Happy Monday: le retour de l’auto-stop

________________________________________

Complètement disparu des habitudes urbaines, l’auto-stop subsiste essentiellement à quelques rares entrées d’autoroutes dans le chef de quelques étudiants. L’air de rien, il pourrait refaire surface à la faveur d’une application bruxelloise, préparée par une start-up et destinée à rassembler l’offre et la demande, tout en procurant une plus grande sécurité aux conducteurs, comme aux passagers, qui ne resteront plus des inconnus. Vous ne devriez plus être gêné.e.s de lever le pouce.

La Libre détaille le récent débat avec Elke Van Den Brandt au parlement bruxellois sur ce projet. Il avait déjà été travaillé par la Commission Mobilité présidée par Anne-Charlotte d’Ursel. Une très grande majorité de partis semble prête à soutenir l’organisation de ce petit projet d’avenir.

Un auto stop plus structuré pourrait donc constituer une nouvelle offre de transport en commun – gratuite et conviviale – pour les quartiers mal desservis ou pour rejoindre rapidement une station de métro quand il pleut. Une occasion de faire des rencontres  et de limiter le nombre « d’autosolistes »,  qui sont près de 80% à être seul derrière leur volant à Bruxelles.
La formule rencontre un certain succès urbain à Lyon avec l’application OuiHop’, mais aussi avec le placement de simples panneaux de COurtVOITURAGE près de Lille et avec Rezo Pouce dans des communes rurales françaises mal connectées.

photo La Voix du Nord

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.