Tous piétons

________________________________________

Que ce soit pour acheter un pain, pour se promener dans un parc ou pour marcher jusqu’à la gare, nous sommes toutes et tous piétons. Et si certains se déplacent en voiture, en vélo ou en trottinette, ils et elles finissent aussi par en descendre et se retrouver piétons. L’espace dont le le piéton doit pouvoir bénéficier en ville est primordial et le « tout au piéton » commence à remplacer le « tout à l’auto » du siècle passé.

Il ne s’agit cependant pas d’une bataille, avec un victorieux et un vaincu, mais plutôt d’une nouvelle culture à développer, une civilité à développer, un savoir-vivre à recomposer. Il s’agit moins de s’approprier l’espace public que de le partager. L’asbl Tous à Pied  s’est créée pour cela. Elle s’intéresse à la marche, tant utilitaire, que de loisir. Marcher au moins une demi heure par jour est une activité sportive de santé simple et gratuite. Etes-vous sûr d’avoir marché une demi-heure hier ?

Si l’automobile a longtemps grignoté sur l’espace piéton en occupant près de 80% de l’espace public, la situation change. Si l’automobile-reine à longtemps été vue comme l’ennemi n°1 du piéton et de l’urbanité, aujourd’hui c’est avec le vélo (et la trottinette) que la cohabitation peut se montrer difficile. La ville de Gand en arrive à envisager d‘interdire les cyclomoteurs dans son espace piéton. Le Soir a fait le point dans un article très documenté sur cette situation, qui ne se règlera pas à coup de sanctions, mais sans doute par l’acquisition d’un respect mutuel, d’une courtoisie à générer dès le plus jeune âge.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.