Archives pour la catégorie Sport

Funny Monday: trois nouvelles souriantes

Prendre l’escalier plutôt que l’escalator ou l’ascenseur ? La STIB a installé , en son temps, un escalier musical à Montgoméry. Chaque marche était une note. Le public sourit et ne boude pas son plaisir, comme vous le verrez ICI sur cette petite vidéo bien plaisante. Plus d’exercice pour ceux qui le peuvent et moins d’énergie dépensée pour les escalators automatiques. A quand une nouvelle expérience ? A la station Horta la STIB vient aussi d’installer un escalator unique, qui fonctionne dans les deux sens, à la demande.

Pour tenter de séduire sa clientèle réduite depuis la Covid, la STIB a installé un  jeu de lumière aux couleurs noir-jaune-rouge dans le tunnel entre les stations Arts-Loi et Parc pour toute la durée de l’Euro 2020.  Vous pouvez assister ICI au petit spectacle bien nommé “Light at the end of the tunnel”. Une fois la compétition de football terminée et jusqu’au 30 septembre, les voyageurs pourront y découvrir des vagues de couleurs chaudes, donnant l’impression d’un lever de soleil. Un métro souterrain chaleureux.

Des chaises jaunes transformées on fait leur apparition un peu partout au Quartier Saint-Jacques, entre la place Saint-Jean et le Plattesteen et de la rue des Pierres au square arboré Fontainas. C’est une initiative conviviale imaginée par des étudiants Master en Design d’Innovation Sociale à l’ESA Saint-Luc, désireux de renforcer le caractère accueillant de ce petit village habité au coeur de la ville. Des habitants et des commerçants ont chacun adopté une chaise, qu’ils sortent et rentrent chaque jour. Asseyez-vous seulement. Please have a sit.  Even pauzeren ?

https://bruxselsfuture.com/?p=20121&preview=true

Le prix de l’exemplarité

Tous les deux ans, la Fédération Wallonie Bruxelles attribue un prix de la « Maîtrise de d’ouvrage publique ». Il vient d’être attribué à la ville de Bruxelles pour l’ilot Fontainas dans la catégorie « grande échelle ». Voir la vidéo. Ce prix entend rendre visible des pratiques exemplaires en matière de commande publique. Le projet Fontainas a été conçu dans le cadre d’un contrat de quartier  avec le bureau d’architecture B612 Associates. Il s’agissait à la fois de construire du logement et des kots étudiants, ainsi que de créer un parc  paysager, reliant plusieurs quartiers et offrant des terrains de jeux et une salle de sport souterraine. Mission accomplie.

Si le concept architectural et les espaces de jeux et de sport méritent pleinement cette reconnaissance, il en va autrement pour le parc et la participation des citoyens. Peut-on parler d’exemplarité lorsque le parc ne contient pas un seul plan d’eau, pas même une pataugeoire ou un point d’eau potable ? pas de toilettes, pas de règles pour le bon usage des lieux, pas de gardien et un entretien les lieux quasi impossible pour le Service des Espaces Verts. Le orties et chardons poussent à l’envi, les fossés se remplissent de déchets plutôt que d’eau, les chiens sont partout. Des plantes meurent de soif, le gazon est mité, contrairement à ce que montrent les photos avantageuses.

Au-delà des congratulations convenues, il faut aussi pouvoir relever ces manques et en tirer des leçons pour l’avenir. Le bureau paysager parisien OLM, que nous avons interrogé à trois reprises à propos de la concrétisation du parc qu’il a conçu, refuse de répondre. Si la participation a fort bien associé les habitants côté rue Van Artevelde, elle a ignoré complètement les habitants de l’autre côté de la place. Alors que la Ville a acheté et abattu un grand bâtiment pour ouvrir le parc sur la rue Van Artevelde, les habitants côté Fontainas ont dû batailler ferme pour empêcher une tour de 8 étages qui aurait bouché l’autre entrée qui donne sur la place Fontainas. L’exemplarité reste encore à parfaire.

https://wordpress.com/post/bruxselsfuture.com/20021

image du bureau paysager OLM

le parc Fontainas au quotidien

Happy Monday: la nature s’invite en ville

Nager en plein air. Oui, en juillet/aout, il y aura finalement deux piscines en plein air – avec maîtres-nageurs et cabines – grâce aux militant.e.s de Pool is Cool et de la commune d’Anderlecht. Une vraie piscine gratuite sera aménagée le long du canal à hauteur du bassin Biestebroeck (bus 84, M° Saint-Guidon). L’autre c’est à l’étang nageable de Neerpede ,déjà en activité (tram 81 et bus 46). 

