Archives pour la catégorie Gouvernance

Homme d’Etat bruxellois ?

________________________________________

Billet d’humeur.

Philippe Close, bourgmestre d’une de nos 19 communes – portant désormais cravate et lunettes noires – n’arrête pas de surprendre avec des interventions dignes d’un homme d’Etat … ou d’un ministre président. A la fête de la Communauté flamande, sa présence et son discours ont été appréciés: Mooie toespraak en knap dat hij hier is. Il veut être le bourgmestre de tous les Bruxellois et dit aussi apprécier la composante flamande de l’identité de la capitale, comme le montre les articles de Bruzz: Vlaming moet zich in Brussel thuis voelen. De vlaamse identiteit is één van de vele gezichten van onze mooie hoofdstad. Wij hebben jullie steun nodig, geen geld. “ Nous ne demandons pas votre argent, mais bien des professeurs de néerlandais ”.

Lorsque TV5MONDE programme une interview d’une heure sur Bruxelles, avec FRI et Le Monde, c’est Philippe Close qu’ils interrogent, pas Rudi Vervoort … Ses réponses, à découvrir ICI, dépassent largement les préoccupations de sa commune. Il a une vision pour l’ensemble de la Région et pour la Belgique. Il pourrait succéder à  Laurette Onkelinx à la fédération bruxelloise du PS et un bruit court, qu’il remplacerai Rudi Vervoort à la Région à mi-mandat ?

Après le scandale du Samusocial et du GIAL et suite à la gestion autocratique du piétonnier par Yvan Mayeur, qui aurait cru – qu’en un an – Philippe Close allait pouvoir revitaliser l’image du PS et éviter une descente en enfer ? Son charisme, sa bonhomie, son bilinguisme volontariste, mais aussi son franc-parler, lui ont permis de dépasser le score de Freddy Thielemans, dont il fut un chef cab efficace pendant 6 ans. Si on peut lui reprocher son côté bling-bling, son penchant pour l’événementiel ou sa défense de projets discutables comme le Beer Temple à la Bourse, le Mega shopping Mall NÉO, et aussi sa candidature à la Région, alors qu’il avait décidé de ne pas y siéger, il est évident que Bruxelles a besoin d’hommes d’Etat rassembleurs et charismatiques comme lui. Il y a un besoin urgent de politiques qui ont une vision d’avenir pour notre Ville-Région. Merci à lui, et à quand d’autres hommes d’Etat et femmes d’Etat ?

Happy Monday: la transition est au menu

___________________________________________

Bruxelles à un gouvernement. Ce n’est pas banal. Un gouvernement qui promet de se lancer dans la transition écologique et sociale indispensable pour le futur de Bruxsels et de l’espèce humaine. Il annonce aussi des pratiques de gouvernance plus transparentes et davantage de participation citoyenne. Il faut s’en réjouir … et le croire sur parole, parce que le budget pour y parvenir n’est pas encore établi, ni garanti et que de nouvelles taxes pour l’alimenter semblent exclues.

En trois paragraphes, impossible de livrer une analyse des 130 pages de déclarations d’intention, du nouveau gouvernement, mais certains médias s’y sont attelé. J’en ai sélectionné trois pour vous: l’analyse de L’Echo, celle de Bruzz et celle du Soir .

Sur le plan social pas trop de craintes, le PS omniprésent depuis 30 ans à l’expérience et dispose de ses relais dans  toutes les administrations. Sur le plan environnemental Ecolo/Groen – plus démunis – devront être vigilants pour que cet ambitieux programme se concrétise. Avec une présence verte dans 14 communes, une nouvelle répartition des compétences entre les communes et la Région devrait pouvoir voir le jour. Beaucoup est aussi attendu des « Etats Généraux » et des « Contrats Ecole » annoncés et que nous suivons de près.

 

La foi ne fait pas la loi

_____________________________________

Alors que la majorité des Belges étaient baptisé.es et que beaucoup fréquentaient les églises catholiques ou protestantes, la loi – qui s’impose à toutes et à tous – a finalement consacré la séparation de l’Etat et de l’Eglise, après une longue histoire retracée dans un texte très personnel de Robert Calmon, publié par Wikisource.

