Archives pour la catégorie Santé

Pourquoi si peu de personnes testées ?

________________________________________

Seules les personnes présentant des symptômes importants font l’objet d’un test et d’une analyse. Qu’en est-il alors des porteurs sains, qui ne montrent aucun symptôme, mais qui travaillent, se promènent parmi nous et peuvent transmettre le virus ? Qu’en est-il des personnes qui sortent « guéries » des hôpitaux sans être testées à nouveau ?

Au départ, on a cru comprendre que le matériel disponible était limité et que l’unique laboratoire de référence était surchargé. Mais aujourd’hui, un virologue namurois démontre ICI que le test qu’il propose est duplicable à l’infini. Pourquoi donc pas plus de dépistages ? Quelqu’un, plus expert que moi, dispose-t-il de la réponse ? On apprend qu’une société liégeoise est en mesure de fournir des réactifs pour réaliser jusqu’à 5 millions de tests …. mais la Belgique manque d’écouvillons buccaux !

Un des premiers pays touché massivement par le virus venu du voisin chinois est la Corée du Sud. C’est cependant le pays qui s’en est sorti le mieux, sans faire appel au confinement. Les efforts se sont concentrés sur un programme de dépistage de masse. Il a permis de tester 270.000 personnes en l’espace de trois semaines. « Les citoyens se sont vus allouer des plages horaires durant lesquelles ils devaient se présenter à un poste de contrôle routier et y subir un prélèvement nasal ». Cette méthode originale a permis d’accélérer le processus sans engorger les hôpitaux. Le bilan au 23 mars se solde par 8 961 cas 111 décès, principalement des personnes âgées et présentant d’autres pathologies.

Dernière minute: Marc Wathelet, docteur en sciences qui a travaillé 12 ans sur les coronavirus aux USA, confirme ICI la nécessité de tester plus et plus vite.

 

Happy Monday: bonnes nouvelles du virus

_____________________________________________

10 bonnes nouvelles à propos de la situation de la pandémie.
Alors que la plupart des médias préfèrent vous parler des morts (incontestables) et du nombre de personnes contaminées … qui est pourtant complètement sous évalué faute de tests systématiques. Ils vous annoncent aussi des pourcentages de mortalité aussi effrayant que fallacieux, vu le très grand nombre de porteurs sains non testés.

Le 21 mars, Le Soir a fait le choix de collationner une série de nouvelles rassurantes, dont parlent peu les autres médias: 292 Belges ont quitté l’hôpital, 5 millions de masques sont enfin arrivés, un virologue namurois fait valider un test duplicable à l’infini, l’air des villes s’améliore, des poissons dans les canaux de Venise et des dauphins à Caligari, deuxième jour sans nouvelle contamination locale en Chine (5ème aujoud’hui), nos gouvernements décident des mesures de soutien, le premier essai clinique pour un vaccin a démarré lundi et le pangolin est sauvé … parce que plus personne ne veut ses écailles. Ces heureuses nouvelles sont détaillées ICI.

De plus, le patron de l’IHU de Marseille, le Professeur Raoult, soigne avec succès des personnes contaminées et fait un plaidoyer vibrant  et cru sur la pertinence de l’hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de Covid-19. On en reparle au niveau européen ICI. Au début du mois, The Conversation avait déjà publié ICI « Dix (autres) informations rassurantes à propos du coronavirus ».

____________________
Un hôtel inoccupé vient finalement d’être mis à disposition des réfugiés chassés du Parc Maximilien

 

Où dorment les demandeurs d’asile ?

Certains se rendaient au Petit Château dans l’espoir d’un accueil. Beaucoup dormaient solidairement dans le froid et dans la pluie au Parc Maximilien. Tout cela appartient au passé. L’office des Etrangers a fermé les portes du Petit Château … par respect pour la distanciation sociale requise. « Aucune prise en charge n’est prévue pour ces gens » selon son porte-parole. La RTBF annonce que la police a évacué le Parc Maximilien pour même raison de non respect de la distanciation sociale. Les demandeurs d’asile se sont donc dispersés un peu partout. Interrogé, le bourgmestre de la Ville a dit qu’il cherchait une solution.

On peut se demander pourquoi il ne l’a pas fait avant d’envoyer la police ? Ce ne sont cependant pas les locaux vides qui manquent à Bruxelles, surtout depuis la fermeture des écoles et des salles de sport qui disposent de douches. S’il se trouvait des personnes positives parmi eux, était-ce une bonne idée de les lâcher dans tout Bruxelles ? Bien sûr c’est au fédéral qu’incombe cet « accueil ». Pendant ce temps, à Jambes, en 1 jour, la Ville a équipé une salle de sports pour héberger les personnes sans domicile.

