La ville du 21e siècle

__________________________________

Le changement constant est ce qui caractérise l’histoire de la ville européenne. Au fil des siècles, les réponses de l’architecture aux catastrophes naturelles, peste, choléra ou guerres, ont fait de la ville un moteur de civilisation. Sa capacité d’adaptation et sa force d’innovation ont fait de la « ville européenne » un modèle de réussite depuis l’Antiquité. Au milieu du XIXe siècle, la révolution urbaine et industrielle a irrémédiablement chambardé les cadres de vie des populations et a donné naissance à ce qu’on appelle aujourd’hui l’urbanisme. Les populations des villes se sont accrues à la faveur de vastes mouvements migratoires, qui ont littéralement vidé certaines campagnes. Les migrations climatiques en seront bientôt d’autres. La ville se doit de pouvoir accompagner ces mutations.

La promesse d’indépendance économique, de cohésion sociale et de liberté individuelle est liée à l’essor de la ville. Mais, la ville est-elle encore capable de relever les grands défis du XXIe siècle: la compatibilité climatique et la durabilité de la ville ? Les déficits des villes sont évidents: elles consomment des ressources et de l’énergie fossile, émettent des gaz nocifs pour le climat, imperméabilisent les sols et produisent des déchets. Les villes sont un fardeau pour l’environnement et nuisent à la santé. Elles sont le théâtre de conflits sociaux sur la répartition du travail, du logement et des richesses.

La ville est une partie du problème. Est-elle aussi une partie de la solution ? Sa capacité à se renouveler peut-elle devenir le moteur des changements nécessaires aux systèmes culturels, techniques et sociaux ? Dans quelle mesure urbanisme et architecture peuvent-ils favoriser ces processus avec une participation citoyenne accrue ? C’est le thème de l’exposition « urbanable – stadthaltig » de l’Akademie der Künste de Berlin, dont ce texte est inspiré. Pour eux, durabilité et ville ne peuvent pas être séparés. Ils revisitent le rôle des villes à l’ère du réchauffement climatique, de la numérisation, de l’évolution démographique et de l’effondrement des réseaux sociaux traditionnels. Vous en saurez plus ICI, grâce à la Foundation for the Urban Environment.

Inquiétante photo extraite du catalogue publié par l’Akademie der Künste de Berlin

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.