Les 19 communes entrent en résistance

___________________________________

Faisant régulièrement l’objet de remises en question de leur pouvoirs, les 19 “baronies” communales passent à l’attaque. Elles tentent de donner du poids à la “Conférence des bourgmestres” qui n’est ni plus ni moins qu’un club privé sans statut, mais qui se veut un contre pouvoir face à la Région.

Alain Deneef nous fait parvenir une récente étude sur l’aspect « coût des communes » réalisée à la demande des bourgmestres par Bruocalis, qui n’est autre que l’Union de la Ville et des Communes bruxelloises. Un plaidoyer pro domo qu’il faut analyser avec prudence, même si une des conclusions incontestable confirme que nos 19 communes sont moins gourmandes que Gand, Anvers, Liège et Charleroi réunis. L’étude rappelle aussi le manque à gagner régional suite à la redistribution de l’impôt sur base du lieu de domicile et pas du lieu de travail.

Tout cela, commence cependant à ressembler fortement à un combat d’arrière-garde en vue de limiter le pouvoir de gestion de la Région et d’éviter la fusion des communes. Pour ma part, je préfère les maintenir comme strict pouvoir de proximité, avec révision de leurs frontières et de leurs compétences.

Une réflexion au sujet de « Les 19 communes entrent en résistance »

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.