Etes-vous contaminé ?

____________________________________________

Sans doute ne savez-vous pas si vous avez été contaminé par le Covid-19, parce que vous n’observez aucun des symptômes liés au virus et que vous ne vous êtes pas fait tester récemment. Mais l’Etat, lui il le sait, puisqu’il publiait hier dans La Libre qu’un total 62.123 contaminations ont été recensées en Belgique et que la moyenne cette semaine était de 85 cas journaliers, situation stable et rassurante, par rapport à la semaine précédente selon Sciensano.

Et si demain 50.000 Bruxellois.e.s décidaient de se faire tester ? on découvrirait inévitablement un certain nombre de « nouveaux positifs » qui feraient monter brusquement la moyenne et vraisemblablement craindre une deuxième vague à Bruxelles. La Belgique teste peu, normal donc qu’elle recense relativement peu de personnes contaminées. Si les chiffres des hospitalisations et des décès ont une base claire et indiscutable, ne faut-il donc pas se demander ce que signifient les chiffres des contaminations ? et quel est leur intérêt ?

Cela reste un mystère pour moi. Quelqu’un a-t-il une réponse ?
Même si ils devaient devenir la cause d’une explosion des moyennes, ne serait-il pas judicieux de multiplier les tests volontaires ? Le matériel existe, l’Université de Liège serait en mesure réaliser plus de 50.000 tests par jour. A partir de ces informations, en cas d’augmentation sensible des personnes contaminées, des confinements ciblés pourraient éviter de confiner inutilement et massivement tout un pays. C’est une question ouverte, qu’il serait nécessaire de poser, quand on sait ce qu’à coûté le lockdown de la ville, tant sur le plan social, scolaire, sanitaire et émotionnel que sur le plan économique.

 

3 réflexions au sujet de « Etes-vous contaminé ? »

  1. Michel Hubert

    Bonne question (comme beaucoup de celles que tu poses) ! A côté des hospitalisations, le taux de sur-mortalité est de loin le plus intéressant à suivre si l’on veut prendre un peu de recul. Il sera inférieur à 5% sur l’ensemble de l’année. Cela justifie-t-il d’en faire le seul sujet médiatique depuis plus de 4 mois ?

    J'aime

    Répondre
  2. LM

    Je me pose la même question que vous. Mon commentaire sera donc inutile du fait que je n’ai pas, moi non plus, la réponse à cette question. Comme vous, je ne vois pas non plus l’intérêt de ces données car elles ne veulent strictement rien dire. Elles seraient intéressantes si on avait testé toute la population belge. Depuis un certain temps, comme tout le monde je pense, je n’y comprends plus rien, “porter un masque ou ne pas le porter, se faire tester ou ne pas se faire tester, partir en vacances ou ne pas partir en vacances”. A ces (non)directives gouvernementales s’ajoute l’imprévoyance des autorités. Ah! Ils n’avaient pas prévu que, si les gens partaient en vacances, ils pourraient ramener le virus en Belgique et contaminer ceux qui n’étaient pas partis ! Des réunions ont eu lieu et quelques décisions ont été prises. Mais… un peu tard car certains voyageurs étaient déjà revenus quelques jours auparavant. De plus, le site des Affaires Etrangères n’est pas encore mis à jour avec les dernières infos et directives ! Pour diriger un pays, il faut réfléchir et aussi être suffisamment malin que pour avoir toujours une longueur d’avance sur les évènements. Où sont ces dirigeants qui sortent du lot pour diriger notre (non)pays ? LM

    J'aime

    Répondre

Répondre à LM Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.