Archives pour la catégorie Jeunes

École obligatoire mais discriminante

___________________________________

Suite à un nouveau décret de la Flandre, 65% des places seront réservées par priorité aux enfants dont au moins un parent maîtrise correctement le néerlandais. Où iront donc les nombreux enfants dont les parents ne maîtrisent ni le néerlandais ni le français, si la Commission communautaire française adopte la même attitude ?

A Bruxelles, la Cocof a donc a déclenché une procédure en conflit d’intérêt et  la Cour constitutionnelle va être saisie. La presse s’agite. Cité par L’Echo, le Conseil d’Etat stipule: « Cette disposition permet à l’enseignement néerlandophone de s’exonérer de la prise en charge d’enfants qui ne parlent ni le français ni le néerlandais et cela pourrait porter atteinte à la loyauté fédérale ». Selon Le Soir une première rencontre fut constructive et selon L’Echo le climat est délétère, dès lors que la Communauté flamande ne veut plus de files devant les écoles à la veille des élections.

Une suggestion: des classes homogènes de français ou de néerlandais « langue étrangère » intensives ne pourraient elles pas être ouvertes dans chacune des Communautés afin de permettre à ces cohortes d’enfants d’avoir la maîtrise de la langue de l’école avant de rejoindre les classes ordinaires ?

En grève scolaire pour le climat

_______________________________

Ils et elles sont jeunes. Sont Flamands. Etudient à l’athénée de Mortsel. Brosseront les cours tous les jeudis. Iront protester à Bruxelles pendant deux heures à la rue Royale, contre l’inaction du gouvernement en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Les autres écoles sont conviées à les rejoindre. Filles et garçons en ont marre de voir les politiciens leur voler leur avenir. Leur modèle: Greta Thunberg la jeune suédoise qui proteste chaque semaine à Stockholm.

C’est le combat d’une génération, dont les plus déterminé.e.s ont compris qu’il fallait agir pour préserver leurs conditions de vie future.  » Pourquoi continuer à étudier si nous n’avons pas d’avenir ? 75 000 personnes marchent pour soutenir l’ecopact, deux jours plus tard la Belgique figure parmi les rares pays qui ne le signent pas. Nous creusons notre propre tombe « .

Daardaar a traduit l’article de Gazet Van Antwerpen. VRT NWS nous informe en français et affiche des réactions  positives de l’école in het Nederlands.
Le mouvement prendra-t-il de l’ampleur ? S’étendra-t-il à la partie francophone des écoles ?


 

 

Sois un homme comme ta mère

Oui, c’est une vidéo. Et vous n’aimez pas cela. Pas le temps. Mais alors, gardez-là  précieusement pour la regarder ce WE. Vous n’en reviendrez pas. Toute la presse a parlé de Sara Lou, y compris Arabel et le journal belgo-turc La Manchette, parce qu’elle a produit une vidéo où elle traite de  » petits merdeux «  ces jeunes qui ont notamment cassé une pharmacie le 1er janvier. Elle les a félicités d’avoir travaillé bénévolement pour l’extrême-droite, d’avoir noirci l’image de Molenbeek que d’autres construisent pas à pas avec leurs voisin.e.s. Elle se fâche pour de bon. Elle a de l’humour et pas peur des mecs qui ne pensent qu’à eux.

Mais ce n’est pas tout, elle a produit plusieurs autres vidéos. Celle qu’il faut choisir à tout prix, c’est son plaidoyer pour les femmes:  » Sois un homme, comme ta mère « . Un  petit bijou, qui parle de ces femmes fortes et responsables qui font vivre toute une famille pour que personne ne manque de rien. Aux mecs qui se la coulent douce, elle dit leurs quatre vérités. Cela dure moins de 6 minutes, mais tout est dit … et les mecs regardent leurs baskets en allumant une cigarette.

Mais ce n’est toujours pas tout. Sara a aussi un mari: Zakia. Ils produisent des petites capsules vidéos à deux. Lui, il distribue aussi ses bons conseils dans de courtes séquences sur le mode de l’humour décapant: Etre un musulman discret, Les signes de la radicalisation, Mais où sont les musulmans ? et même un Lexique des mots maroxellois. Oui, à Bruxelles, on peut rire de tout – et surtout de soi. Je vous le promets, vous ne vous ennuierez pas.

