La Belgique à quatre: comment y parvenir ?

_________________________________________

Interrogé cette fois par La Libre, Vincent de Coorebyter plaide pour une Belgique à quatre, qui permettrait indubitablement de sortir de l’ambiguïté. Mais pour lui, ce n’est pas un exercice à confier à un gouvernement fédéral. Il s’agit d’un exercice pour une législature, à mener au sein « d’une enceinte spécialement créée pour cela ».

Déconnectée de la négociation pour la formation d’un gouvernement, certains Bruxellois voient cette enceinte plutôt comme le lieu d’une délibération associant la société civile et des citoyens des quatre Régions, en vue de définir et renforcer une « maison commune » démocratique qui reconnaîtrait pleinement l’existence des quatre « peuples » régionaux qui composeraient cette maison commune.

Même si Vincent de Coorebyter croit que les partis pourraient mener à bien cet exercice (à l’exception de la N-VA et du Vlaams Belang) et que d’autres interlocuteurs estiment que les quatre gouvernements régionaux pourraient s’atteler à cette tâche, il est fort probable que dans les deux cas on se retrouverait rapidement devant des blocages politiques déjà connus.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.