Les transferts financiers en question

______________________________________

Suite au billet paru à propos des transferts financiers, Philippe Van Parijs – qui est philosophe mais aussi économiste – nous précise que l’étude d’Eric Dor est une mise à jour de celle de Capron, cité à la fin de la section de son livre  » Belgium: une utopie pour notre temps « , sur  » Les transferts financiers entre régions « . Vous pouvez lire ce chapitre ICI, pour avoir une vue plus exacte sur la question des transferts « en notre faveur ».

Des études, telles que celles de Capron et Dor – dit Philippe Van Parijs – se basent exclusivement sur les écarts entre parts du revenu primaire (avant taxes et allocations) et parts du revenu disponible (après taxes et allocations) des ménages résidant dans une région, une province, un arrondissement. Il néglige par conséquent les transferts résultant de la TVA et de la taxation des entreprises (y compris les cotisations employeurs) et des dépenses en matière d’enseignement et de soin de santé. Par contre, l’’étude de Decoster et Sas, préparée pour le gouvernement flamand, inclut ces autres éléments. C’est sur elle que se base principalement le texte de mon livre.

Vous voilà éclairés, mais peut-être pas encore satisfaits ?

Une réflexion au sujet de « Les transferts financiers en question »

  1. LM

    Merci, Monsieur Vandenbergh, de continuer à nous informer sur ce dossier. Juste un commentaire… le mien… qui fait suite au précédent. Le mot transfert, utilisé par les responsables politiques et autres, me gène profondément. Il me donne l’impression que Bruxelles reçoit une aumône de ceux qui veulent bien la lui donner. Non, la région bruxelloise, poumon de la Belgique mérite mieux que ça. Elle mérite des subsides vu son quadruple statut de capitale, capitale de la Belgique, capitale de la Flandre, capitale de la Communauté française et capitale de l’Europe ! D’ailleurs, le pays “Belgique” est connu dans le monde entier de par sa capitale “Bruxelles”. Franchement, tous les belges devraient en être fiers. Donc, je peine à lire les comptes d’apothicaire faits pour donner à Bruxelles l’argent auquel elle a droit. LM

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.