandent de communiquer les adresses des lecteurs et des personnes qui se mobilisent pour que Bruxelles ne rate pas l’entrée dans la filière hydrogène, comme ressource d’énergie. Là, nous ne sommes plus dans l’information. Nous sommes dans une demande d’action.

Ce blog informatif est-il en mesure de se transformer en un mouvement ? Je pourrais le souhaiter, mais je ne pense pas qu’il en ait les moyens. Par contre, soutenir des groupes de lecteurs mobilisés sur des problématiques spécifiques – comme le respect de la nature ou les filières hydrogène – devrait être possible. Les mettre en contact les uns avec les autres pour qu’ils puissent agir, pourrait être une mission de ce blog, tout comme relayer les résultats de leurs entreprises.

Des lecteurs passent à l’action
– Maintien des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles (Donderberg, Stalingrad, Cité administrative, …) écrire à l’échevine zoubida.jellab@brucity.be et à john.pitseys@ecolo.be
– Pour rejoindre le groupe « filière hydrogène »: se signaler à bruxsel@gmail.com

logo inspiré par « In Seine Saint-Denis »

Abbaye de Forest en péril ?

___________________________________________

Des millions vont être consacrés à la rénovation du site de l’abbaye de Forest, avec l’appui du Fonds européen FEDER. On ne peut que se réjouir de ce contrat de quartier qui vise la mise en valeur de ce site exceptionnel, qui sera réhabilité en un Pôle culturel, présenté ICI. Cependant, en regardant de plus près le projet ABŸ et ce qui se trouve en petits caractères au bas du document, les Amis de l’Abbaye et des riverains se montrent très inquiets. Comme les permis ne sont pas encore accordés, ils veulent une mobilisation pour empêcher ce qu’ils qualifient de massacre.

Parmi les nombreux griefs évoqués, figurent les 166 arbres qui vont être abattus (encore), le potager collectif relégué sur une ancienne décharge, l’espace de jeux des enfants déplacé, la destruction des vestiges du moulin et du ruisseau Geleysbeek à l’origine du village de Forest, la suppression de bâtiments qui ne sont pas historiques, mais utiles et en bon état et puis la construction d’une salle de spectacle de 800 places. Leur petite vidéo de moins de 5’ vous en dira bien plus.

Si vous voulez les soutenir, ils organisent une balade à la fois botanique, patrimoniale et musicale sur le site, ce samedi 13 mars à 13h, dans le cadre des opérations de Still standing for Culture. Le permis définitif n’a pas encore été accordé. Tout est encore possible … mais pas sans cette mobilisation, qui se fera dans le strict respect des règles sanitaires en extérieur.

photo extraite de la page Facebook des Amis de l’Abbaye