Happy Monday: pas de nouvelle religion

Une nouvelle religion, avec ses dogmes, ses pontes et ses dévots, serait-elle née avec le projet de vaccination intégrale et répétée des populations ? La question est posée ICI par plus de 2.000 universitaires, médecins et soignants. La question n’est pas de savoir s’ils ont raison face à un autre groupe – bien plus nombreux – de défenseurs de la vaccination généralisée, mais on est en droit de se réjouir de l’ouverture d’un débat non passionnel entre personnes, qu’on ne peut plus se contenter de qualifier de scientifiques ou de complotistes.

Dès lors qu’il s’agit de convaincre tout un chacun de l’intérêt de la vaccination « qui va nous rendre notre liberté » l’information est souvent devenue propagande, écartant tout ce qui pourrait poser question quant à ses résultats. Dès lors qu’il s’agit de favoriser une troisième dose, de vacciner les enfants et de créer deux sortes de citoyens, le débat resurgit et il est sain. « En créant des discriminations inédites entre citoyens, des régimes réputés démocratiques violent des droits humains que l’on croyait « inaliénables » et dresse les citoyens les uns contre les autres » affirment les signataires.

Certes, nous sommes divisés sur ce qu’il convient de faire pour contrôler cette pandémie. Les  derniers sondages montrent que la confiance accordée aux politiques, et même aux experts, est en forte baisse. La stratégie « zéro virus » bousculée par l’arrivée de nouveaux variants, ainsi que la fermeture de certaines frontières et un nouveau confinement aux Pays-Bas réactivent à nouveau le débat. Chacun ne doit-il pas rester libre de prendre position ? Cela ne suppose-t-il pas « un consentement éclairé du patient » parfaitement au courant du rapport coûts / bénéfices des interventions qui lui sont proposées ?

photo Pixabay

1 réflexion sur « Happy Monday: pas de nouvelle religion »

  1. brigittevermaelen

    Excellent papier, Yvan. Deux réflexions :

    1) Sur un plan politique, il est particulièrement lamentable que les Ecolos s’associent activement au type de gestion politique du covid parfaitement décrit dans le texte. « Faire de la politique autrement  » ? Les faits parlent d’eux-mêmes.

    Où est encore la vraie alternative politique ?

    2) Il est très inquiétant que les médias dominants, encore suivis par de nombreuses personnes, tels que notamment la RTBF, Le Soir et La Libre se comportent exactement comme décrit dans la Tribune : en inquisiteurs de la religion vaccinale.
    Ces médias ne sont pas neutres dans le débat, ils ont choisi leur camp et refusent le débat… au nom de la science (c’est vertueux, n’est-ce pas). Ce faisant, ils ne respectent pas la déontologie journalistique.
    Bref, ce ne sont plus des médias mais des propagandistes.

    Signé Brigitte, antivax notoire, complotiste, idiote, irresponsable, égoïste et qui est certaine que la terre est plate.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.