Participation citoyenne au XXIème siècle

______________________________________

Un billet invité de Michel Van Roye – secrétaire général de Quartier des Arts

En Région bruxelloise, la participation citoyenne en matière d’urbanisme et d’aménagement du territoire est toujours principalement basée sur l’enquête publique annoncée par des affiches rouges et sur la Commission de concertation. Il faut se souvenir que ce processus démocratique a été mis en place en 1976 par Paul Van den Boeynants, sous la pression de l’ARAU.

Globalement, rien n’a changé depuis cette époque … ! Or, la société bruxelloise a fortement évolué. Les citoyens entendent de plus en plus être les acteurs de leur environnement. On peut légitimement soutenir que les meilleurs experts du développement d’un quartier sont ses habitants, les analyses de chacun pouvant bien sûr être orientées par des intérêts particuliers, mais certainement aussi par l’intérêt général.

La seule tenue des Commissions de concertation ne répond plus à cette demande d’une meilleure participation. L’absence d’évolution des processus de participation citoyenne crispe les rapports entre les décideurs publics et les citoyens, et plus particulièrement le milieu associatif. « Tout pour le peuple, rien par le peuple » était une maxime de l’Empereur Joseph II …

Vous découvrirez avec intérêt la conclusion de ce billet, que vous pouvez lire ICI . 

 

Une réflexion au sujet de « Participation citoyenne au XXIème siècle »

  1. Françoise Debatty

    Nous voici, à Forest, à la fin de l’enquête publique (lundi 28/9/20) qui va modifier fondamentalement l’abbaye et rendre un quartier irrespirable pour un temps que nous aimerions déterminé.
    Il y a eu un processus participatif. Les habitants ont consacré, pendant quelque 5 ans, des heures de travail et des dimanches après-midi à la mise en route de cette rénovation. Beaucoup se sont découragés faute de se sentir entendus, épuisés par les changements constants.
    Le temps de la Commission est le temps du bilan et en cela elle est précieuse.
    Oui, sur certains points, nous avons eu gain de cause en cours de travail. A grand prix, même financier. C’est qu’il faut des experts pour se faire entendre…
    Oui, sur d’autres points nous avons eu, dès le premier jour, l’impression confirmée que tout n’était pas discutable, que des choix étaient faits indépendamment de nos besoins quel que soit le coût à payer par les habitants voisins du projet. Les raisons de ces choix nous restent obscures, et en effet notre manque de confiance envers la chose politique nous laisse tout craindre.

    Nous n’avons aucun besoin d’une grande salle de spectacle supplémentaire. Forest-National nous suffit, hélas. Nous n’y allons pas ou peu, mais nous en payons le prix fort.

    Nous sommes ulcérés par l’abattage de 166 arbres dans l’abbaye, y compris des sujets remarquables de 150 ans, pour des raisons futiles d’axes, de cheminements, de perspectives pourtant limitées au Nord et à l’Ouest par l’avancée de l’hydre VW/Audi qu’en d’autres temps pas si anciens on a laissé faire.
    Peu nous chaut qu’on en replante 500, ils mettront 20 ans à pousser et nous nous offrirons pendant 20 ans, en bordure du Ring et des pénétrantes dans Bruxelles, un air encore un peu plus raréfié.

    Nous n’avons nul besoin d’un préau de 13 mètres de haut « pour masquer le parking Audi » -une autre hérésie urbanistique-: les arbres, si on ne les abat pas, suffisent à cette tâche.

    La Commission de concertation, oui, nous y croyons encore et nous travaillons dur pour nous y faire recevoir: c’est le moment de rappeler une dernière fois tout ce qui n’a pas été entendu, rappeler l’existence d’un quartier, d’une philosophie, d’une « politique » au sens premier du mot: la gestion de la cité…

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.