Succès du taxi à hydrogène

Un premier bilan positif, six mois après le lancement du premier taxi fonctionnant à l’hydrogène à Bruxelles. “Les résultats intermédiaires du projet indiquent que l’hydrogène vert est déjà aujourd’hui une solution viable pour décarboner la mobilité intensive”, disent les promoteurs Taxis Verts et  Virya Energy – fondée par Colruyt en 2019. 

La presse précise que ce taxi a déjà effectué plus de 1.200 courses et 32.000 km avec 113 pleins pour un total de 411,46 kg d’hydrogène. Son autonomie moyenne affiche plus de 400 km. ”La capacité de recharge des véhicules à hydrogène ne baisse pas, au contraire des véhicules électriques, dont le froid impacte l’autonomie et la capacité de recharge”.

Une demande croissante d’hydrogène renouvelable pour les flottes intensives serait susceptible d’inciter les autorités et entreprises à développer un réseau de stations hydrogène, ce qui offrirait aussi un choix alternatif aux automobilistes, dès que les prix des véhicules baisseront. Nos lecteurs regroupés au sein du Collectif Hydrogène Bruxelles ne sont sans doute pas pour rien dans cette heureuse évolution. Elle devrait être suivie par l’arrivée des premiers taxis à hydrogène Hype dès 2024.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.