Happy Monday: Bruxelles en histoires

Résidence principale des familles aristocratiques qui s’y sont succédé au gré des mariages et de quelques batailles, Bruxelles a vu défiler depuis 10 siècles, les comtes de Louvain, le ducs de Brabant, les ducs de Bourgogne et enfin les Habsbourg d’Espagne et ceux d’Autriche. Séduits par la ville, ils ont tous choisi de s’installer sur les hauteurs du Coudenberg (place Royale). Charles Quint s’y plaisait beaucoup et y régnait déjà sur une grande partie de l’Europe. Les ruines de son palais sont aujourd’hui visitables à l’initiative de notre lecteur Michel Van Roye. Le pouvoir aime manifestement Bruxelles. L’Europe, l’OTAN, la Flandre et la Fédération Wallonie Bruxelles ont aussi choisi d’y installer leur siège. La dynastie Saxe-Cobourg et Ghota y règne toujours en son palais.

 La grande Histoire de Bruxelles se mêle volontiers aux petites histoires. Un livre malin et rigolo résume: « Bruxelles. Histoire en histoires« . Conçu pour les enfants, il est ludique, bourré d’anecdotes et fort bien illustré. Un beau cadeau de Noël pour tous ces enfants dont Bruxelles n’est pas nécessairement le passé. Mais détrompez-vous, les adultes y trouveront aussi leur compte et apprécieront la magistrale ligne du temps qui s’y déplie. Promis: vous y apprendrez toutes et tous quelque chose.

C’est à Isabelle de Pange et ses collaboratrices, que nous devons ce très précieux travail didactique. Quand je vous aurai précisé que c’est Roel Jacobs qui a été le re-lecteur historique de leur travail, bon nombre de professeurs y trouveront sans doute des repères pour leurs cours d’Histoire. A partir de l’Histoire de Bruxelles – et des traces que tous ses envahisseurs y ont laissées – on peut presque retracer toute l’histoire de l’Europe et mieux comprendre l’importance des chartes communales, qui furent les garantes d’une certaine autonomie de nos villes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.