Archives pour la catégorie Energie

Oui, il faut soutenir la transition écologique

__________________________________________

Sans doute avez-vous progressivement équipé votre logement de coûteuses – mais performantes – lampes LED à (très) basse consommation et à grande longévité ? Et vous disposez probablement de doubles vitrages ? d’une pompe à chaleur et d’un frigo A +++ ? Des investissements coûteux mais très rentables pour votre portefeuille comme pour la planète.

Mes proches voisins ont deux enfants et de faibles revenus. Ils s’éclairent encore avec de l’incandescence et un peu d’halogène, parce que les lampes LED sont trop chères pour eux. Ils le paieront au fil des mois. Ils n’ont pas de doubles vitrages, leur frigo baille et ils se chauffent avec la vieille chaudière au mazout qui équipe l’appartement hérité des parents du mari. Ils le payent aussi au fil des mois. Sans aides spécifique et crédits d’impôts, ils seront les innocentes victimes de la transition écologique et finiront sans doute par descendre dans la rue en gilets fluos …

Sacrifier la nouvelle taxe carbone pour les carburants sur l’autel de la paix sociale est lâche, démagogique et irresponsable de la part du gouvernement. Comprendra-t-il qu’il faut maintenir et même majorer cette taxe ? Et dans le même temps fournir les aides indispensables aux personnes à bas revenus pour qu’ils puissent prendre part à l’indispensable transition écologique, qui ne peut-être un sport de riches. Ou faudra-t-il encore attendre le gouvernement qui sortira des urnes en mai … et qui sera nécessairement plus vert ?

Face à une véritable crise du partage, le Mouvement français pour un revenu de base fait ICI une proposition proche des revendications de certains gilets jaunes.

Honteux d’être Belge

___________________________________________

Je n’arrive pas à attendre jusqu’à demain pour vous envoyer ce billet.

La Belgique vient de refuser de suivre la majorité des Etats membres de l’Union Européenne sur deux des trois piliers du « paquet énergie propre » censé mettre l’Europe sur les rails des objectifs de l’accord de Paris. Deux jours après la marche pour le climat, nos gouvernants n’ont toujours rien compris. Le peuple de Belgique le leur pardonnera-t-il ?

Michel De Muelenaere, dans son article pour journal Le Soir:  » Notre ambassadeur auprès de l’Union avait reçu pour mandat de réunir une « minorité de blocage « . Ç‘a n’a pas trop bien marché. Seule la Tchéquie a suivi la Belgique …

Le pays qui abrite la capitale de l’Europe entre dans l’histoire en marchant à reculons.
Ce sera sans moi.

Honteux d’être Belge

____________________________________________

Je n’arrive pas à attendre jusqu’à demain pour vous envoyer ce billet.

La Belgique vient de refuser de suivre la majorité des Etats membres de l’Union Européenne sur deux des trois piliers du « paquet énergie propre » censé mettre l’Europe sur les rails des objectifs de l’accord de Paris. Deux jours après la marche pour le climat, nos gouvernants n’ont toujours rien compris. Le peuple de Belgique le leur pardonnera-t-il ?

Michel De Muelenaere, dans son article pour journal Le Soir:  » Notre ambassadeur auprès de l’Union avait reçu pour mandat de réunir une « minorité de blocage « . Ç‘a n’a pas trop bien marché. Seule la Tchéquie a suivi la Belgique …

Le pays qui abrite la capitale de l’Europe entre dans l’histoire en marchant à reculons.
Ce sera sans moi.

Un WE pas comme les autres

____________________________________________

Vendredi, et peut-être samedi, le peuple des bas salaires en gilets jaunes brave les interdits et manifeste à Bruxelles contre la hausse du prix des carburants, impayable pour certains d’entre eux. Ils se font déborder par quelques casseurs.

Dimanche, la Coalition Climat, ses sympathisants et vous ? vont défiler –  avec autorisation – de la Gare du Nord au Cinquantenaire, pour demander de taxer davantage tous les carburants, afin d’en limiter la consommation et de lutter contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air.

Pouvons-nous dire au nom des Bruxellois ?

OUI, il faut augmenter le prix de tous les carburants pour diminuer la pollution de l’air et le réchauffement climatique, mais d’autres mesures doivent accompagner cette décision.

OUI, il faut que l’argent récolté soit utilisé pour soutenir la transition énergétique.

OUI, il faut augmenter les plus bas salaires, pour permettre à ceux qui ne peuvent se passer de voiture pour travailler de remplir leur réservoir et de nourrir leur famille dans la dignité.

OUI, il faut aider les Bruxellois à vivre regroupés dans une ville apaisée, pour éviter bien des navettes inutiles pour aller travailler, pour conduire les enfants à l’école, pour faire des courses en périphérie , …

OUI, il va être indispensable de changer de mode de vie pour que la ville et la planète restent habitables par l’espèce humaine.

Happy Monday: le prix des énergies non renouvelables augmente

___________________________________________

Au risque de perdre quelques abonnés à ce blog, en pleine campagne des « gilets jaunes », je me risque à me réjouir de voir monter le prix de l’énergie fossile et à dénoncer la démagogie de la plupart des médias. Tout ce qui est rare doit forcément devenir cher, et quand la pollution de l’air s’y rajoute, il faut agir. La préservation des ressources de la planète et la réduction des gaz nocifs pour notre santé sont nécessairement à ce prix.

Il est néanmoins un certain nombre de citoyennes et des citoyens pour qui la voiture privée reste vraiment indispensable (1) et parmi eux, un nombre non négligeable de personnes avec des revenus de 1.200€ par mois qui ne peuvent se permettre de dépenser 250€ pour le seul carburant. Ces personnes devraient pouvoir bénéficier d’une prime pour faire face à cette hausse indispensable, ou mieux, un relèvement général des bas salaires, qui ne permettent pas l’accès à une vie digne.

Pour en savoir (beaucoup) plus sur ce sujet vital, j’ai rassemblé quelques articles de fond qui abordent la question d’une manière plus fondamentale, pour ne pas dire philosophique. Le futur de la ville, mais aussi celui de l’espèce humaine et de la planète, en dépendent. Je vous invite à prendre le temps de les consulter. J’ai aussi joint l’article de L’Echo.

(1) Je ne parle pas ici des personnes qui se sont volontairement installées loin de leur lieu de travail et des transports en commun, en particulier dans les deux Brabant, où l’on a permis un néfaste étalement de l’habitat, avec une inévitable multiplication des déplacements en véhicule individuel.