Archives pour la catégorie Santé

Bruxelles: pauvres enfants pauvres

_________________________________________

Dans la riche capitale de l’Europe, des enfants ne mangent pas à leur faim et n’ont qu’une paire de chaussures. 15% sont en situation de déprivation. Une honte. Tout simplement inacceptable. Des familles n’ont qu’une vieille diesel pour aller travailler et ne peuvent plus entrer, ni circuler à Bruxelles. Nous revoilà face à la crise du partage de l’immense richesse générée par la ville.

La Rtbf consacre un article à la pauvreté des enfants sur base de l’excellente étude publiée par la Fondation Roi Baudouin. En Belgique on est considéré comme pauvre, si le ménage dispose de moins 885€ par mois. 885 euros ? même avec 1.000€ par mois, seriez-vous capable de payer un loyer et de faire vivre votre famille ? Dans la population sans emploi à Bruxelles, plus de 50% des enfants sont déprivés. En cause, des allocations sociales trop basses qui permettent tout au plus d’essayer de survivre. La Ligue des Familles commente. Voilà des conséquences et des statistiques.

En cause aussi, l’incapacité d’accéder aux emplois disponibles à Bruxelles par méconnaissance d’une langue véhiculaire et d’une formation. L’Allemagne d’Angela Merkel s’y est attelée avec succès. «  La langue est le principal obstacle à une bonne intégration. Mais (beaucoup de) réfugiés l’ont appris très vite et ont été en mesure d’occuper rapidement une place d’apprentissage. Pour la culture, c’est plus difficile mais nous apprenons l’un de l’autre », assure un patron allemand ravi, par contre des syndicats moins enthousiastes.

Gilets jaunes, gilets verts et cagoules noires

___________________________________________

  • Gilet jaune: « Nous somme surtaxés. L’essence et l’électricité ne sont pas des produits de luxe. Je ne vais jamais en vacances et mon salaire temps plein ne suffit pas. Ils vont tuer la classe moyenne » dit une mère de famille à Schuman. Témoignage du vécu des manifestants.
  • Gilet vert: « Le vrai enjeu est d’éviter que les gens qui sont les perdants de la mondialisation entrent dans une logique de radicalisation, y compris anti-climatique ». dit Nicolas van Nuffel, porte-parole de la Coalition Climat.
  • Cagoule noire: « En finir avec le capitalisme. Faites payer les riches » hurle un anonyme en noir, dont nombre de partenaires se sont trouvés isolés préventivement. Kairos proteste.

Une transition écologique s’impose, sans délais et avec beaucoup de pédagogie. Faut-il la faire payer par ceux qui peinent déjà à finir le mois ? La crise écologique est là, plus perceptible que jamais, mais son financement révèle l’explosion d’une crise sociale latente.  » Les riches toujours plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres « . C’est bien d’une crise du partage qu’il s’agit. Il va falloir la résoudre avant de taxer ou d’interdire tout ce qui engendre le changement climatique en cours. Augmentation des bas salaires, primes, crédit d’impôts, allocation universelle de base ? Les outils sont sur la table, il va falloir faire des choix et affiner. Avec la N.VA en moins, le gouvernement fédéral va-t-il s’y atteler ? et quid des Régions ?

Ce n’est peut-être pas (encore) le grand soir, mais ne sommes-nous pas dos au mur ?
– Ne rien faire, verra inévitablement des cohortes de réfugié « climatiques » envahir les pays épargnés et mettra l’espèce humaine en péril.
– Taxer indifféremment tous les citoyens pour financer la nécessaire transition écologique, ne peut qu’alimenter une révolte des plus démunis, qui finira par exploser.
« Quand les règles deviennent illégitimes, il faut à un moment les transgresser ».
Extinction Rebellion s’y prépare et s’y est déjà lancé à Londres.

Le 30 novembre, dans L’Echo, Frédéric Rohart se risquait déjà à faire le point.