A Bruxelles aussi, la liberté de culte est garantie et même subsidiée par l’Etat, mais son exercice reste subordonné au prescrit de la Constitution et aux lois du peuple belge. «La loi protège la foi aussi longtemps que la foi ne veut pas faire la loi» écrivait Le Soir en 2016. C’est une condition essentielle pour le maintien d’un État démocratique impartial.

Il y a plus de trois siècles déjà, la philosophie politique de Spinoza disait en conclusion, que le but de l’état de société est la paix et la sécurité. « Le meilleur État, par conséquent, est celui où les hommes vivent dans la concorde, et où la législation nationale est protégée contre toute atteinte ». Le droit au respect des croyances, des opinions ainsi que des diverses minorités qui composent la ville, constituent la base d’une démocratie urbaine saine. Y adhérer n’est-il pas un devoir pour toutes celles et tous ceux qui désirent continuer à vivre en paix avec les autres citoyennes et citoyens bruxellois.

 

Le meilleur ennemi du confédéralisme ?

_________________________________________

En banalisant la présence massive du parti d’extrême droite Vlaams Belang, en rejoignant le groupe des Eurosceptiques (CRE) au parlement EU et en plaçant Theo Francken comme porte-parole, la NV.A n’est-elle pas devenue le meilleur ennemi du confédéralisme qu’elle souhaite instaurer ? Déjà en 2016, le politologue Dave Sinardet relevait ce paradoxe. Bien sûr, le confédéralisme à deux – avec cogestion de Bruxelles par le Flandre et la Wallonie – ne passera jamais à Bruxelles et sans doute pas en Wallonie. Faut-il pour autant se limiter à un tel contenu de la notion de confédéralisme ?

D’autres formes de confédéralisme sont elles devenues onbespreekbaar ? Une Belgique basée sur quatre Régions autonomes et solidaires est-elle définitivement destinée à passer à la trappe ? Présentée par d’autres que la NV.A, une nouvelle organisation de la cohabitation belge ne peut-elle être débattue de manière féconde par la société civile avec des femmes et des hommes politiques décomplexés ? Sa première tâche pourrait être de définir un concept, en « enjambant d’emblée la frontière linguistique et en se mettant vraiment à l’écoute des arguments des autres «.

 C’est dans une nouvelle carte blanche publiée par Le Soir et De Standaard, que Philippe Van Parijs exprime le fondement et les nuances de ses considérations, ainsi que celles émises par Bart De Wever. Une fois le gouvernement fédéral mis en place – vu des échéances urgentes – il faudra « prendre le temps de voir comment  faire évoluer nos institutions de telle sorte que la génération de nos petits-enfants n’ait pas à avoir honte de celle qui exerce le pouvoir aujourd’hui ».

Happy Monday: la transparence a gagné

________________________________________

La Ville de Namur a été déboutée par la justice à la suite de son action en référé à l’encontre de Transparencia, qui a publié des informations en lien avec des réunions du conseil communal. La commune s’est attaquée au site web qui revendique « le droit de savoir ». Il y a eu des menaces et des tentatives d’intimidation pour que l’on se censure, affirme le porte-parole de l’antenne namuroise de Transparencia, qui confirme son intention de continuer à publier les informations relatives aux prochains conseils communaux, tant que la commune ne le fera pas elle-même.

Les séances de conseil communal sont publiques dans toutes les communes. Il n’y a donc pas de raisons que l’on ne puisse y filmer sans déranger et que les citoyens – qui ne peuvent se libérer pour y assister – ne puissent en prendre connaissance par les médias. Liège et Mons se sont engagées dans la voie de la transparence. A Bruxelles, dans les 19 communes, la situation est plus  contrastée, comme le montre cette carte. A partir du 1er juillet, la Ville de Bruxelles retransmettra ses conseils communaux sur son site. Un dossier du Soir fait le point ICI sur la les aspects juridiques et démocratiques de la situation à Bruxelles et ses 19 communes.

Si vous vous réjouissez de lire de bonnes nouvelles, il faut que je vous communique le lien vers le site  » Victoire Bonnes Nouvelles « , dont cette condamnation namuroise est extraite. Leur site récolte quotidiennement des alternatives et des nouvelles qu’il considère comme bonnes, à travers le monde. Vous pouvez les sélectionner par pays. Happy Monday !

photo BX1