Alors que les autorités se démènent pour élaborer des plans pour protéger leurs propres citoyens, ceux qui ont fui leur pays – pour échapper à la violence ou à la pauvreté – restent extrêmement vulnérables. Les organisations humanitaires préviennent qu’une épidémie parmi les communautés de migrants et de réfugiés serait dévastatrice, écrit Anelise Borges dans un article d’Euronews. Sur l’île grecque de Samos, ce sont près de 8 000 personnes qui sont entassées dans un camp construit pour 600 personnes, les médecins affirment que le virus serait impossible à contenir.

Equipement rapide d’une salle de sport à Jambes pour l’accueil des personnes sans domicile

Union Européenne: des décisions et vite

________________________________________________

Avec tous ses commerces fermés et tant de lieux de production à l’arrêt, Bruxelles est paralysée. La crise déclenchée par le coronavirus frappe progressivement toute les régions d’Europe et paralyse son économie. L’UE dispose cependant de nombreux outils pour ne pas réagir sur le mode du « trop peu, trop tard »: Banque centrale européenne, Banque européenne d’investissement, Mécanisme européen de stabilité, fonds divers …  Que peuvent et doivent faire les institutions de l’Union pour ne pas laisser chaque région, chaque pays, seul face à une telle situation ?  C’est la question que pose la revue Alternatives Economiques, dans un article bien documenté, qui propose une série de solutions, qui – selon elle – peuvent limiter les dégâts.

Dans l’immédiat, il ne s’agit pas, comme pendant une crise financière classique, de soutenir la demande et de relancer l’activité, puisqu’au contraire les Etats ont décidé de la réduire au strict minimum, pour bloquer progressivement l’épidémie. Il convient d’éviter les licenciements grâce à un chômage technique généralisé et bien indemnisé, d’empêcher les petites entreprises et les travailleurs indépendants de faire faillite, d’éviter que les banques ne soient étranglées et de financer un effort exceptionnel en matière de dépenses de santé. Tout cela en limitant la spéculation sur les marchés financiers, en particulier contre les dettes des Etats les plus fragiles.

Après un état des lieux, viennent 5 propositions, détaillées dans l’article d’Alternatives Economiques du 18 mars.

1 /La Banque européenne d’investissements doit accorder massivement des prêts aux PME
2/ Recourir sans conditions aux fonds du mécanisme européen de stabilité
3/ La BCE doit acheter des titres des Etats les plus en difficulté
4/ Renforcer les moyens de l’Union bancaire
5/ Financer le chômage partiel à l’échelle européenne

… depuis la BCE a sorti un bazooka de 750 milliards d’euros.

 

Pandémie: trois questions ?

________________________________________________

UN
Pourquoi les ministres de l’UE ne se sont-ils pas saisis directement du dossier, pour élaborer une politique commune cohérente au niveau européen et éviter le rétablissement de frontières internes ?

DEUX
Pourquoi la Belgique, qui entend limiter la transmission du virus, n’a-t-elle pas suivi l’initiative française, qui impose la rédaction personnelle d’un document écrit daté pour chaque sortie ? L’effet dissuasif est évident et simplifie le contrôle de la présence des personnes en rue par les policiers ?

TROIS
Pourquoi peut-on courir en rue (jogging), mais pas marcher en rue sans raisons ? alors que marcher 30 minutes par jour est un minimum, avec ou sans autre raison ?

_____________

By the way

  • Fini les avions qui volent à vide pour garder leurs slots pendant la crise.
    Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la Commission européenne a dévoilé, ce vendredi 13 mars, un projet de révision du règlement de l’UE (CEE 95/93) visant à permettre aux compagnies aériennes de suspendre des liaisons, sans perdre pour autant leur futur droit aux créneaux horaires (‘slots‘) dans les aéroports.
  • Andrew Murphy, responsable de l’aviation chez T&E, a déclaré : « Les compagnies aériennes qui demandent le soutien du public en période de crise devraient accepter de commencer à payer des taxes en période de prospérité. Les gouvernements de l’UE devraient subordonner le renflouement des compagnies aériennes au paiement par les transporteurs de taxes sur les carburants, les billets et autres, une fois la crise passée. »  https://mailchi.mp/eeb/support-airlines-in-crisis-but-on-condition-they-start-paying-tax-and-take-up-green-technology-te?e=833e87d612 (traduit de l’anglais avec DeepL. – version gratuite)