Oui, il faut soutenir la transition écologique

__________________________________________

Sans doute avez-vous progressivement équipé votre logement de coûteuses – mais performantes – lampes LED à (très) basse consommation et à grande longévité ? Et vous disposez probablement de doubles vitrages ? d’une pompe à chaleur et d’un frigo A +++ ? Des investissements coûteux mais très rentables pour votre portefeuille comme pour la planète.

Mes proches voisins ont deux enfants et de faibles revenus. Ils s’éclairent encore avec de l’incandescence et un peu d’halogène, parce que les lampes LED sont trop chères pour eux. Ils le paieront au fil des mois. Ils n’ont pas de doubles vitrages, leur frigo baille et ils se chauffent avec la vieille chaudière au mazout qui équipe l’appartement hérité des parents du mari. Ils le payent aussi au fil des mois. Sans aides spécifique et crédits d’impôts, ils seront les innocentes victimes de la transition écologique et finiront sans doute par descendre dans la rue en gilets fluos …

Sacrifier la nouvelle taxe carbone pour les carburants sur l’autel de la paix sociale est lâche, démagogique et irresponsable de la part du gouvernement. Comprendra-t-il qu’il faut maintenir et même majorer cette taxe ? Et dans le même temps fournir les aides indispensables aux personnes à bas revenus pour qu’ils puissent prendre part à l’indispensable transition écologique, qui ne peut-être un sport de riches. Ou faudra-t-il encore attendre le gouvernement qui sortira des urnes en mai … et qui sera nécessairement plus vert ?

Face à une véritable crise du partage, le Mouvement français pour un revenu de base fait ICI une proposition proche des revendications de certains gilets jaunes.

Une ado en colère pour le climat

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est suédoise. Elle n’a que 15 ans. Elle est déterminée et n’a pas sa langue en poche.
Greta Thunberg en a assez. Le journal suédois The Local lui consacre un bel article en anglais et annonce qu’elle fait la grève des cours pour le climat toutes les semaines devant le parlement de Stockholm. « Nous devrons vivre avec le bazar que les précédentes générations ont créé. Nous devrons réparer les dégâts pour eux. Ce n’est pas juste ». Elle a poussé sa famille à devenir vegan et à abandonner les voyages en avion. Pour elle ce n’est pas un sacrifice.

Greta et son père sont venus à Katowice, capitale polonaise du charbon qui héberge la COP 24, pour tenter de convaincre les Etats de faire plus, dès maintenant. Quand elle aura 45 ans, des dizaines de millions de personnes auront dû fuir leurs maisons, chassés par les événements météo extrêmes, provoqués par le dérèglement climatique, par les feux de forêts ou le manque de nourriture. « C’est la plus grande crise que l’humanité ait jamais connue. Nous devons faire quelque chose maintenant, parce que demain, il sera peut-être trop tard ».

Greta est devenue une véritable figure parmi les jeunes qui se mobilisent de plus en plus pour le climat à travers le monde, appelant les décideurs politiques et les entreprises à réduire les émissions de gaz à effet de serre. La Libre lui consacre  une chronique, tandis que Le Soir donne carte blanche aux organisateurs de la marche Climate Coalition de dimanche dernier.

Honteux d’être Belge

___________________________________________

Je n’arrive pas à attendre jusqu’à demain pour vous envoyer ce billet.

La Belgique vient de refuser de suivre la majorité des Etats membres de l’Union Européenne sur deux des trois piliers du « paquet énergie propre » censé mettre l’Europe sur les rails des objectifs de l’accord de Paris. Deux jours après la marche pour le climat, nos gouvernants n’ont toujours rien compris. Le peuple de Belgique le leur pardonnera-t-il ?

Michel De Muelenaere, dans son article pour journal Le Soir:  » Notre ambassadeur auprès de l’Union avait reçu pour mandat de réunir une « minorité de blocage « . Ç‘a n’a pas trop bien marché. Seule la Tchéquie a suivi la Belgique …

Le pays qui abrite la capitale de l’Europe entre dans l’histoire en marchant à reculons.
Ce sera sans moi.