Changer nos habitudes ?

______________________________________

Quoi de plus difficile que de changer nos habitudes ? de quitter notre zone de confort ?
C’est pour cela que la société Billy Bike propose un vélo électrique gratuit pendant une semaine aux automobilistes révoltés qui font partie du groupe Facebook « l’automobiliste en a marre ! ». Mieux qu’un long discours, ce geste inattendu, révélé par La Capitale et Bruzz, pourrait constituer une expérience positive pour quelques automobilistes et qui sait, les décider à laisser leur voiture dans un parking de dissuasion, pour faire les derniers kilomètres en vélo électrique ? Ceci aussi « afin que les navetteurs qui se disent stressés par les embouteillages quotidiens puissent découvrir une alternative à la voiture ».

S’y retrouver et comparer les différentes offres de services de transports personnels, publics et privés n’est pas évident à Bruxelles. La start-up belge Skipr a créé une applcation qui passe en revue les trams, trains, bus, mais aussi les trottinettes électriques, les vélos, voitures et scooters, ainsi que les Uber. Après avoir introduit votre destination, vous n’avez plus qu’à faire votre choix et à réserver, tout cela en restant sur la même app et en payant en fin de mois. Pour employeurs et employés, une véritable alternative à la voiture de société. Vous en saurez plus dans l’article du Soir et dans les 20 premières minutes de la vidéo de LN24, qui détaille aussi l’avenir du transport en vélo électrique Urbike: même une palette ! En route vers un chèque Mobilité ?

Les premières livraisons de colis par drones sont déjà une réalité, mais voilà que la société allemande VoloCopter lance VoloDrone, un drone télécommandé qui peut transporter jusqu’à 200 kg et dispose d’une autonomie de 40 kilomètres. C’est un banc d’essai pour cette société qui compte mettre son VoloCity – un taxi volant – en route dès qu’elle aura toutes le autorisations espérées pour 2023. Un « progrès » désirable ? Pour qui ? On peut se demander comment tout cela s’organisera dans le ciel et on ne peut s’empêcher de s’interroger sur la pollution sonore que risque de générer ces engins tout droit sortis de la science-fiction.

photo du VoloDrone transport de Volocopter

2 réflexions au sujet de « Changer nos habitudes ? »

  1. Jehan Snyers d'Attenhoven

    Je passe sur le coup de pub de Billy Bike. Mais croire que la solution, c’est de convertir des automobilistes en cyclistes, constitue une utopie. Il n’y a pas les automobilistes d’un côté et les cyclistes de l’autre. Il y a des gens qui ont des besoins en terme de déplacement et des moyens pour y arriver. La plupart du temps, les gens choisissent surtout le moyen le plus rapide. La voiture, le vélo, la marche, les transport en commun (et plus tard des taxis volants ?) sont des moyen pour y arriver. Tous sont nécessaires mais selon les besoins, certains sont plus appropriés. Les opposer, c’est stupide. En renier un, également.

    Aimé par 1 personne

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

      Après le tout à l’auto, on ne va pas tout de même pas passer au tout au vélo. C’est bien d’un partage équitable entre tous les modes de déplacement qu’il devrait s’agir. L’application proposée par fr.skipr.co/ donne une vue d’ensemble sur tous les moyens disponibles pour aller de A à B et permet de faire chaque fois le choix le plus adéquat. Pour ce qui est de Billy Bike, rassurez-vous, ils ne m’ont pas offert un abonnement à vie pour avoir mis leur initiative en avant 😉

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.