Le noir, jaune, rouge a la cote

_____________________

Coup dur pour les séparatistes, les couleurs nationales n’ont jamais eu autant de succès que depuis la Coupe du monde de foot. Et cela dans tous les milieux. Un quotidien vient même de publier préventivement les paroles de la Brabançonne. C’est dire.

On parle suffisamment de foot pour que je vous épargne un commentaire de plus.
Mais quand même. Se sentir Belge le temps d’un goal. La petite Belgique qui terrasse les USA. Un spectacle à l’issue chaque fois incertaine. Un spectacle avec ses stars qui tentent de former une équipe. Des sommes énormes en jeux. Du pain et des jeux. Que veut le peuple ?

Dans ces moments là, quelles que soient leurs origines, la plupart des personnes résidant sur le territoire se sentent appartenir à ce pays. Et les Belges qui résident à l’étranger aussi. Face à un adversaire à battre on fait corps. On oublie tout ce qui nous sépare. Ah la Belgique ! Ce pays improbable. Cette patrie du surréalisme que le foot remet sur la carte du monde.

Sale temps donc pour ceux qui veulent la fin du pays.

5 réflexions sur « Le noir, jaune, rouge a la cote »

  1. Francq

    Je constate que vous parlez en terme de PAYS. En France, en Allemagne, en Argentine, aux Pays-Bas on parle en terme de NATION. Ca fait toute la différence. Quant à la distance à tenir dans le futur !!!!

    Répondre
  2. Dombrecht Jean

    Je suis certain que parmi les 30% de votants N-VA 75% des flamands ne veulent pas entendre parler de séparatisme. Par contre ils veulent un changement drastique sur le plan socio-économique, ce que leur promet Bart De Wever . Là, je peux les suivre et ne comprends pas l’argumentation du « non » du Cdh. Sale temps, en ces temps de coupe du monde, pour ceux qui veuIent la fin du pays? Folie fouteuse et belgicaine ou pas, il y en aura toujours qui veulent la fin de la Belgique mais la très grande majorité des belges, au nord comme au sud, s’y opposera. Comme qui dirait, c’est mon opinion et je la partage.
    ps: l’image tv qui me reste en tête c’est l’immense calicot déployé par des diables de supporters  » Bart, you are alone! »!

    Répondre
    1. Ulric Schollaert

      Je pense qu’un sondage a en effet déjà illustré que les électeurs qui votent NVA ne se rangent pas pour autant parmi les séparatistes. De toute façon, au plan économique, la séparation est impensable, et il me semble me souvenir que, le moment voulu, c’est la fédération des entreprises flamandes elle-même qui l’a rappelé poliment – CQFD. Cela n’empêche que le coup de barre à droite qui pourrait venir ‘grâce’ à la NVA (sur un mode quand même moins bestial que ce qu’on a vu aux USA avec le 11/9…) ne serait pas perdu pour tout le monde, et certains chefs d’entreprise croient sans doute aux bénéfices d’une plus grande rigueur… à l’égard des plus démunis… Un rapport du Bureau du Plan tombe à point nommé pour rappeler que, si on vit en société, c’est pour éviter un état proche de la barbarie à certains. Magnifiques, ces diables de supporters avec leur « Bart, you are alone !!! » L’humour nous sauvera ! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire