De très petites entreprises en péril

___________________________________________

Lorsque Brussels Airlines envisage de licencier un millier de personnes, tout le monde est sur le pont et la Première ministre discute en direct de 300 millions d’aide demandée par le patron de Lufthansa. Mais lorsque plus de 100.000 très petites entreprises sont en péril ou au bord de la faillite, personne ne semble s’émouvoir et personne ne propose des aides spécifiques pour celles qui doivent être sauvées à tout prix, à la fois au nom de l’emploi, de la diversité des commerces et des besoins des citoyens.

Depuis que la plupart des commerces – hors Horeca – ont pu réouvrir, c’en est fini du du programme Prime Unique des Régions et du droit Passerelle, mais ce n’est pas pour autant que les clients sont déjà revenus. Peur de sortir de chez eux. Moins d’argent à dépenser. Les commerces spécialisés, qui ne proposent pas des produits de première nécessité, voient arriver peu de clients. Certains tentent déjà d’essayer de se mettre à l’abri de la faillite. D’autres ont été contraints de remettre des préavis prévisionnels, de crainte de ne pouvoir payer de lourdes indemnités de licenciement dans quelques mois. Et cela sans considérer leur propre situation. Demain, que ferons-nous sans librairies, sans bijoutiers, sans serruriers, sans artisans et créateurs ? A quoi ressembleront nos vitrines vides et éteintes ?

Les très petites entreprises (TPE) c’est plus de 100.000 entreprises qui occupent chacune de 1 à 10 personnes. Elles se sont avérées créatrices d’emploi avec plus de 30.000 embauches en 2016, comme les chiffres le démontrent ICI. Le fédéral et la Région auraient tort de sous-estimer ce secteur d’activité. Ne devraient-ils pas préparer d’urgence un programme d’aide spécifique ? La Wallonie semble avoir un tel programme, mais q’attend Bruxelles ? Il y va de milliers d’emplois et de services utiles à la population.

_________
UCM La microsociété ou TPE est fiscalement définie comme la société ou personne physique qui respecte, à la date de clôture des comptes, au moins 2 des limites suivantes :

  • max. 10 travailleurs occupés en moyenne annuelle
  • max. 700.000 € de chiffre d’affaires annuel hors TVA
  • max. 350.000 € en total du bilan

 

3 réflexions au sujet de « De très petites entreprises en péril »

  1. LM

    300 millions d’euros pour Brussels Airlines qui dépend d’une compagnie allemande, la Lufthansa ? Qui est responsable là dedans ? Et bien, je ne suis pas sûre que ce soient uniquement les politiciens. Je pense que nous, les citoyens, avons aussi notre part de responsabilité là-dedans ! Beaucoup de citoyens veulent savoir s’ils pourront partir en vacances. En Belgique oui ! En Europe peut-être ! Hors Europe pas sûr ! Ces mêmes citoyens veulent savoir s’ils pourront prendre l’avion… Oui, ils n’attendent que ça… les vacances… les vacances… l’avion…l’avion… Comme ils sont malheureux, les pauvres ! Est-ce nécessaire de prendre l’avion pour être heureux ? Est-ce que le bonheur dépend de l’avion ? Est-ce que le bonheur dépend de Brussels Airlines ? Donc, ces 300 millions d’euros, que nous, les citoyens, devrons rembourser avec nos impôts (il est utile de le rappeler), doivent-ils partir vers ce moyen de transport polluant ou plutôt vers nos PME, qui sont tellement utiles à notre pays ? De qui dépendrait cette décision ? Des politiciens ! Qui élit ces politiciens ? Nous, les citoyens ! Pourquoi votons-nous toujours pour des personnes qui répètent les mêmes politiques ? Parce que nous votons pour des personnes et pas pour des programmes ! Je me sens bien impuissante ! LM

    J'aime

    Répondre
  2. Philippe Delstanche

    Il est en effet plus facile pour un grosse entreprise de faire un chantage à l’emploi pour quelques centaines de salariés que pour 100.000 petits indépendants ou petites entreprises dont dépendent probablement plus de 500.000 emplois.

    J'aime

    Répondre

Répondre à Philippe Delstanche Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.