Archives pour la catégorie Justice

Les riches paient-ils trop peu d’impôts?

__________________________________

Paul De Grauwe pense que oui. Il s’en explique ICI dans Le Soir. C’est un économiste de la London School of Economics et il est membre du parti libéral flamand Open VLD, pas vraiment un gauchiste donc. C’est aussi la proposition de la nouvelle députée américaine démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, d’augmenter le taux d’imposition pour les revenus supérieurs à 10 millions de dollars, qui relance un débat qui préoccupe les économistes depuis longtemps sans pouvoir être qualifiés – comme elle – de « communiste ». Un débat d’actualité face à une révolte du peuple des bas revenus incarnée par de jaunes gilets.

Paul De Grauwe illustre la problématique par un exemple confondant. « Quand une personne qui gagne 2.000 euros par mois gagne 1.000 euros supplémentaires par mois, sa vie change radicalement (…) Donnez 1.000 euros supplémentaires à quelqu’un qui gagne 1 million d’euros par mois, et rien ne se passe dans la vie de ce millionnaire » qui ne le remarquera probablement pas. Il conclut: « Vous pouvez retirer ces 1.000 euros au millionnaire et le donner à la personne qui ne gagne que 2.000 euros par mois. Le millionnaire ne ressentira presque rien et vous rendrez l’autre très heureux ».

100 % sur le revenu qui dépasse un million c’est effectivement beaucoup et sans doute peu raisonnable, mais le prélèvement « pourrait facilement être porté à 70 %, par exemple, sans perte de productivité significative ». Il faudra d’abord se mettre d’accord sur le principe et puis réfléchir à la manière de l’appliquer à l’échelle internationale, pour éviter les déménagements de fortunes. « Si un tel revirement dans les pensées se produit, ici et dans d’autres pays, un nouveau consensus social sera créé, qui rendra possible un relèvement du taux d’imposition des revenus les plus élevés ». Une autre redistribution des richesses qui pourrait éviter une révolte qui couve.

… et le Fonds monétaire international (FMI) de Madame Lagarde a déclaré en novembre « qu’il fallait davantage taxer les plus fortunés pour favoriser la croissance « . 

Pas d’huile de palme dans mon réservoir

______________________________________

Savez-vous que la majorité de l’huile de palme importée et subventionnée par l’Europe est utilisée pour produire de l’essence ? Ces carburants n’ont cependant de vert que le nom. Leur impact est trois fois supérieur sur le dérèglement climatique par rapport au diesel classique, du fait de la déforestation qu’ils entraînent. Pour les produire, ce sont des millions d’hectares de forêts primaires qui sont détruits, privant la population indigène des ressources de la forêt et les orangs-outans de leur milieu naturel et les condamnant à mourir de faim.

Si l’Indonésie et la Malaisie continuent à détruire la forêt de l’ile de Bornéo pour aligner des palmiers à huile cultivés industriellement, c’est parce qu’il y a une forte demande d’huile de palme bon marché et que ce commerce est très rentable pour leurs gouvernements et quelques (très) gros producteurs. La seule manière de freiner cette déforestation c’est de restreindre la demande et d’arrêter de subventionner cette huile, comme la France vient de le décider.

Les membres de la Commission européenne ont jusqu’au 1er février pour prendre la décision d’arrêter les subventions à l’huile de palme dans toute l’Union. Il faut donc aller vite. Que pouvez-vous faire ? Signer la pétition rédigée par des citoyens conscientisés et bien informés. Vous pouvez aussi rejoindre la manifestation qui aura lieu à Bruxelles lundi prochain et dont les détails pratiques suivront.

Cliquez sur les orangs-outans pour pour signer et les sauver !

Cliquez sur les orangs-outans pour les sauver
Cliquez sur les orangs-outans pour signer et les sauver

 

Dé-radicalisé ? Vous avez dit dé-radicaliser ?

