Bilan du gouvernement régional

Il est à mi-mandat. Le gouvernement régional a donc dressé le bilan de son action et annoncé les gros dossiers à venir, relevés par BX1. Une gouvernance qui fut marquée par la pandémie et, plus récemment, par la guerre en Ukraine. Dont coût: plus d’un milliard d’euros pour le Covid dont 750 millions de soutien aux entreprises. Encore en cours de calcul, l’accueil des réfugiés ukrainiens et l’augmentation des prix de l’énergie. Ces trois années ont aussi été teintées de tension, particulièrement par le plan Taxi, l’abattage animal ou encore la neutralité du service public.

Peu de détails sur ce qui a été mis au vestiaire. La DH dit savoir que le ministre des Finances Sven Gatz (Open-VLD) croit toujours à la réforme de la taxation kilométrique (Smartmove) même si le projet est renvoyé à la prochaine législature. « Nous verrons plus clair avant l’été et la réunion du comité de concertation de début juin ». Il croit aussi  « à l’instar de l’ensemble des membres du gouvernement », à la controversée extension du métro 3 vers le nord.

D’ici la fin de la législature on devrait assister à l’inauguration la piscine à ciel ouvert au-dessus des abattoirs d’Anderlecht (printemps 2024), du musée Kanal (début 2024), du musée de la Bière sur la place de la Bourse (second semestre 2023) ou plus discret, la pérennisation des pistes cyclables Corona chères à Elke Van den Brandt (Groen). C’est tout ce qui a filtré et on n’entend rien sur le logement social.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.