Des logements échappent au parc locatif

____________________________

Chambres d’hôtes et Bed & Breakfast se sont rapidement développés à Bruxelles ces dernières années. Internet, Airbnb et Bookig.com y ont largement contribué. On pourrait s’en réjouir, mais vu que le règlement régional en préparation va autoriser l’exploitation de 5 chambres (au lieu de 3) ce sont des étages ou des appartements entiers qui vont échapper au parc locatif, alors que Bruxelles manque cruellement de logements.

Les communes ne sont pas en mesure de chiffrer le phénomène, vu qu’aucune demande de changement d’affectation n’est nécessaire pour cette reconversion de logements en chambres à louer à la journée. Sans recensement, impossible de dresser la carte de cette offre et d’en limiter l’expansion dans des zones où elle pourrait devenir excessive et même menacer la vie de quartier par une occupation trop importante des logements par des gens qui ne font que passer.

Alors, maintenir à 3 le nombre de chambres autorisées ? imposer une demande de changement d’affectation pour pouvoir contrôler l’évolution de la situation ? réguler le secteur sans l’asphyxier ?

Laisser un commentaire