Révolte populaire.

Ce n’est pas à un débat qu’on assiste, mais à des actes de désobéissance civile dans plusieurs communes. Panneaux arrachés, bocs de béton déplacés, personnel de sécurité agressé, des citoyens en viennent aux mains pour exprimer leur rejet de la mise en application du plan Good Move dans leur quartier. Sans même prendre le temps d’entendre les partisans de ce plan, certaines communes le retirent tout simplement, d’autres l’amendent à la hâte ou le mettent en débat. Des enquêtes tronquées sont publiées. Panique.

Il y a là, à l’évidence, du malentendu et de l’incompréhension. Oui, il y a eu de la communication et des rencontres pendant plusieurs mois dans la plupart des communes. Quelle forme cela a-t-il pris ? Quel public cela a-t-il touché ? Combien sont venus ? C’est lors de l’installation que la plupart des citoyens ont compris la nature de ce plan et s’ils n’en ont pas nécessairement compris la finalité – supprimer le trafic de transit dans les quartiers – ils en ont mesuré l’impact sur leurs trajets quotidiens et sur leurs emplacements de parking gratuits.

Améliorer la qualité de l’air et augmenter la sécurité profite à tout le monde, mais n’est pas directement perceptible, alors que les changements d’habitude imposés le sont. Comme nous sommes à la veille d’autres grands changements d’habitude en terme de mobilité, d’énergie et de consommation, il va falloir faire preuve de beaucoup de pédagogie et de nouveaux moyens de communication pour obtenir l’adhésion de tous les citoyens. Ceux qui se sentent exclus de la prise de décision pourraient n’avoir que la révolte comme moyen de se faire entendre. Et certains ont intérêt à souffler sur les braises.

2
1

3 réflexions sur « Révolte populaire. »

  1. Gérard

    Je serais plus prudente dans la manière de qualifier ces réactions populaires de »désobéissance civile « . Pour qu’il y ait à proprement parler de désobéissance civile, une série de critères s’imposent: action qui défend l’intérêt commun – et non dans le cas d’espèce, celle des seuls automobilistes- , action non violente etc.
    Je serais très intéressée à connaître la moyenne d’âge des protestataires…

    Répondre
  2. brigittevermaelen

    Yvan, je constate que tu ne prends pas les gens pour des imbéciles, au contraire : tu suscites le débat. Mais certains en ont peur, manifestement.
    Voir le ton très agressif de DW qui assène, affirme, ne prouve rien : digne du degré zéro intellectuel des réseaux dits sociaux : il refuse le débat argumenté, ce qui en dit long.
    Les temps « moyen-âgeux », contrairement aux clichés véhiculés jadis, ont compté parmi les plus riches en productions intellectuelles, notamment avec la naissance des universités, ce que ne semble pas savoir DW.

    Les arguments non scientifiques que tu développerais (je souligne le conditionnel) ne sont pas argumentés par Mr DW, ce qui n’est pas scientifique : curieux, non ?
    Il détient la Vérité scientifique ? Il ne le prouve en rien.

    « Tout détruire », « améliorer les choses » : en quel sens ? Il ne le définit pas, ce qui n’est pas une démarche scientifique.

    « L’air est immobile » : faux, il y a du vent, c’est pourquoi ce sont les régions les plus vertes qui dégustent souvent en termes de pollution provenant des grandes villes.

    « Elucubrations enfantines », « Ces arriérés d’Ecolos » : ce sont tout simplement des opinions, exprimées sur un ton évidemment agressif et testostéroné, stigmatisant, puisqu’il ne produit pas d’arguments : on fait avec les moyens que l’on a…

    Mais il a le talent manifeste de pouvoir lire notre avenir politique dans une boule de cristal, nous pouvons lui accorder ce don auto-attribué (très scientifique comme démarche), n’est-ce-pas ?

    Répondre
  3. Daniel WYNEN

    SVP Cessez de prendre les gens pour des imbéciles ! Vos plans ne reposent sur rien, si ce n’est revenir dans les temps moyenâgeux Vos arguments non scientifiques servent à tout détruire au lieu d’améliorer les choses. Vous avez pratiquement détruit Bruxelles avec vos élucubrations enfantines. Estimez ce que rejette en CO2 en une heure le moteur d’un char russe : mais comme chacun le sait; l’air est immobile et ces émanations nocives ne viendront jamais chez nous! Laissez les gens tranquilles et réalisez de vraies améliorations. De toute façon, ces arriérés d’Ecolo ne reviendront plus, lors des prochaines élections !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.