Résorber les embouteillages

_______________________

Le patronat fait des propositions constructives pour résorber les embouteillages qui coûtent 22 millions d’euros par jour à la Belgique.  » Il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard «  dit Pieter Timmermans, administrateur-délégué de la FEB. Trois propositions se retrouvent dans Le SoirEn voilà le résumé.

Fiscalité: taxer l’usage de la voiture et pas sa possession en instaurant une taxe au km parcouru. Réduire le montant attribué à l’achat d’une voiture de société en permettant au bénéficiaire d’utilser la différence pour se déplacer en train ou autres modes de transport.

SNCB: remplacer les lignes peu utilisées par des bus électriques ou même des taxis en soirée afin de pouvoir renforcer les lignes les plus utilisées. Non à la majoration de prix en heures de pointe.

Télétravail et flexibilité: se baser sur le résultat plutôt que sur le nombre d’heures prestées. Assurer des livraisons de nuit pour désengorger les villes.

1 réflexion sur « Résorber les embouteillages »

  1. Van Bambeke Michel

    Le travail de nuit… nuit! disait Devos.
    Entre 2 vols d’avion, des camions. Non seulement le travail de nuit n’est pas bon pour la santé des travailleurs mais la ville a aussi le droit d’un peu respirer.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.