Archives pour la catégorie Energie

Un tram sans caténaires

 

 

 

 

 

 

 

Ces toiles d’araignées, qui quadrillent le ciel de Bruxelles, ont longtemps été considérées comme indispensables à l’alimentation électrique de nos trams. D’où le célèbre « Jef de flèche is af » lorsque le tram s’arrête inopinément. Cet énorme réseau de mâts et de caténaires est complexe et demande beaucoup d’entretien. Il est aussi vulnérable aux branches des arbres des avenues. Des villes qui créent de nouveaux réseaux, comme Bordeaux, arrivent à s’en passer.

La Tribune annonce qu’Alstom a mis au point un tram sans caténaires, qui se recharge par le sol en 20 secondes à chaque arrêt. Près du tiers de l’énergie nécessaire au fonctionnement de ce tram est produite lors de ses phases de freinage.

Installé tout récemment à Nice, ce tram économiserait le quart de l’énergie dépensée par un tram classique. A la clé, également une réduction de 11% des coûts de maintenance du matériel. Soixante exemplaires sont fabriqués en ce moment pour Sydney et pour Taïwan, où quinze XO5 vont bientôt traverser la ville de Kaohsiung. Barcelone pourrait suivre. Le tramway sans caténaires, « c’est probablement le sens de l’histoire » pour les nouveaux réseaux.

Interrogée par nos soins, la STIB donne ICI toutes les bonnes raisons pour lesquelles elle ne mettra pas ce tram sans caténaires à son programme.

Le tramway de Nice – crédit Le Parisien LP/Matthias Galante

 

 

Vendredi on marche pour le climat

 

Figure de proue du mouvement des jeunes pour le climat, Greta Thunberg sera à nouveau présente à Bruxelles ce vendredi 6 mars, dans le cadre d’une grève européenne pour le climat. La nouvelle marche s’élancera à 14h00 de la gare Centrale en présence de nombreux représentants européens du mouvement ‘Fridays for future’. La DH en dit plus ICI.

Dans un autre article, la DH évoque un certain découragement chez les étudiants, qui estiment que leur mobilisation n’a servi à rien. Si vous pouvez vous libérer vendredi à 14h pour les rejoindre à la gare centrale, votre soutien pourrait être utile, à la fois pour faire nombre et pour leur prouver que les adultes se soucient de la planète qu’ils vont leur laisser en héritage.

Parmi les actions déjà entreprises, la lutte contre les sacs en plastique à usage unique est sans doute une des plus réussies, même si elle ne constitue qu’un petit maillon des combats à mener. Leur disparition progressive en a déjà fait un objet de collection aux Etats Unis, comme le révèle ironiquement cet article richement illustré du New York Times.

L’hydrogène va nous transporter

_______________________________________

Sans autres émissions que de l’eau et sans autre bruit que le glissement sur les rails, le train à pile à hydrogène construit par Alstom est le premier train à l’hydrogène du monde à rouler avec des passagers. Testé depuis 2018 en Allemagne sur la ligne Cuxhaven – Bremervörde, près de Hambourg, il peut accueillir 300 passagers et roule en autonomie pendant 1000 km.  À partir de 2021, après deux ans de test positif, 14 trains à hydrogène remplaceront complètement la flotte des trains diesel de la ligne et d’ici 2022, 41 trains Coradia iLint fonctionneront sur deux lignes allemandes. Un article de la RTBF en dit plus.

Le train à hydrogène sera également testé pendant deux semaines aux Pays-Bas  sur la ligne Groningen – Leeuwarden. Pour la France il y aura une quinzaine de trains d’ici 2022. La Corée s’y est mise aussi, comme la Californie et Saint Pétersbourg ainsi que la Suède pour les trains marchandises. Toute l’actualité des mises en service est ICI. En Belgique, rien de concret pour l’instant et pourtant il subsiste encore une centaine de trains diesel très polluants. La direction de la SNCB se contente de dire qu’elle compte étudier cette option à l’avenir, notamment le long du canal Gand – Terneuzen.

Si la pile à hydrogène est durable et résolument verte sur le lieu de l’utilisation, la production et la compression de l’hydrogène nécessitent cependant beaucoup d’énergie électrique. Dans des pays comme l’Allemagne, celle-ci est encore largement produite à partir du charbon. Plus de 95% de la production mondiale de l’hydrogène est encore issue d’énergies fossiles, mais cela commence à évoluer favorablement.

crédit Alstom

 

 

 

 

 

 

 

https://www.alstom.com/fr/nos-solutions/materiel-roulant/coradia-ilint-le-premier-train-hydrogene-au-monde

 

Happy Monday: la frugalité s’impose

___________________________________________________

Tôt ou tard, l’humanité sera contrainte à une certaine frugalité, parce que les ressources de la planète ne sont pas inépuisables. Alors, autant prendre les devants, être parcimonieux avec les matières premières, limiter les gaspillages et favoriser le durable pour tenter de rendre cette frugalité agréable et pourquoi pas désirable ?

Un produit frugal se distingue par une concentration sur les fonctionnalités essentielles, avec une faible complexité technologique, mais avec un niveau de performance et de fiabilité élevé. Ces objets sont pensés pour être moins chers, de meilleure qualité, tout en optimisant les ressources utilisées. Le contraire de l’obsolescence programmée. Ils ne participent toutefois pas nécessairement à la réduction de l’empreinte écologique, puisqu’ils vont – à raison – permettre l’accès à des biens et services auxquels des populations entières n’avaient jusqu’ici malheureusement pas droit.

Dans des pays comme l’Inde, une grande partie de la population est contrainte à une frugalité extrême pour raison de pauvreté. Disposant d’ingénieurs et de chercheurs, le sous-continent indien peut aussi compter sur l’ingéniosité et la créativité de ses habitants pour tenter d’accéder au confort à moindres frais. Découvrez leur ingéniosité contrainte dans cet article documenté et encourageant de la revue Conversation.

 

Bruxelles électrique

____________________________________________

« Gaz à tous les étages », c’est bientôt le passé. Amsterdam prévoit d’éliminer complètement l’utilisation du gaz naturel domestique d’ici 2050. Pourquoi certaines villes envisagent-t-elles d’éliminer le chauffage et la cuisson au gaz naturel pour lutter contre le changement climatique ? Pourquoi l’électrification des bâtiments et l’élimination du gaz dans les maisons neuves devient désormais une tendance de fond ? L’électricité serait-elle nécessairement verte sur le lieux de production ?

Le magazine américain Curbed consacre un article bien documenté à cette question, qui pourrait bien modifier radicalement la distribution d’énergie dans les constructions neuves comme dans les rénovations. Le groupe privé BDL livre une synthèse. Si la production d’électricité verte est encore très insuffisante en Belgique (surtout en Flandre), elle tendra cependant à le devenir, alors que la production de gaz naturel tendra nécessairement à se raréfier dans les prochaines décennies, malgré les tentatives de séduction opérées par les fournisseurs de gaz, à la suite des fournisseurs de mazout, encore plus inquiets.

Bruxelles s’éclaire déjà de plus en plus en LED et 45% de l’électricité que consomme notre ville est d’origine verte. Le futur fera sans doute la part belle aux plaques de cuisson à induction pour cuisiner, aux pompes à chaleur électriques pour se chauffer par le sol – par géothermie si l’habitat est groupé – et à la voiture électrique partagée, pour se déplacer. Si l’éolien et le photovoltaïque progressent dans le pays, ils sont encore loin de pouvoir fournir l’énergie verte nécessaire pour alimenter tout cela et pour produire l’hydrogène nécessaire pour d’autres applications.