Happy Monday: un nouveau parc urbain

______________________________________

Sur la friche de Philips et d’un magasin de meubles, la Ville a créé un parc de 10.000 m2 au coeur du pentagone. C’est nouveau et intéressant, parce que la plupart des 60.000 habitants du centre-ville ne disposent ni de jardin, ni même de terrasse ou de balcon. Bien sûr, il y a le parc de Bruxelles, mais il se situe dans une zone fédérale pratiquement sans habitants … et cela monte pour y arriver. Le « Parc Fontainas » a donc été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme en cette période de pandémie. S’y mélangent en toute quiétude, des familles avec enfants, des jeunes des kots étudiants, des sportifs, des personnes âgées, des amoureux, des habitants des quatre quartiers, qui se rejoignent au coeur d’une place Fontainas, désormais aussi plantée.

La conception du parc Fontainas a fait l’objet de nombreuses concertations entre la plupart de ses potentiels utilisateurs. S’il compte des espaces sportifs, du fitness de plein air, des lieux sécurisés pour les petits, les moyens et les grands enfants, il abrite aussi des tables de ping pong et du football de table en béton. Le parc se caractérise particulièrement par ses fossés et son aspect sauvage. On y a semé de la prairie, s’y succèdent donc des coquelicots, des marguerites, des bleuets, de la camomille …. et même des iris et des chardons. Cela peut surprendre et peut sembler assez négligé, mais cette flore varie au fil des saisons et assure une fort belle biodiversité au parc. Nous attendons l’avis des paysagistes d’OLM qui ont conçu l’environnement et que nous avons interrogés à propos de sa réalisation et de son entretien.

Les personnes rencontrées sur place se réjouissent de pouvoir profiter de cet espace vert unique. Ils expriment cependant quelques regrets. L’absence d’eau pour jouer, l’absence de fontaines d’eau potable, l’absence de toute toilette ou urinoir, trop peu des bancs, trop d’arbres morts, des poubelles trop loin des tables, la présence de redoutables orties. Ils déplorent aussi le manque d’indication du nom des arbres et plantes peu connus et l’absence de jardiniers attitrés, qui seraient aussi des gardiens de parc respectés. Ils pourraient également avoir un rôle éducatif pour associer les usagers au respect des lieux. C’est surtout le manque d’entretien des fossés et le nettoyage des tables qui est souligné ainsi que l’absence d’affichage de toute règle d’usage des lieux.

 

7 réflexions sur « Happy Monday: un nouveau parc urbain »

  1. Ping : Plantations ou évènements: le bourgmestre répond | bruxselsfuture

  2. larryinbrussels

    Plutôt qu’attendre des services publics qu’ils assurent l’entretien, la propreté, la signalisation du parc (l’attente risque d’être longue et frustrante), les usagers devraient s’organiser, s’approprier l’espace et former des équipes de bénévoles pour le gérer en bon père et mère de famille.

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Un parc autogéré par ses utilisateurs. Beau concept qui demanderait cependant tout un travail d’appropriation par rapport à un projet qui a été initié par la Ville qui doit en assumer la responsabilité et l’entretien. Vous connaissez des exemples de réalisation ?

      Répondre
  3. Michel Hubert

    Dommage que l’îlot Parking 58 ne puisse être transformé en parc public. Cela changerait tellement la physionomie du centre-ville !

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Oui, l’espace libéré par la démolition du Parking 58 a donné de l’air et des perspectives à la ville. Il aurait été le site idéal pour créer un nouveau parc urbain central. Nous avions écrit à la Ville en ce sens. Au prix où est le terrain et vu la nécessité pour la Ville de disposer d’un Nouveau Centre Administratif central, ce projet n’a pas été retenu. Fort dommage. Cela avait déjà été le cas précédemment avec l’espace incendié Tour Noire cédé à Novotel par le bourgmestre Demaret. L’occasion ne se présentera plus de si tôt.

      Répondre
  4. LM

    Je m’en réjouis pour les gens habitant en centre-ville ! Mais que c’est lent la verdurisation de la région ! Tout espace non construit devrait être vert ! A d’autres endroits, par contre, c’est raté, comme le piétonnier et la Place de Brouckère ! je rêve d’un piétonnier et d’une place de Brouckère arborée ! Un jour peut-être ? Tiens, je me demande qui est architecte à la région de Bruxelles-Capitale ? Ce n’est sûrement pas un bruxellois. J’ai en effet appris que des non bruxellois travaillent comme fonctionnaires à la région bruxelloise ! LM

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Un grand nombre de fonctionnaires de la Région de Bruxelles n’habitent pas dans l’une des 19 communes, des mesures particulières devraient les inciter à venir y vivre. Kristiaan Borret vit à Forest. Il est bouwmeester maître architecte de la Région Bruxelles-Capitale depuis 2015. Ingénieur civil-architecte de formation (KU Leuven), il est également détenteur d’un baccalauréat en philosophie obtenu dans la même université et en science politique et affaires publiques (UCL) ainsi que d’un Master en urbanisme décroché à Barcelone. Plus sur le site https://bma.brussels/fr/accueil/en-cours/

      Répondre

Laisser un commentaire