____________________________________

Dé-radicalisé ? A la question posée par RTL » Avez-vous changé ? « ,  Jean-Louis Denis – sorti de prison en homme libre après 5 ans de détention en section  » Deradex «  de haute sécurité pour avoir recruté des combattants pour la Syrie – réaffirme ICI ses convictions religieuses et rétorque directement:  » Vous avez l’impression que j’ai changé ? ». « La torture psychologique ne fait que les renforcer (les détenus radicalisés) dans leurs convictions ». Pour lui c’est clair : « Islam n’est pas compatible avec la démocratie ». Son avocat en dit plus ICI. Et à Londerzeel on a peur de le voir arriver.

Itinera a demandé un rapport sur notre programme de dé-radicalistion à une sociologue criminologue de l’Université de Rotterdam. Elle flingue nos mécanismes de prévention et de détection du radicalisme. « Il n’y a aucune manière de prévoir ou d’anticiper le fait qu’un individu devienne ou non à terroriste. Ni en investissant dans la dé-radicalisationr. » sermonne Marion Van San.  Malgré son ton de donneur de leçon, son rapport fait un inventaire intéressant des manquements. Il l’est nettement moins pour ce qui est des recommandations, si ce n’est l’usage de la pédagogie. Un journal luxembourgeois confirme cet échec de notre dé-radicalisation.

Dé-radicaliser ? À part la lobotomie ou un lavage de cerveau à la Orange Mécanique, il semble aussi illusoire  » de faire de Jean-Louis Denis un laïque, que de faire d’un laïque un musulman radical ». Nos prisons sont en charge d’une mission impossible  et  » demeurent souvent des oubliettes où les prêcheurs de haine embrigadent en toute facilité «  parmi les 450 détenus considérés « radicalisés ». Est-il possible dé-radicaliser un vegan ? un catholique intégriste ? ou un membre d’une autre secte ?  » Plus vous leur direz qu’ils sont dans l’erreur, plus ils penseront que c’est vous qui êtes dans l’erreur « . Donc, mission impossible pour les prisons ? L’ Observatoire International des Prisons belge s’intéresse à cette problématique du confinement, la section française confirme que la prison est la pire des solutions pour déradicaliser. Un regard sur d’autres pratiques en Europe fournirait-il une lueur d’espoir ?

Bruxelles: pauvres enfants pauvres

_________________________________________

Dans la riche capitale de l’Europe, des enfants ne mangent pas à leur faim et n’ont qu’une paire de chaussures. 15% sont en situation de déprivation. Une honte. Tout simplement inacceptable. Des familles n’ont qu’une vieille diesel pour aller travailler et ne peuvent plus entrer, ni circuler à Bruxelles. Nous revoilà face à la crise du partage de l’immense richesse générée par la ville.

La Rtbf consacre un article à la pauvreté des enfants sur base de l’excellente étude publiée par la Fondation Roi Baudouin. En Belgique on est considéré comme pauvre, si le ménage dispose de moins 885€ par mois. 885 euros ? même avec 1.000€ par mois, seriez-vous capable de payer un loyer et de faire vivre votre famille ? Dans la population sans emploi à Bruxelles, plus de 50% des enfants sont déprivés. En cause, des allocations sociales trop basses qui permettent tout au plus d’essayer de survivre. La Ligue des Familles commente. Voilà des conséquences et des statistiques.

En cause aussi, l’incapacité d’accéder aux emplois disponibles à Bruxelles par méconnaissance d’une langue véhiculaire et d’une formation. L’Allemagne d’Angela Merkel s’y est attelée avec succès. «  La langue est le principal obstacle à une bonne intégration. Mais (beaucoup de) réfugiés l’ont appris très vite et ont été en mesure d’occuper rapidement une place d’apprentissage. Pour la culture, c’est plus difficile mais nous apprenons l’un de l’autre », assure un patron allemand ravi, par contre des syndicats moins enthousiastes.