Plantes et couleurs. Ce sont les plantes qui servaient jadis à teindre les tissus qui sont mises en valeur au nouveau Jardin Kaleïdogarden, installé depuis peu près du Parc du Bempt à Forest. Les teintureries, le drap écarlate et les tapisseries, furent des artisanats qui ont fait la réputation et la richesse de Bruxelles, du Moyen-Age à la Renaissance. Avec des interventions artistiques colorées, ce jardin didactique vous en dira plus sur notre flore tinctoriale (Bus 50).

Des légumes de la ferme … qui nourrissent plus de 400 personnes. Et un potager collectif et une quarantaine d’agneaux. C’est au Chant des Cailles, qui est toujours en péril à cause d’un projet de construction sur un tiers de sa surface. Allez-y voir les maraîchers au travail ou un dimanche pour une assiette fermière (voir pdf ci-dessous). Le dimanche 6 juin vous pourrez acheter des plantes aromatiques et couper des fleurs. Votre présence sera aussi un encouragement pour le maintien de ce site exceptionnel (M° Demey. Bus 41 et 95)

Tweetez nature en ville

photos étangs de Neerpede, piscine Biestebroeck et nouveau Jardin Kaleïdogarden

Nager en plein air

Ce n’est pas la première fois que l’on parle ICI de jouer dans l’eau et d’une piscine en plein air à Bruxelles. Pascal Smet en a fait son dada et les militants de Pool is Cool poursuivent leur combat pour des espaces nageables en ville. Néo avait promis un étang destiné aux nageurs et nageuses au plateau du Heysel, avant de se rétracter. Nous y avons déjà consacré plusieurs billets, qui ont finalement abouti à ce seul constat: si vous n’avez pas les moyens de vous offrir une carte de membre au David Lloyd Clubs, vous ne nagerez pas en plein air à Bruxelles, alors que Paris le peut et dispose déjà d’un très bel aménagement en eau vive.

Les choses pourraient changer. La Région vient d’approuver l’étude de l’installation d’une piscine à ciel ouvert sur le toit du projet Manufakture, soutenu par le fonds européen FEDER sur le site Abattoir. Les fondations ont été revues pour supporter cette installation, qui récupèrerait aussi la chaleur émise par les entrepôts frigorifiques pour chauffer la piscine. L’étude de faisabilité a été confiée à la Société d’Aménagement Urbain (SAU) qui doit vérifier si ce projet fait sens financièrement et juridiquement.

Ce n’est donc pas encore cet été que vous nagerez en plein air, avec vue imprenable sur tout Bruxelles, mais un espoir est né et L’Echo en dit plus dans le pdf en bas de page. D’autres projets ont aussi vu le jour du côté du canal, mais rien de concret ne semble encore se dessiner à l’heure actuelle.

La structure de la Manufakture a déjà été renforcée dans l’optique d’accueillir la piscine en toiture. ©Baukunst

En finir avec les punitions générales

Faute de repérer les vrais coupables de la propagation du Covid-19, c’est l’injuste punition générale qui s’applique à tous les établissements horeca, au secteur culturel et sportif, aux commerces dits « non essentiels »…  Une carte blanche de trois scientifiques – parue dans Le Soir – a fait beaucoup de bruit ICI et LA. Elle  propose une stratégie à la fois plus juste et présentée comme plus efficace.

Selon Marius Gilbert (l’expert préféré des Bruxellois)  “Il est temps de sortir de cette logique d’ouverture ou de fermeture aveugle. Lors du premier déconfinement, on n’avait pas le temps de réfléchir autrement. Mais un an plus tard, on a des masques, des tests, des connaissances scientifiques bien plus larges sur les méthodes de transmission du virus.”

 A Bruxelles, un établissement de la Grand-Place se dit prêt pour le label « Covid safe« . Neuf nouveaux extracteurs d’air ont été installés dans l’établissement pour permettre une meilleure désinfection de l’air, et ainsi éviter la propagation du virus à l’intérieur. Ce label ne sera toutefois pas actif tout de suite: un test est actuellement mené à la Ville pour vérifier l’efficacité de cette solution.

Reste à voir ce qui sera décidé ce matin par le fédéral et les entités fédérées en conclave.

photo extraite de la vidéo de BX1