NEO: ça passe ou ça casse

Cet ambitieux projet d’urbanisation du plateau du Heysel n’en finit pas d’accumuler les tuiles. Il y a eu les divers recours, le refus d’une route d’accès, la fin du projet de stade national au parking C et son bail emphytéotique à renégocier, avec pour conséquences  le maintien d’un stade Roi Baudouin à rénover, l’abandon du centre de congrès et de son hôtel, des dédits à chiffrer et à payer… Ce mois de mars pourrait bien être décisif, vu que l’opérateur du centre commercial devra confirmer (ou non) le maintien de son méga shopping, qui devait financer une partie non négligeable du projet.

A cela s’ajoute la situation catastrophiques des palais des expositions  (à rénover) privés de salons et de la salle Palais 12  privée de concerts pour cause de Covid. C’est pour éviter une faillite imminente que la Ville désire fusionner Brussels Expo et la scrl NEO en une seule entité. La Ville demandera alors l’aide de la Région, qui semble aujourd’hui en phase d’observation. C’est que tout ce vaste projet a été imaginé et mis sur pied par la Ville de Bruxelles, qui compte aujourd’hui sur la Région pour en sauver les finances.

BX1 a consacré un article bien documenté sur l’ensemble de la situation. Vous en saurez beaucoup plus et la conclusions semble couler de source: la Région doit être à la manoeuvre et doit tout remettre à plat, en tenant compte des nouvelles réalités. Nul besoin d’un gigantesque centre commercial de plus, mais davantage de logements à la fois sociaux et conventionnés, des écoles et des crèches et le maintien d’un poumon vert avec un étang « nageable ». C’est sans doute ce que la population attend de l’aménagement de ce vaste et beau plateau d’intérêt régional.

photo extraite de l’article de BX1

1 réflexion sur « NEO: ça passe ou ça casse »

  1. Etienne Plas

    D’accord avec tout cela… Et toujours nostalgique du départ forcé d’Océade… Un pôle loisirs serait le bienvenu sur ce site

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.