Première ville étudiante du pays

_______________________

Eclatée sur plusieurs sites, la vie étudiante bruxelloise n’a pas la visibilité qu’elle a acquise à Louvain ou à Gand. Et pourtant, avec ses 51 institutions et ses 86.000 étudiants, elle constitue, et de loin, le première ville étudiante du pays. Une activité qui attire de nombreux étudiants de tout le pays (72% FR et 28% NL) et de l’étranger. Une activité qui crée 16.000 emplois et qui permet aussi aux Bruxellois de bénéficier de l’excellence de plusieurs hôpitaux universitaires qui génèrent 12.000 emplois supplémentaires. Vous trouverez tout cela et bien plus dans la note de synthèse que Brusselstudies vient de publier en 3 langues.

1 réflexion sur « Première ville étudiante du pays »

  1. Dominique Banneux

    Etude très intéressante, mais je suis toujours mal à l’aise lorsque l’on mélange les notions de Bruxelles-Ville et de la Région bruxelloise. Et annoncer que Bruxelles est la première ville étudiante du pays ne me parait pas correct, voire dangereux : s’il est vrai que l’enseignement en région Bruxelloise souffre clairement d’un sous-financement, il est aussi vrai qu’il faut absolument défendre le statut de la « région bruxelloise » face aux autre régions, et donc ne garder de l’étude que ce titre de l’étude pour faire valoir le grand nombre d’étudiants présent sur le territoire de la région est peut être un choix malheureux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.