Archives pour la catégorie Energie

En finir avec le vélo

Un lecteur du blog nous transmet ce message du PDG d’Euro Exim Bank Ltd

« Un cycliste est un désastre pour l’économie du pays. Il n’achète pas de voiture et ne prend pas de crédit automobile. N’achète pas d’assurance automobile. N’achète pas de carburant. N’envoie pas sa voiture pour entretien et réparations. N’utilise pas les parkings payants. Ne cause pas d’accident majeurs. Ne nécessite pas d’autoroute à plusieurs voies. Ne devient pas obèse …

Des gens en bonne santé ne sont pas nécessaires pour l’économie. Ils n’achètent pas de médicaments. Ils ne vont pas dans les hôpitaux ni chez le médecin. Ils n’ajoutent rien au PIB du pays. Au contraire, chaque nouveau point de vente Mc Donald crée au moins 30 emplois – 10 cardiologues – 10 dentistes – 10 experts en perte de poids en dehors des personnes travaillant au point de vente Mc Donald. Un cycliste ou un Mc Donald ?  Ça vaut le coup d’y penser ».

PS: la marche c’est encore pire, ils n’achètent même pas un vélo 

Happy Monday: des citoyens crient victoire

Citoyens et organisations non gouvernementales viennent de gagner le procès intenté à la société pétrolière Shell. Pour la première fois, un objectif climatique est imposé de jure à une multinationale: Shell devra se conformer aux accords de Paris et réduire ses émissions de CO2 de 45% d’ici fin 2030. Cette contrainte exercée sur une puissante société privée ouvre une brèche importante, même si Shell a annoncé qu’elle ira en appel. Il y avait déjà une décision de la Cour constitutionnelle fédérale allemande qui donne raison aux citoyens et ONG: la loi fédérale Climat viole les droits fondamentaux, explications ICI. D’autres affaires recevables sont pendantes en Belgique et devant la Cour européenne des droits de l’homme. Ce n’est pas rien. 

Diverses sociétés cotées en Bourse font aussi face à la fronde d’un certain nombre de leurs actionnaires, qui n’acceptent plus le mépris affiché pour la protection de l’environnement. Exxon Mobil et Chevron ont dû faire des concessions environnementales à leurs actionnaires révoltés, contrairement à ceux de TotalEnergies, qui ont voté à une large majorité pour la poursuite des activités de forage. Des banques doivent également subir les reproches de leurs clients pour la poursuite de leurs investissements dans l’extraction du charbon et du pétrole.

Sensibles à la montée en puissance de ce courant environnementaliste, de nombreuses sociétés tentent d’améliorer leur image par un simple « greenwashing ». C’est un simulacre qui ne satisfait plus de nombreux citoyens, ils exigent  désormais une attitude plus responsable de la part des producteurs et de ceux qui les financent. Bonne nouvelle aussi pour Bruxelles, en ce lundi ensoleillé.

photo Pixabay

L’hydrogène réunit ses partisans

Il y a quelque temps déjà, une lectrice se demandait à quoi pouvaient bien servir nos soliloques à propos de l’avenir de notre ville. Autant prêcher dans le désert. Aujourd’hui, nous sommes 544 à partager des visions d’un futur que nous voulons désirable. Mieux encore, certain.e.s n’hésitent pas à diffuser nos idées auprès de leurs relations ou de responsables politiques. Depuis peu, des lecteurs et lectrices ont décidé de passer de la réflexion à l’action. Réunis pour faire le point entre passionnés et scientifiques pour voir comment agir pour assurer un avenir à l’hydrogène à Bruxelles. Ils ont déjà un RV fixé avec le cabinet d’Alain Maron.

La Région semble tout miser sur la voiture électrique et l’installation des milliers de bornes nécessaires au long rechargement de leurs volumineuses batteries. Contrairement à la Flandre et à la Wallonie, Bruxelles ne mentionne pas l’hydrogène dans le plan de relance qu’elle a introduit à l’Europe. La compétition entre la voiture électrique à batteries et celle à pile à combustible (hydrogène) ne fait que commencer. La Chine abandonne la voiture électrique au profit de l’hydrogène et les provinces se ruent sur les subventions. Le Japon n’est absolument pas en reste.

