Les réformes structurelles de l’aéroport mises en doute

_________________________

La ministre Galant prétend travailler d’arrache pied et dans la discrétion aux indispensables réformes structurelles qui devraient mettre fin à des années de bisbrouilles entre l’aéroport et Belgocontrol face aux divers gouvernements régionaux et aux victimes des survols de l’aéroport urbain de Zaventem.

A Bruxelles on veut bien la croire, mais à la faveur d’une interpellation par la Commission fédérale de recours pour l’accès aux informations environnementales, reprise par la pressela ministre a été contrainte de reconnaître ne pas être en possession du contrat de vente passé entre l’Etat et la banque australienne Macquarie. Comment peut-elle sérieusement prétendre préparer des réformes structurelles sans avoir commencé par prendre connaissance des clauses contenues dans ce contrat, tel que par exemple, le nombre de mouvements autorisés de jour et de nuit ?

Ce n’est pas cela qui va convaincre les Bruxellois que ce dossier délicat est dans de bonnes mains. De plus, en s’état abstenue de communiquer ce document à la Commission, elle a reçu une réponse cinglante : « La Commission ne peut que regretter le choix de la ministre de ne pas lui avoir donné accès aux documents demandés. Elle entrave ainsi le bon fonctionnement de la Commission et discrédite le système belge au niveau européen et international. »

1 réflexion sur « Les réformes structurelles de l’aéroport mises en doute »

  1. Steven

    Cher monsieur Vandenbergh,
    Depuis 8 heures du matin, TOUS les vols atterrissant à Zavente sont passés par Jette. Je suis très près d’une crise de nerves, après deux semaines depuis notre déménagement à Jette. Que puissent faire les citoyens du Nord pour que cessent ces abus?
    Cordialement,
    Steven

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.