Dé-radicalisé ? Vous avez dit dé-radicaliser ?

____________________________________

Dé-radicalisé ? A la question posée par RTL » Avez-vous changé ? « ,  Jean-Louis Denis – sorti de prison en homme libre après 5 ans de détention en section  » Deradex «  de haute sécurité pour avoir recruté des combattants pour la Syrie – réaffirme ICI ses convictions religieuses et rétorque directement:  » Vous avez l’impression que j’ai changé ? ». « La torture psychologique ne fait que les renforcer (les détenus radicalisés) dans leurs convictions ». Pour lui c’est clair : « Islam n’est pas compatible avec la démocratie ». Son avocat en dit plus ICI. Et à Londerzeel on a peur de le voir arriver.

Itinera a demandé un rapport sur notre programme de dé-radicalistion à une sociologue criminologue de l’Université de Rotterdam. Elle flingue nos mécanismes de prévention et de détection du radicalisme. « Il n’y a aucune manière de prévoir ou d’anticiper le fait qu’un individu devienne ou non à terroriste. Ni en investissant dans la dé-radicalisationr. » sermonne Marion Van San.  Malgré son ton de donneur de leçon, son rapport fait un inventaire intéressant des manquements. Il l’est nettement moins pour ce qui est des recommandations, si ce n’est l’usage de la pédagogie. Un journal luxembourgeois confirme cet échec de notre dé-radicalisation.

Dé-radicaliser ? À part la lobotomie ou un lavage de cerveau à la Orange Mécanique, il semble aussi illusoire  » de faire de Jean-Louis Denis un laïque, que de faire d’un laïque un musulman radical ». Nos prisons sont en charge d’une mission impossible  et  » demeurent souvent des oubliettes où les prêcheurs de haine embrigadent en toute facilité «  parmi les 450 détenus considérés « radicalisés ». Est-il possible dé-radicaliser un vegan ? un catholique intégriste ? ou un membre d’une autre secte ?  » Plus vous leur direz qu’ils sont dans l’erreur, plus ils penseront que c’est vous qui êtes dans l’erreur « . Donc, mission impossible pour les prisons ? L’ Observatoire International des Prisons belge s’intéresse à cette problématique du confinement, la section française confirme que la prison est la pire des solutions pour déradicaliser. Un regard sur d’autres pratiques en Europe fournirait-il une lueur d’espoir ?

Bruxelles: pauvres enfants pauvres

_________________________________________

Dans la riche capitale de l’Europe, des enfants ne mangent pas à leur faim et n’ont qu’une paire de chaussures. 15% sont en situation de déprivation. Une honte. Tout simplement inacceptable. Des familles n’ont qu’une vieille diesel pour aller travailler et ne peuvent plus entrer, ni circuler à Bruxelles. Nous revoilà face à la crise du partage de l’immense richesse générée par la ville.

La Rtbf consacre un article à la pauvreté des enfants sur base de l’excellente étude publiée par la Fondation Roi Baudouin. En Belgique on est considéré comme pauvre, si le ménage dispose de moins 885€ par mois. 885 euros ? même avec 1.000€ par mois, seriez-vous capable de payer un loyer et de faire vivre votre famille ? Dans la population sans emploi à Bruxelles, plus de 50% des enfants sont déprivés. En cause, des allocations sociales trop basses qui permettent tout au plus d’essayer de survivre. La Ligue des Familles commente. Voilà des conséquences et des statistiques.

En cause aussi, l’incapacité d’accéder aux emplois disponibles à Bruxelles par méconnaissance d’une langue véhiculaire et d’une formation. L’Allemagne d’Angela Merkel s’y est attelée avec succès. «  La langue est le principal obstacle à une bonne intégration. Mais (beaucoup de) réfugiés l’ont appris très vite et ont été en mesure d’occuper rapidement une place d’apprentissage. Pour la culture, c’est plus difficile mais nous apprenons l’un de l’autre », assure un patron allemand ravi, par contre des syndicats moins enthousiastes.