Un temps propice à la réflexion

_____________________________________

Tout le monde y va de sa petite réflexion, voire même de sa grande réflexion. Il n’est pas un philosophe, un sociologie, un économiste ou un anthropologue qui ne se soit  livré à l’exercice, que les médias se réjouissent de publier pour sortir de l’inventaire quotidien du matériel manquant ou du nombre d’hospitalisés. Vous en aurez certainement découvert certains avec intérêt.

J’ai retenu cinq contributions particulièrement contrastées, parmi lesquelles vous ferez votre choix pour vous changer des infos en continu qui vous inondent. C’est un choix subjectif et il est sans doute injuste d’en avoir laissé tant d’autres sur le côté. Même en période de confinement allégé, le temps que nous pouvons consacrer à la  réflexion n’est cependant pas infini.

Au menu, vous trouverez Jacques Attali, qui annonçait déjà il y a un an que nous étions à la veille d’une grande crise économique, Edgar Morin, qui du haut de ses 98 ans voit se réveiller des solidarités endormies, Raoul Vaneigem, un situationniste qui pense que l’insurrection de la vie quotidienne a des vertus thérapeutiques insoupçonnéesAndré-Comte Sponville, qui préfère attraper le Covid-19 dans un pays libre que d’y échapper dans un Etat totalitaire, et puis mon coup de coeur pour l’ethnologue suisse Jean Dominique Michel qui règle ses comptes avec les morts inutiles dus à la politique suivie par un grand nombre de pays.

 

Une réflexion au sujet de « Un temps propice à la réflexion »

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.