Le futur est au bout du crayon

___________________________________________

Le futur de notre ville, celui du pays, de l’Europe et même de l’humanité n’est pas une fatalité. C’est nous qui avons la chance d’en décider dimanche grâce à nos votes éclairés. Il s’agira d’élire les personnes à qui il reviendra de s’atteler à la construction d’un futur durable pour les femmes et les hommes de Bruxelles, du pays, de l’Europe et même de l’espèce humaine. Jamais un tel challenge ne s’est imposé à la classe politique que nous allons élire dimanche en sachant – sans trop dramatiser – que nous sommes la dernière génération capable de sauver la planète. Une telle opportunité ne se présentera peut-être plus jamais.

Qui assurera le mieux l’indispensable et urgente transition écologique et énergétique encore rappelée par les jeunes et les scientifiques ? Qui créera les conditions nécessaires pour un vivre ensemble solidaire et harmonieux ? Qui organisera un autres partage des richesses à la fois plus juste et plus équitable ? Voilà sans doute les trois principales questions qui se poseront dimanche aux Bruxelloises et aux Bruxellois.

Parmi les femmes et les hommes qui se présentent pour cette tâche et qui sont prêts à siéger, à qui ferez-vous confiance pour la mener à bien ? Il vous est permis (et c’est recommandé) de voter pour plusieurs personnes sur une même liste. Pour ma part, j’ai bien relu les réponses de tous les partis aux 100 questions des journalistes de L’Echo (1) et mes choix se porteront sur des femmes et des hommes que j’estime avoir les compétences et la ténacité nécessaires pour mener ce combat capital, loin du profit à tout prix, loin du repli nationaliste et loin d’un communautarisme délétère.

(1) Voilà les premières éponses des partis, les autres sont accessibles ICI aux personnes enregistrées (gratuitement) au journal L’Echo et aux abonnés.

>>>  Le merveilleux film de Luc Jabon « Bruxelles, une traversée urbaine » passe au cinéma Vendôme pour la deuxième semaine consécutive et jusqu’au 28 mai, tous les soirs à 18:50.

 

Une réflexion au sujet de « Le futur est au bout du crayon »

  1. LM

    Bonjour Monsieur Vandenbergh. Merci pour cet article, des plus neutres, à la veille des élections. Les liens que vous mentionnez sont très utiles car cela devient vraiment difficile de voter. Tous les partis promettent des merveilles mais ne pourront pas faire grand chose vu nos grands déficits : la dette publique et la dette planétaire terrestre. Tout l’art sera de voter pour le vrai politicien, celui qui s’engagera corps et âme pour défendre notre pays, notre Europe, notre Terre, sans s’endetter plus. Il faudrait diminuer la dette publique et aussi la dette Terrestre. Depuis le mois d’avril, nous dépensons déjà plus que ce qu’elle produit. Bon vote. LM

    J'aime

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.