Archives pour la catégorie Mobilité

Un autre Bruxelles est possible

________________________________________

Il semble y avoir des problèmes d’accès à ce billet: le revoilà. Sorry.

En paraphrasant Ecolo/Groen et son interview décapante  “ Une autre Belgique est possible ”, en la rapprochant avec la sortie prochaine du “ Demain Bruxsels ” d’Aula Magna et avec la mobilisation climatique déterminée de la génération montante, notre Ville-Région pourrait se trouver à la veille de grands changements après les élections de mai. Ville plus verte et plus solidaire ?

Tous les partis vont devoir prendre position par rapport à l’urgence de la transition écologique et énergétique et préciser qui va la payer. S’ils mettront tous du vert à leur programme, il n’est cependant pas exclu qu’Ecolo/Groen – dont c’est la raison d’être – s’avère incontournable au soir du scrutin régional et soit à la barre d’une nouvelle coalition. Carrément un changement de paradigme ? en route pour une autre ville ? une autre vie ?  Je n’ai pas de boule de cristal, mais il semble que l’on n’ait jamais été aussi proche d’un grand chambardement urbain et de l’émergence de nouveaux modes de vie qui tourneraient le dos à une civilisation de consommation ?

Certains se demandent si Ecolo/Groen en est capable ? S’il dispose du personnel politique compétent pour mener la révolution qui s’annonce ? pour imposer un autre partage des richesses ? Bien sûr que non – ils ne sont pas prêts – mais qui l’est ? Les résistances de la population seront énormes, dès lors qu’il s’agirait de changer d’habitudes, de quitter sa zone de confort et de se voir imposer plus de solidarité … Ne vivons-nous pas des temps exaltants ?

Faites les soldes en voiture …

_______________________________________

Curieux signal envoyé par la nouvelle majorité rouge/verte/amarante de la Ville de Bruxelles, qui offre le parking gratuit en voirie dans le pentagone durant les deux samedis des soldes. Une demande formulée par le Syndicat Neutre des Indépendants. Pourquoi pas plutôt l’accès gratuit en transports en commun en collaboration avec la STIB ? Pour une vraie réflexion sur la question du stationnement payant, voyez plutôt la contribution de Frédéric Héran de l’Université de Lille 1.

Chacun sait que l’approvisionnement des horodateurs assure une bonne rotation des emplacements de parking en ville et luttent ainsi contre les voitures ventouses … souvent celles des commerçants locaux. Offrir la gratuité du stationnement pour les soldes n’est-il pas un cadeau démagogique ? Il ne profitera pas nécessairement aux fans des soldes, qui pourraient bien avoir énormément de peine à trouver un emplacement gratuit libre. A Luxembourg, les parkings sont gratuits … mais en périphérie.

Pas eu assez de temps pour réfléchir ?  La nouvelle majorité n’a fait que reprendre la mesure adoptée par Marion Lemesre l’an dernier et à laquelle elle avait associé Interparking.  On suivra de près ce que fera le Collège lors des prochains soldes d’été. Faire ses courses en centre-ville sans voiture est-ce possible ?  Avec la STIB vous y seriez-déjà ? Et si vous vous faisiez livrer les achats encombrants ?

Transports festifs

Le quotidien britannique The Guardian a profité de la période des fêtes pour effectuer un tour du monde des transports en commun les plus festifs. Une promenade photographique agréable et créative à découvrir ICI. Vous apercevez déjà un bus électrique romain avec sa parure lumineuse photographiée pour The Guardian par CFimages/Alamy.

Belle occasion pour vous parler des trois lignes de bus électriques qui circulent dans le centre historique de Rome, qu’aucune ligne de métro ne dessert, pour laisser intact un sous-sol rempli de vestiges historiques encore à découvrir.

Ce sont les bus électriques réguliers les plus petits d’Europe. Ils se faufilent donc aisément dans toutes les rues du centre et sont accessibles aux personnes handicapées. Des billets valables pendant 90 minutes sont  disponibles dans les véhicules au prix d’1,50€. Les fréquences sont très nombreuses et si mes souvenirs sont bons, les bus s’arrêtent à la demande.
Des idées pour la STIB ?

