Happy Monday: la fin des quartiers de bureaux ?

____________________________________________

La crise sanitaire a accéléré l’évolution de la fonction bureau et du télétravail à Bruxelles. Cela pourrait être la conclusion de la rencontre organisée par Aula Magna. Sophie Coekelberghs – chargée de mission régionale à Perspective.brussels – a établi la synthèse de la localisation et de la situation actuelle des bureaux dans les 19 communes. Elle a fait le point sur les surfaces transformées en logements et sur les espaces inoccupés. Elle a aussi évoqué la fin prochaine des quartiers de bureaux monofonctionnels et un avenir possible pour cette fonction urbaine essentielle, notamment à partir des prescriptions du nouveau Plan Régional d’Affectation du Sol et des ses “mailles”.

Tamas Polster occupait jusqu’il y a peu le poste de Head of Strategic Consulting chez Cushman & Wakefield – qui figure au top 3 des leaders mondiaux des services spécialisés en immobilier d’entreprise. Il a fait part des perspectives d’avenir de la fonction bureaux à Bruxelles et des reconversions possibles de certains bâtiments. Il a mis l’accent sur le développement du télétravail, qui a fait une grande percée mais qui nécessitera des espaces de coworking décentralisés proches du domicile des employés. Pour lui, le télétravail ne remplacera jamais complètement les nécessaires rencontres entre membre du personnel tant sur le plan de l’intelligence collective que sur le plan social. Le bureau de demain devra pouvoir accueillir différents types de fonction et trouver autour de lui un environnement commercial et de détente nécessaire pour attirer et maintenir les employés dans une course aux talents qui s’accentue.

Alain Deneef qui animait le débat, mais qui est aussi actif dans le domaine du design urbain, a attiré l’attention sur la contraction des surfaces actuelles de bureau et a demandé à la Région de se pencher sur un plan intégré de reconversion de certains types de bureaux en logements. Des intervenants se sont réjouis de voir des bureaux se transformer en logements, mais ils insistent pour que ces appartements soient traversants et durables, avec aussi la crainte que les prix pratiqués ne le rendent inaccessibles pour de nombreux Bruxellois en recherche de logement. Si le sujet vous intéresse, vous en saurez beaucoup plus en regardant la rediffusion de la rencontre qui sera mise en ligne dans quelques jours.

1 réflexion sur « Happy Monday: la fin des quartiers de bureaux ? »

  1. Chartier

    ce que je trouve grave est à l’inverse ,le nombre de maison qui étaient du logement et qui ont été transformées en bureau.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.