Livré à domicile

___________________________________

Pour un matelas on comprend. Pour une paire de lunettes de lecture, une foreuse, le dernier Goncourt et une boîte de thé japonais, commandés à quatre fournisseurs différents – qui se sont chacun engagés à vous livrer après-demain – cela va faire quatre camionnettes devant votre porte et peut-être aussi un livreur de pizzas … Amazon, UberEats et autres plates-formes, profitent de l’absence de régulation de la logistique urbaine pour encourager des pratiques de consommation qui menacent le cœur des villes.

A New York, avec plus de 1,5 million de colis distribués chaque jour, Manhattan est devenu une immense zone de livraison, où les arrêts anarchiques des multiples livreurs embouteillent l’ensemble du trafic (voir photo). Cela ne tardera pas à se passer chez nous, si rien ne s’y oppose. Les reproches aux services de livraison concernent à la fois la précarisation des emplois, la fiscalité, la congestion et la pollution de la ville. La Mairie de Paris veut maîtriser et taxer ces livraisons. Sur base du principe pollueur-payeur, elle veut percevoir une écoredevance pour toute livraison à domicile.

Une excellent étude sur le transport de marchandises à Bruxelles évoque (en p. 61) des pistes de solutions. Parmi elles, le regroupement des colis et marchandise aux portes de la ville. Elles sont ensuite triées et regroupées par destination, avant d’être livrées en camionnette chez les commerçants ou consommateurs locaux. CityDepot en est l’exemple le plus accompli. Une régulation est donc possible, si le politique  ose l’imposer. Par ailleurs … il nous reste quand même l’option d’un peu de marche à pied pour voir, toucher sentir et choisir dans les commerces, les articles dont nous avons vraiment besoin. Des contacts humains et des emplois, alors que les plateformes de livraison détruisent plus d’emplois qu’elles n’en créent.

Manhattan – Illustration de l’article cité du New York Times

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.