Happy Monday: courez au cinéma

_____________________________________________

Ce n’est pas l’envie qui me manquait de mettre la manifestation pour le climat et la planète en tête des meilleures nouvelles de la semaine, mais tout a été dit et tous les superlatifs ont été au rendez-vous et peut-être vous aussi ?

J’ai donc choisi de vous emmener au cinéma, pour voir Capaharnaüm de la cinéaste libanaise Nadine Labaki. Son film humanise la pauvreté, tandis que les statistiques et la politique la laisse abstraite et comptable. « L’art donne un visage aux problèmes de société », c’est un regard sensible sur le monde, une prise de distance, et parfois un indispensable plaidoyer.

Les enfants des rues sont fascinants. Contraints d’être malins et adultes trop tôt, pour sauver leur peau, ils ne sont pas seulement en manque d’argent, mais en manque d’amour. Pourquoi Zaïn attaque ses parents en justice: Pour m’avoir mis au monde. Une justice aveugle, une politique hypocrite et le poids des traditions. Un inoubliable acteur de 13 ans, donne donc un visage à la pauvreté, aussi à celle qui nous entoure tous les jours à Bruxelles.

Un climat plus chaud ce sera aussi plus de pauvreté et de malnutrition.
Photo d’origine inconnue et rue de la Loi par Mathieu Golinvaux pour Le Soir

 

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.