La Commission Européenne ambitionne de positionner l’hydrogène comme une énergie incontournable à l’horizon 2050 pour les transports. Au point que les voitures à pile à combustible pourraient détrôner les modèles électriques à batterie … que 18% de propriétaires américains se mettent déjà à revendre, à cause du temps de rechargement. Les jeux ne sont pas faits. Bruxelles aurait tort de mettre tous ses oeufs dans le même panier et de ne pas miser aussi sur des stations à hydrogène.

Pour rejoindre le groupe Bruxelles Hydrogène il suffit d’adresser votre demande à cette  adresse.

n’hésitez pas à twitter cet article

Pourquoi ils boudent l’hydrogène ?

______________________________________

Il n’y a pas que la Région bruxelloise qui boude l’hydrogène comme carburant de l’avenir, les constructeurs automobiles européens sont sceptiques face à l’hydrogène. Ou plus exactement, ne veulent pas que les voitures à hydrogène fassent de l’ombre à leurs voitures électriques, pour lesquelles ils ont dépensé des millards pour développer des batteries et une chaîne internationale d’approvisionnement. Pour que leurs investissements soient rentables, ils doivent vendre au moins 100.000 voitures électriques par an ! Les voitures à hydrogène ne sont donc pas bien vues et les villes priées de s’équiper de bornes de rechargement.

Selon eux, pour ce qui est des voitures personnelles, il faudra au moins attendre 2030 pour que l’hydrogène, en tant que carburant, devienne réellement intéressant. Son coût est encore beaucoup trop élevé par rapport à l’électrique ou aux carburants fossiles. Pour le directeur général d’Air Liquide, qui produit de l’hydrogène: taxis, bus, trains, bateaux, véhicules utilitaires légers, tout ce qui revient à un point fixe ou retourne à un point fixe est déjà un bon candidat. L’article de Business AM vous en dira un peu plus. Et ICI, toutes les voitures à hydrogène déjà disponibles.

Mais tout cela, c’est en faisant l’impasse sur la politique des constructeurs asiatiques, qui savent pourquoi ils misent sur l’hydrogène et comptent bien inonder le marché européen. Toyota propulse sa Mirai à hydrogène sur le marché belge en la rendant 20% moins chère et lance un appel aux autorités: l’utilisation des véhicules à hydrogène devrait se faciliter à mesure que les marchés amélioreront leurs infrastructures, que le nombre de stations-service augmentera et que les gouvernements et les autorités locales introduiront de réglementations en faveur d’une mobilité plus propre. A bon entendeur, salut ! … sans oublier que – même à l’hydrogène – la voiture est toujours un objet encombrant et trop souvent non indispensable dans l’espace urbain

la nouvelle Mirai à hydrogène de Toyota

Happy Monday: passer de l’information à l’action ?

___________________________________

Le blog bruxselsfuture.com recherche et diffuse des informations brèves qui peuvent être déterminantes pour l’avenir de notre Ville-Région. Les 541 abonnés dont vous faites partie, sont souvent autant d’influenceurs et d’influenceuses, qui répercutent ces informations dans leur entourage professionnel, familial ou associatif. Nous ne serons jamais assez nombreux pour prendre soin de cette cité, qui est aussi le lieu de vie du peuple cosmopolite de Bruxsels.

Lorsque l’un d’entre vous demande de diffuser l’adresse email de l’échevine des Espaces Verts Ecolo pour inonder sa boîte aux lettres de messages d’opposition au lotissement de l’espace vert du Donderberg. Lorsque d’autres demandent de communiquer les adresses des lecteurs et des personnes qui se mobilisent pour que Bruxelles ne rate pas l’entrée dans la filière hydrogène, comme ressource d’énergie. Là, nous ne sommes plus dans l’information. Nous sommes dans une demande d’action.

Ce blog informatif est-il en mesure de se transformer en un mouvement ? Je pourrais le souhaiter, mais je ne pense pas qu’il en ait les moyens. Par contre, soutenir des groupes de lecteurs mobilisés sur des problématiques spécifiques – comme le respect de la nature ou les filières hydrogène – devrait être possible. Les mettre en contact les uns avec les autres pour qu’ils puissent agir, pourrait être une mission de ce blog, tout comme relayer les résultats de leurs entreprises.

Des lecteurs passent à l’action
– Maintien des Espaces Verts de la Ville de Bruxelles (Donderberg, Stalingrad, Cité administrative, …) écrire à l’échevine zoubida.jellab@brucity.be et à john.pitseys@ecolo.be
– Pour rejoindre le groupe « filière hydrogène »: se signaler à bruxsel@gmail.com

logo inspiré par « In Seine Saint-Denis »