Archives pour la catégorie Travail

Green Friday, vous connaissez ?

__________________________________________

La fièvre acheteuse du Black Friday étant retombée, une semaine plus tard, il est peut-être temps de s’interroger sur cette manifestation consumériste, venue tout droit des USA, et qui s’est développée rapidement chez nous. Un record de plus de 10 millions de paiements a été enregistré en Belgique, dans les magasins et en ligne lors de ce Black Friday. L’an dernier déjà, 28% des Belges interrogés par Dedicated ont acheté en ligne durant cette journée de promotions et 22% dans les magasins physiques. Pour 73%, Black Friday est d’abord synonyme de bonnes affaires. Test Achats appelle cependant ICI à la prudence.

Black Friday contre Green Friday est le titre d’un article fort bien documenté que bruseslslife.be consacre au modèle de société de surconsommation, « extraire-produire-acheter-jeter » qui épuise la planète et est à l’exact opposé du Green Friday. Surproduction de biens manufacturés, forte utilisation de ressources naturelles et d’énergie, course aux plus petits prix (et nécessairement aux salaires de misère), gaspillage et pollution à outrance, addiction des citoyens, etc. Un certain nombre d’accusations pèsent aujourd’hui sur le Black Friday.

C’est en réaction qu’est né en France le collectif Green Friday. Une recherche d’alternative à la consommation compulsive, aux achats non-nécessaires dictés par la seule logique promotionnelle. Le collectif rappelle « nous achetons 60% de vêtements de plus qu’il y a 15 ans mais nous gardons nos habits deux fois moins longtemps. Nous changeons nos téléphones tous les deux ans alors qu’ils fonctionnent encore parfaitement ». C’est encore sans épingler les embouteillages, causés par les milliers livraisons individuelles effectuées par Amazon et autres livreurs à domicile, que nous évoquerons la semaine prochaine.

Bruxsels en chiffres

_______________________________

Avec 62% de citoyens d’origine étrangère, Bruxelles est la capitale la plus cosmopolite du monde après Dubaï (83,9%).

La Ville-Région compte
5.322 diplomates
1.400 journalistes et représentants de presse
15 à 20.000 lobbyists
300 représentants des régions d’Europe
4.000 militaires et employés de l’OTAN
2.500 autres agences internationales
2.000 compagnies étrangères
150 bureaux d’avocats internationaux

Région riche / Cité pauvre
50% des familles vivent dans des quartiers défavorisés
30% de la population est estimée vivre sous le seuil de pauvreté
8% seulement des logement sont à caractère social avec 50.000 familles en attente
70% des Bruxellois sont locataires
le marché immobilier pousse les résidents les plus pauvres vers la zone du canal

(source Brussels Academy  et beaucoup plus de chiffres ICI sur Mini-Bru)

Guido Vanderhulst nous a quittés

________________________________________

Amoureux de Bruxelles, de son passé industriel et de son peuple, Guido Vanderhulst fut de tous les combats pour la sauvegarde du riche patrimoine industriel de la ville. Ce sociologue militant fut aussi un défenseur radical et inlassable des  travailleurs qui ont construit la cité. C’est avec tristesse que nous apprenons qu’il a été victime d’une lourde chute qui lui a été fatale.

Président du Conseil bruxellois des Musées, fondateur et ancien directeur de La Fonderie – musée bruxellois de l’industrie et du travail – et membre de la Commission Royale des Monuments et des Sites, inlassable militant, Guido vivait très simplement à Molenbeek. Il fut à nos côtés dans nombre de luttes urbaines. On ne voit pas qui va le remplacer.

Si vous voulez en savoir plus sur lui, vous retrouverez une interview livrée au BRAL ainsi que deux entretiens avec Archiurbain consacrés à Godin et à Tour et Taxis dont il fut le sauveur. 

Happy Tuesday: Recherche rêveurs

________________________________

RECHERCHE: REVEURS
Jeune ? Sans emploi ? Sans expérience ? Sans diplôme ? Rebelle ? Avec 1000 doutes ?
PARFAIT ! TU ES SELECTIONNE(E)
Participe gratuitement à la formation YouthStart.
Nous t’aidons à croire en toi et en tes rêves. Inscription via www.reveurs.be

Peut-être l’avez-vous vue dans le métro ? C’est le nom d’une très belle campagne d’affichage positive et pas (trop) paternaliste. Elle se décline avec des visages clairs et foncés, féminins et masculins. Elle vise plus particulièrement les jeunes de 16 à 30 ans, sans emploi, sans école et sans apprentissage. On a du plaisir à retrouver les diverses affiches dans différentes stations.

Youthtart est une asbl qui désire redonner confiance en eux, aux jeunes filles et garçons en rupture d’école et d’emploi. Elle tente de les motiver à reprendre une formation, les aide à trouver un job, mais désire surtout les pousser à créer leur propre entreprise, c’est finalement leur core business. D’après un article du périodique Le Vif, l’association se targue de 84% de succès.

Renoncer à une voiture de fonction

_________________________________________

Signe des temps. Cohérents avec leur discours, sept échevins de la Ville ont renoncé à la voiture de fonction à laquelle, ils et elles ont droit. BX1 vous dit qui ICI. Et d’ajouter: les échevins disposeront dorénavant d’un budget mobilité, qui leur permet de payer les transports en commun, une voiture partagée, une location de vélo, un taxi… Le plafond est fixé à 800 euros par mois. Il ne s’agit pas d’un « pack » forfaitaire. Si ce montant n’est pas dépensé dans son intégralité, le surplus ne constituera pas un complément de salaire, confirmé ICI par Bruzz.

Le montant de 800 euros a fait réagir l’opposition MR. Il est pourtant calqué sur le prix de la location de la voiture attribué à leurs collègues. Nos édiles n’arriveront cependant jamais à dépenser ce montant … même en se déplaçant continuellement en taxi. Cette décision et ce choix marquent un changement, plus que symbolique, dans les habitudes de déplacement en ville.

Maintenant, même KBC Brussels recommande ICI de tester 5 formules de mobilité douce sans moteur thermique. La banque surfe sur une vague verte, qu’elle n’est pas seule à emprunter pour séduire ses clients conscients des défis climatiques. Sans doute faut-il rester attentif au possible « greenwashing » (1), qui ne serait qu’un ravalement de façade racoleur, sans véritable changement des pratiques. Un excellent article de Conversation se penche sur les dangers des messages subtils – parfois subliminaux – qui tentent d’influencer les choix des consommateurs.

___________________
(1) Le greenwashing, aussi nommé écoblanchiment, ou verdissage, est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique nationale ou territoriale, etc.) dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse. Wikipedia en dit plus ICI sur ces pratiques, de plus en plus courantes.