Le changement ? Lequel ?

___________________________________________

 » Nos inquiétudes les plus profondes sur l’avenir de notre lieu de vie sont incarnées par d’autres villes. »  Pour les Américains: la Manhattanization, la Brooklynification ou la Portlandification « , à en croire un article du New York Times cité par CityLab. Les Bruxellois pourraient craindre une Barcelonisation, une Berlinisation ou une Parisianisation de la ville, avec augmentation du prix des logements, tourisme de masse et encore plus de congestion. Nous souhaitons cependant toutes et tous un développement sans embouteillages, des emplois technologiques sans crise des sans-abris et des logements abordables sans étalement de la ville. Où sont les modèles ?

Un coup d’oeil en Amérique. Houston la cité modèle ? Le miracle de Mineapolis ?
Jacob Frey, le jeune maire démocrate, fraîchement élu de Minneapolis:  “the only thing people hate worse than the status quo is any change at all”. Il va falloir  » oser des solutions à la hauteur des préjudices que Mineapolis a subis dans le passé. Des efforts vont devoir être entrepris pour favoriser une belle diversité de personnes dans la ville et dans tous les quartiers ». La municipalité a décidé courageusement de mettre fin aux zones de logement unifamilial, qui ont longtemps perpétué la ségrégation. « Beaucoup de gens qui y vivent depuis longtemps, et parfois très mécontents de ce genre de décision, vont regarder autour d’eux et finiront par dire: « C’est une bonne chose. C’est toujours un endroit où il fait bon vivre ”. Et à Bruxelles ?

Nous sommes dans une période de transition entre: ce que la ville était, ce qu’elle est,  et ce que nous voulons qu’elle devienne. L’urgence de la nécessaire transition écologique et du partage des richesses plus la pression des jeunes conscientisés, vont devoir guider les choix que nous allons opérer. Ces choix construiront, dès aujourd’hui, la ville de demain et le nouveau mode de vie qui s’y développera. La fin de l’étalement de la ville, une cité plus dense, des logements plus petits, des espaces publics plus grands et de qualité, des objets partagés, … Même les Américains y pensent et contestent le modèle d’Houston.
C’est passionnant et enthousiasmant. Beau début d’année.

Que penser d’un métro nord ?

________________________________________

La demande de permis pour creuser – durant 5 ans – une nouvelle station Toots Thielemans sous l’avenue de Stalingrad, a ouvert une boîte de Pandore – dont je vous ai déjà livré le contenu sulfureux – qu’il sera difficile de refermer …  Pas moins de 81 réactions à la Commission de concertation, y compris celles de la Ville et de Saint-Gilles. Si les deux communes – au Collège résolument plus vert – ne disent pas non au projet, elles y mettent de  très sérieuses conditions. La contestation de la part de la société civile ne vise pas uniquement la nouvelle station, mais questionne aussi le rapport coût/bénéfice d’une ligne 3 transformée en métro lourd.

La Commission a reporté son avis au 22 janvier pour complément d’information. Certains espèrent d’ailleurs que cette décision – non contraignante – sera reportée après les élections de mai. Elles pourraient donner naissance à un parlement et a un gouvernement régional plus vert, décidé à rouvrir l’ensemble du dossier ligne 3. Il devra être compatible avec une éventuelle nouvelle politique de transports publics, destinée à mettre fin à la congestion automobile et à l’intolérable pollution de l’air de la Région.

Faut-il regretter cette contestation qui engendrera des retards inéluctables ? Faut-il se réjouir qu’une réflexion plus en profondeur soit confiée à un nouveau gouvernement régional, qui devra définir ses priorités en matière de transition écologique et de répartition des richesses ?
Des extraits de l’article de Véronique Lamquin dans Le Soir et un billet TDN avec plan et illustrations dans Bruzz, révèlent des avis divergents au sein des décideurs mais aussi de la société civile.