Une ville animée et habitable

Pour modifier son image de capitale administrative ennuyeuse, la Région, la Ville et des associations ont multiplié les grands événements. Ils ont attiré de nombreux touristes. Plaisirs d’hiver, Bruxelles -les -Bains, Tapis de fleurs, Ommegang, WE de la bière, Jazz WE, Brussels Sumer Festival, Zinneke Parade, Gay pride, 11 juillet, Foire du Midi, Couleur Café … il se passe toujours quelque chose à Bruxelles. Mais cela, c’était avant la Covid-19. Depuis lors, ce sont des événements de plus petite taille qui ont vu le jour un peu partout. Faut-il s’en réjouir ou le regretter ?

Les grands événements, qui se situent presque toujours en centre-ville, attirent un tourisme de masse dont bénéficient évidemment les hôtels, les cafés et restaurants, qui procurent de nombreux emplois, comme rappelé dans un récent billet. Ces événements apportent cependant aussi leur lot de lourdes nuisances sonores et de désagréments lors des montages et démontages subis par les habitants. Cette année, pour cause de Covid-19, ils donc ont été remplacés par une multitude de petits événements, répartis dans les très nombreux quartiers de toute la Région. Ils y ont souvent renforcé la convivialité, sans nuire à la qualité de vie de leurs habitants. En route pour la ville multipolaire ?

On aura pu profiter des Summer Pop, comme autant de petites fêtes de village. On s’est installé dans les confortables sièges de Bronks Plein Air, aménagés pour la détente au Marché aux Porcs. Au Quartier Saint-Jacques ce sont des chaises jaunes qui ont invité à la pause dans toutes les langues, mais ce seront surtout les toutes premières Jacqueries qui animeront les rues pittoresques du quartier ce samedi et encore les deux suivants. Mais ce n’est pas tout, il se passe bien d’autres choses en cette fin d’été, vous les trouverez résumées ICI et LA et encore LA, sans compter le trilingue Bruzz Culture.  Bien du plaisir à partager.

https://wordpress.com/post/bruxselsfuture.com/20686

2 réflexions sur « Une ville animée et habitable »

  1. LM

    Egoïstement, je dis “très bien”. Mais économiquement, je dis “moins de rentrées financières”. La région risque de s’appauvrir. LM

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Oui. Vous avez raison. Il ne s’agit cependant pas de supprimer tout grand événement, mais de mieux les répartir sur tout le territoire régional. Les grands congrès nuisent fort peu et doivent être encouragés. Reste aussi à mettre en valeur nos quartiers vivants et espaces verts paisibles pour attirer des visiteurs. La Grand-Place sans événement sera peut-être plus belle et plus attractive qu’avec de perpétuels préparatifs d’événements.

      Répondre

Laisser un commentaire