Comment la Ville se prépare au réchauffement ?

photo du blog mickaellebogosse

Le parc aquatique Océade était très populaire parmi la population bruxelloise. Plus de 250.000 visiteurs cette année. C’était la seule piscine en plein air de la Région et elle ne coûtait rien au contribuable ! Mais il faut bien parler au passé, puisque Océade a été contraint de fermer en septembre, que les toboggans sont partis en Roumanie pour 152.000 euros et qu’un impressionnant chantier fait de pelleteuses et de grues est à l’oeuvre ICI. D’ici la fin du mois, il ne devrait rien rester, pas même Mini Europe, sauf … 15.000m3 de gravats à évacuer.

Par quoi sera remplacé Océade ? par rien. Rien d’équivalent, mais le développement du projet commercial et résidentiel NEO de la Ville. Il y était bien question d’un « étang nageable » ou d’une piscine au théâtre américain, mais rien n’est garanti à ce stade. N’est-il pas étonnant qu’Ecolo/Groen, arrivé au pouvoir à la Ville, accepte la poursuite du projet NEO et de son centre commercial d’un autre temps ?

Avec le réchauffement climatique et les canicules à répétition, la plupart des villes  commencent à multiplier les plans d’eau et plantent des arbres pour plus de fraîcheur. Ici, la Ville supprime la seule piscine en plein air de la Région et s’apprête à couper 749 arbres pour faire place à NEO
il restera toujours la très belle piscine extérieure chauffée du David Lloyd Clubs … pour les privilégiés qui peuvent en être membres.

photo parcplaza.net

 

Une réflexion au sujet de « Comment la Ville se prépare au réchauffement ? »

  1. Yvan Vandenbergh Auteur de l’article

    Un message reçu de Patricia Mouvet, centre-ville.

    Merci Yvan !
    C’est exactement ce que nous sommes nombreux à penser: Océade faisait indéniablement la joie des familles. Il s’agissait bien souvent de familles sans moyens pour partir au loin durant les vacances, et mini Europe, était très populaire auprès de nombreux touristes et à nouveau une population pas très fortunée. Que dire des presque 800 arbres sacrifiés?
    En acceptant le projet de Néo -venu d’un autre âge – dont rien ne garantit le succès, Ecolo/Groen, à peine en place, ne peut que décevoir. Aucun arrangement politique ne vaut un tel sacrifice. Pas même une négociation pour réduire cette folie! 
    C’est triste, irréparable pour l’environnement et très dommageable pour l’avenir.

    Répondre

Répondre à Yvan Vandenbergh Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.