Beaucoup est attendu du ministre de la culture flamande

_____________________

Finalement ce n’est pas Els Ampe mais Sven Gatz qui est le Bruxellois choisi par l’Open VLD pour être à la fois le Ministre de la Culture et des Médias mais aussi le Ministre pour Bruxelles du gouvernement flamand.

La Flandre investit beaucoup dans la culture à Bruxelles, qui est sa vitrine internationale, et Sven Gatz, qui se définit comme un « libéral de gauche à l’esprit ouvert », est un homme politique résolument urbain et travailleur. Pas étonnant que le monde culturel bruxellois salue son arrivée à ce poste et attende beaucoup de lui, alors que se profile une politique de réduction des dépenses publiques en Flandre.

Né de mère francophone et de père flamand il se vit comme un « bastaard ».
« Plutôt que d’être flamand, francophone, immigré, européen ou technocrate, le Bruxellois est avant tout un ‘bastaard’, entendez un ensemble de parts inégales qui puise ce qu’il y a de meilleur dans la richesse de la métropole ». Et d’ajouter que « les Bruxellois partagent autant, sinon davantage, avec New York, Paris et Londres qu’avec Anvers et Liège” (article de Ch. Laporte La Libre).

Il a étudié le Droit à la VUB et le Droit administratif à l’ULB.
Il fut un parlementaire très actif au parlement bruxellois et ensuite au parlement flamand qu’il a quitté sur une « standing ovation » pour prendre la présidence des Brasseurs belges (la bière est une de ses autres passions).

Il a aussi publié une série d’ouvrages en collaboration avec d’autres sous le titre « L’air de la ville rend libre » dans lesquels il relève la force innovatrice de la ville et construit sa vision d’une politique libérale des villes. Mais le livre dont il est resté le plus proche, et qui ne sépare pas le privé du politique, est incontestablement “Le Bastaard Bruxellois”, édité en 2008 à la fois en français (Luc Pire) et en néerlandais (Meulenhoff/Manteau). “Un livre bruxellois, n’est crédible que s’il paraît dans les deux langues”.

Il y a quelques années il avait déjà confié à Bruxsels Voice sa vision de l’avenir de Bruxelles :
« De inbedding van Brussel in een ruimer metropolitaan gebied tot Aalst, Mechelen, Leuven, Wavre en Nivelles, evenwel zonder gebiedsuitbreiding maar wel met grensoverschrijdende samenwerking in een ‘communauté urbaine’ zoals Lille met Kortrijk en Tournai doet, is zeer belangrijk. Ook een herfinanciering van Brussel gekoppeld aan een overheveling van gemeentelijke bevoegdheden naar een performanter gewestelijk niveau is nodig. Brussel zal verder evolueren als een Europese en internationale stad die misschien meer gemeen heeft met andere grote steden dan met haar hinterland. »

Avec Joëlle Milquet et Sven Gatz d’origine urbaine et bruxelloise comme ministres de la Culture et de la Jeunesse,  peut-on attendre à une politique plus respectueuse de notre spécificité ?
Wait and see.

Laisser un commentaire