Se loger, un luxe ou un droit ?

_______________________________________

Dans les grandes villes européennes, les prix de l’immobilier et le montant des loyers ont augmenté à des niveaux inabordables avec un salaire moyen. Bruxelles n’y échappe pas et la situation a contraint les familles modestes à habiter à l’étroit dans des logements inadaptés au confinement et souvent coûteux en terme de charges, pour cause de mauvaises performances énergétiques. Le Monde constate que les travailleurs essentiels au fonctionnement élémentaire d’une ville – tels que les policiers, les pompiers, les enseignants ou les infirmières sont contraints d’habiter en périphérie et de faire la navette, avec ses effets sur la mobilité et sur l’efficacité socio-économique. Plusieurs villes exigent un encadrement  des loyers, parfois aussi bénéfique au propriétaire. A Bruxelles, nous avons les Agences Immobilières Sociales (AIS) qui gèrent la location de 6.000 logements à la place des propriétaires, à des loyers inférieurs au marché.

La ville, qui manque toujours de 40.000 logements sociaux, ne régule pas les loyers, mais a opté pour une formule de loyers de référence – purement indicatifs – le montant du loyer étant toujours fixé librement par le bailleur. Sur base d’éléments tels que la localisation, le nombre de chambres, la superficie habitable, la localisation, les performance énergétique et l’éventuelle concurrence des logements publics, vous aurez une évaluation du loyer qui tient compte du marché local. Que vous soyez locataire ou bailleur, actuel ou futur, vous pouvez faire le test ICI.

A Berlin, autre formule. Avec 80 % des habitants locataires de leur logement, la flambée des prix a été une véritable bombe sociale. Il y a eu une régulation des loyers, contestée par une propriétaire. La Cour constitutionnelle a tranché « Il est conforme à l’intérêt général d’empêcher l’éviction des catégories de population les moins performantes économiquement hors des quartiers où la demande est forte ». Pour la Cour, le mécanisme qui régule le prix des locations ne constitue pas une entorse démesurée au principe de propriété privée, garanti par la Constitution.

 

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.