L’utilité de nos prisons en question

__________________________________________

Incarnation du monstre, Marc Dutroux est toujours en prison et y terminera sans doute sa vie, puisqu’il a été acté la semaine dernière qu’il a renoncé à sa demande de libération conditionnelle, suite au rapport psychiatrique désastreux qui a été dressé. L’empêcher d’aller et de venir reste l’unique moyen pour protéger la société de toute récidive. La prison y trouve tout son sens: nous mettre à l’abri d’individus dangereux pour lesquels aucun plan de reclassement n’est envisageable.

Nos prisons ne regorgent cependant ni d’individus qui ont du sang sur les mains, ni de grands trafiquant de drogues dures, ni de criminels en col blanc. Elles sont essentiellement peuplées de petits revendeurs de cannabis, de personnes sans papiers ou sans-abris qui volent pour manger, d’exclus qui ignorent tout de nos règles, de toxicomanes dépendants, de condamnés par défaut et de nombreuses personnes non encore condamnées en détention préventive. La prison est-elle la sanction la plus judicieuse pour eux ? « Un jour, ils ressortiront de prison et la déshumanisation qu’ils y ont vécue en fera des haineux revanchards dont la récidive est quasi certaine… écrit Jean-Marie Dermagne dans sa carte blanche incisive: « Il faut vider les prisons ».

Les prisons bruxelloises sont notoirement surpeuplées et insalubres et la construction de la méga-prison de Haren ne sera pas la solution. En cette période de pandémie, la mise en cellule obligatoire 24h/24 fait des détenus des emmurés vivants, avec une promiscuité aussi effrayante que dangereuse, pour eux comme pour leurs gardiens. Ces conditions de détention dégradantes s’ajoutent à leur peine de privation de liberté. « On ne peut juger du degré de civilisation d’une nation qu’en visitant ses prisons »  Fiodor Dostoïevski.

photo pixabay

3 réflexions au sujet de « L’utilité de nos prisons en question »

  1. robert manchon

    D’où vient cette idée de « diminuer les prisons » alors qu’elles sont surpeuplées ? Cela doit émerger de certains cerveaux qui n’envisagent que de supprimer des places de parking alors qu’il y a (à raison) pléthore de voitures, de garages à vélos sur ces même places, de pistes cyclables, de plots en béton (j’en passe et des meilleures) …
    En plus mettre en exergue le surpeuplement des prisons à cause des migrants, des illégaux, des voleurs de pommes, me paraît relever d’un nouveau bashing comme quoi il n’y aurait pas ou peu de vrais délinquants enfermés à raison dans nos prisons

    J'aime

    Répondre
  2. jean Antoine

    Diminuer les prisons OK . Mais, que propose JM Dermagne comme formule crédible de remplacement pour recycler le « rebut » de la société ? Et pour quel budget ?

    J'aime

    Répondre
  3. bernard gentil

    Je crains que le politique se moque des prisonniers car c’est une frange électorale marginale. Mais aussi car l’image des prisonniers aux yeux du public est « ces rebus dont on nous protège – merci à la Justice ».

    Si personne ne cherche à changer le système, il ronronne sur lui-même.

    ________________________________

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.