Archives de catégorie : Uncategorized

Happy Monday: c’est la fête

Zinneke Parade: Il y a eu la fête de l’Iris le 8 mai, et bientôt le grand retour de la Zinneke Parade en centre-ville, après ces années d’absence sanitaire. Né en l’an 2000, ce grand carnaval métissé est la célébration joyeuse de la ville la plus bâtarde du pays … et fière de l’être. Collaboration entre quartiers pendant des mois pour créer ce carnaval fait main, sans moteurs, sans sonos et sans pollution sur le thème du « Trompe l’œil ». Serez-vous sur le parcours ce samedi 14 mai à 15h ? Ou à la finale à la Bourse à 17:30 ?

Liberté de la presse. Le 3 mai on fêtait la journée mondiale de la liberté de la presse. Pas la fête pour tout le monde, comme le révèle cette enquête de Reporters sans Frontières. Si la Belgique recule de quelques places, elle peut cependant se vanter d’avoir la loi sur la protection des sources la plus avancée d’Europe. En Russie, c’est la censure intégrale, mais la population sait lire entre les lignes depuis longtemps et cet article de The Conversation vous explique les 3 manières dont ils s’y prennent.

Verdir votre terrasse. Enlever 3 dalles de 30×30 cm pour mettre du vert et de la couleur sur votre terrasse, sur votre balcon ou sur votre trottoir ? C’est devenu très simple grâce l’initiative de l’association néerlandaise VJL qui a conçu des box prêtes à l’emploi pour les novices du jardinage. Ils travaillent avec les communes et les comités de quartier pour verduriser la ville avec la collaboration de toutes et de tous. Infos et contact ICI. Si vous tentez l’expérience, dites-nous comment cela s’est passé.

METRO 3 est (pas) une bonne idée

Tout le monde apprécie le confort et la vitesse des déplacements en métro à Bruxelles. La création d’une nouvelle ligne devrait donc nous réjouir. Les avis sont cependant partagés, parce que les délais ne font que se prolonger – on parle de 2032 –  et que son prix ne cesse d’augmenter: de 1,6 milliards on est déjà passé à 2,3 milliards.  Augmenter au-delà des possibilités de la Région, qui va devoir s’endetter très lourdement et abandonner toute une série d’autres projets tout aussi prioritaires pour ses habitants.

La seconde partie de la nouvelle ligne de métro 3 avec ses 7 nouvelles stations – entre Gare du Nord et Bordet – est  à l’enquête publique jusqu’au 5 avril, pour que chacun puisse réagir. Comme le dossier fait 7.000 pages, il faudrait prendre quelques jours de congé pour la parcourir et tenter de s’en faire une idée. Bruzz en a fait une synthèse et donne un avis qu’il résume à travers cinq questions, que nous avons traduites ICI pour vous.

De quoi s’agit-il ? quel est le trajet ?
Pourquoi la mise en métro est-elle nécessaire ?
Bruxelles assez grande  et riche pour disposer d’un métro lourd ?
Combien cela va-t-il finalement coûter ?
Cela en vaut-il la peine ?

Le climat aux oubliettes ?

Pas de chance pour le dernier rapport du GIEC. Il a été rendu public au moment ou l‘Ukraine occupait tous les médias, suite à son invasion par les troupes de Vladimir Poutine. Les rapports du GIEC se suivent et malheureusement ne se ressemblent que trop, tant les progrès promis par les Etats se font attendre et nos habitudes difficiles à changer, à Bruxelles comme ailleurs. L’Echo vous livre une synthèse du travail des scientifiques en deux pages.

Malgré l’impact du changement climatique – beaucoup plus rapide que ce que les scientifiques avaient prévu – et malgré ses effets nettement perceptibles, les pays ne parviennent pas à maîtriser leurs émissions de carbone, qui continuent d’augmenter. Cette pollution carbonique incontrôlée contraint les plus vulnérables du monde à une marche forcée vers la destructionLes faits sont indéniables. Cette démission du leadership est criminelle: António Guterres, patron des Nations Unies.

