Oui, on peut combattre l’inégalité

________________________________________

Une enquête de Thomas Piketty de plus de 1 200 pages sur la formation et la justification des inégalités. Le Monde, Alternatives Economiques et Libération interrogent et analysent pour vous.

Le Monde en parle ICI. L’étude des différentes trajectoires historiques et des multiples bifurcations inachevées du passé est le meilleur antidote tout à la fois au conservatisme élitiste et à l’attentisme révolutionnaire du grand soir. Le marché et la concurrence, le profit et le salaire, le capital et la dette, les travailleurs qualifiés et non qualifiés, les nationaux et les étrangers, les paradis fiscaux et la compétitivité, n’existent pas en tant que tels. Ce sont des constructions sociales et historiques qui dépendent entièrement du système légal, fiscal, éducatif et politique que l’on choisit de mettre en place.

ICI, c’est Alternatives Economiques qui se penche sur l’ouvrage. La Révolution française n’a pas changé grand-chose à la concentration des richesses. Profiter des recettes pour distribuer à chacun une dotation en capital, une sorte d’héritage pour tous. Le XIXe siècle pousse le niveau de protection de la propriété à un niveau de sacralisation quasi religieux. Les partis sociaux-démocrates ont accepté la libre circulation des capitaux sans réclamer des systèmes d’échange d’informations entre pays sur qui détient quoi, ce qui empêche de taxer correctement ces patrimoines et leurs revenus

ICI, c’est Libération qui parle. L’inégalité n’est pas économique ou technologique, elle est idéologique et politique. Héritage pour tous, forte imposition des plus hauts revenus et du patrimoine, cogestion en entreprise. Après «Capital au XXIe siècle» Piketty s’attaque au dogme de la propriété pour inverser la courbe explosive des inégalités. Renversant. L’histoire des inégalités que vous retracez dans votre livre montre pourtant qu’à certaines périodes, on n’a pas hésité à remettre en cause les principes de la propriété ? Je défends l’idée qu’on peut dépasser la propriété privée en instaurant une autre forme de propriété, sociale et temporaire.

« Capital et Idéologie » aux éditions du Seuil, un livre qui enquête sur la formation et la justification des inégalités.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.