Happy Monday: le canal revalorisé par des citoyens en kayak

_____________________________________

« J’étais choqué qu’une ville comme Bruxelles tolère une telle dégradation du canal. Dans l’eau, pas de nature mais des détritus à foison ». Pieter Elsen décide d’acheter un kayak et s’en va ramasser les nombreux déchets qui flottent sur le canal. Très vite d’autres citoyens se joignent à lui. C’est ainsi qu’est né « Canal it up » qui se présente déjà sur un très beau site trilingue.Toutes les semaines de nouveaux bénévoles s’embarquent pour une pêche aux détritus hebdomadaire. A ce jour, déjà plus de 100 volontaires kayak.

Trop peu de Bruxellois.e.s  sont conscients de cette situation. Ils et elles ont toujours vu le canal ainsi et n’y font plus attention. L’équipe de Pieter cherche donc à sensibiliser les habitants, sans taper du poing sur la table, mais en expérimentant des solutions constructives. Ils y réfléchissent ensemble avec le Port de Bruxelles qui gère cette voie d’eau au trafic intense et ils tentent de sensibiliser les politiques. Le canal est la seule « rivière » de la ville. lls aspirent à un canal propre, vert et vivant pour relier les deux berges. “Un endroit où il ferait bon se promener, une source de fierté pour les Bruxellois”. BX1 leur a consacré un beau reportage ainsi d’ailleurs que We love Brussels.

La Vlaamse Gemeenshcapcommissie (VGC) vient de reconnaître leur travail et leur accorde un subside de 6.000€ pour mettre quelqu’un à la pêche aux déchets journellement tout au long de l’été. Chacun peut d’ailleurs accompagner et prendre place dans le kayak. Ils ont encore plein d’autres projets, pour cette voie d’eau, dont l’installation d’un bras anti déchets, le recyclage des déchets récoltés, des îles de verdure, l’amélioration de la qualité de l’eau …  On peut toujours rêver d’une collaboration avec Pool is Cool pour pouvoir un jour imaginer un plongeon pour tous dans un canal assaini ? Les Bruxellois son décidément très créatifs.

 

3 réflexions au sujet de « Happy Monday: le canal revalorisé par des citoyens en kayak »

  1. potteve

    Ramant depuis 20 ans dans un club d’aviron situé près du pont de Buda à Neder-over-Hembeek, je suis plus que consciente de la quantité et la diversité incroyable de déchets (parfois totalement ahurissants) qui se retrouvent dans le canal, et je trouve à la fois formidable que des citoyens se mobilisent pour améliorer la situation (les bateaux d’aviron ne se prêtent pas tellement à cette tâche de nettoyage pcq très étroits, instables, et pas d’espace de rangement) et en même temps lamentable que ce soient précisément les citoyens qui doivent s’occuper de ça.
    Il est certes impératif que le canal soit nettoyé, mais n’y aurait-il pas moyen d’analyser aussi, autant que faire se peut, le problème à sa source ou à ses sources : les différents types et la provenance probable de tous ces déchets (dépôts directs dans le canal par des gens de passage, par des utilisateurs de la voie d’eau, activités économiques et activités de loisirs sur les bords du canal, etc.) ?
    Un bon début de solution serait de consigner toutes les canettes, bouteilles en verre et bouteilles en plastique (ça se fait déjà dans les pays scandinaves, pourquoi pas chez nous ?)…

    J'aime

    Répondre
  2. LM

    Bravo pour cette initiative! Mais, je suis quand même étonnée que ce canal soit si sale et qu’il doive être nettoyé par des bénévoles. D’après mes recherches, ce travail incombe normalement au Port de Bruxelles ( https://port.brussels/fr/port-de-bruxelles/un-port-au-service-de-la-ville/gestion-du-canal-et-des-ouvrages-dart ) Et d’après mes recherches aussi, j’apprends que la qualité de l’eau du canal est considérée comme moyenne ( https://www.coordinationsenne.be/downloads/CoS-fichesFR-2019/CoS-fiche9-19_prof_PRINT.pdf ). De ces recherches, je tire comme conclusion que la région n’a pas connaissance de l’état réel du canal et de la qualité réelle de son eau. Encore merci pour cette info que je n’ai jamais rencontrée dans la presse. LM

    J'aime

    Répondre
    1. Bernard Gentil

      En effet, que les citoyens doivent démarrer un projet d’assainissement est la preuve que l’administration ne fonctionne pas bien. Je suis impatient de savoir si ce « bras récolteur de déchets » va être mis en place. Bravo en tout cas aux kayakistes passionnés d’eau propre et d’îles vertes. Ca fait plaisir.

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.