« Il existe une fenêtre brève et qui se referme rapidement pour assurer un avenir vivable à la planète. Nous devons être à la hauteur de ce défi  ». Pas assez écoutés les scientifiques ? Dans un article de L’Echo, François Gemenne estime que les scientifiques doivent sortir de leur neutralité. Nombre de ses collègues refusent de prendre parti dans le débat public. Comme s’il s’agissait d’une compromission indigne, d’une tache sur un parcours académique. Il ne s’agit pas de leur demander de devenir militants, et encore moins de devenir eux-mêmes décideurs, mais de prendre une plus grande part au débat public.

ARTE diffuse ICI le film  Climat: mon cerveau fait l’autruche

Censurer pour la bonne cause

Accusées de diffuser de la désinformation et de la propagande, les chaînes russes d’information en continu RT ainsi que l’agence Sputnik ont été interdites de diffusion chez nous, comme dans la plupart des pays européens. Ursula von der Leyen: ces chaînes diffusent une désinformation toxique et nuisible en Europe. Le citoyen est prié de s’informer à bonne source. L’Europe ne semble pas réaliser qu’elle tire sur l’une des principales valeurs pour lesquelles on meurt à Kiev.

Dans le même temps à Moscou, la critique publique de la politique du gouvernement peut être qualifiée de crime et est passible de 15 ans de prison. La radio indépendante russe Ekho Moskvy (Echo de Moscou) a annoncé jeudi son auto-dissolution, après son interdiction d’antenne par les autorités du fait de sa couverture de l’invasion de l’Ukraine. Des nombreux médias ont depuis cessé de publier. The Conversation interroge Moscou.

Sur la délicate question de la liberté de la presse, le professeur Bertrand Labasse tente ICI de faire le point. Liberté encore plus délicate en « temps de guerre », alors que chaque pays s’efforce d’écrire une histoire qu’il peut vendre à sa population et qui est susceptible de renforcer sa cohésion. Si les journalistes devraient pouvoir exercer leur métier en toute indépendance, c’est bien ce quatrième pouvoir qu’il faut bâillonner lorsque « l’intérêt général » l’exige. On l’a vu aussi chez nous, lorsqu’il était interdit de poser des questions légitimes, qui auraient pu dissuader une partie la population de se faire vacciner contre le Covid 19. La presse a souvent reçu des ordres ou s’est autocensurée.

Qu’est-ce qui vous fait penser que vous êtes apte à faire un tri
que les citoyens seraient incapables de faire ?

4
1

La presse aux ordres ?

Un magnat de la presse a orienté la couverture de la crise sanitaire. Dès février 2021, le CEO de la multinationale suisse Groupe Ringier a donné pour consigne à ses journalistes de suivre la ligne du gouvernement dans leur couverture de la pandémie de coronavirus. Comme vous le verrez ICI, la presse helvète s’insurge face à cette à cette atteinte à la liberté de la presse … qui ne se limite absolument pas à la Suisse. L’enquête se poursuit, on y reviendra.

« Même noble, la fin ne justifie pas les moyens. … Les journalistes doivent enquêter sans a priori et pouvoir écrire librement sur le résultat de leurs recherches. Sinon, ils s’abaissent au rôle de communicants du gouvernement. … Il donne raison aux conspirationnistes qui conspuent la ‘presse mensongère’, convaincus depuis toujours qu’elle est dirigée d’en haut. Car si les jeux sont faits par avance à propos du coronavirus, qui nous dit qu’il n’en est pas de même à propos du changement climatique ? »  écrit Tages-Anzeiger.

Les journalistes helvétiques ont-ils été seuls à subir ce genre de pression ? Au nom de « l’intérêt commun », la vaccination n’est-elle pas la solution qui doit « nous rendre notre liberté » ? Ses inconvénients, ses ratés, ses effets secondaires, ne peuvent être rendus publics sans risquer de semer le doute dans l’esprit des indécis. Pour Reporters sans frontières, de nombreux Etats en ont profité pour museler la presse. Mais alors, que reste-t-il de la liberté ? du « consentement éclairé  du patient »  ? de la démocratie ? C’est un triple vacciné qui pose la question.

5
1