Métro ligne 3: un dossier à revoir

__________________________________

Quoi qu’en dise Rudi Vervoort dans Le Soir, est-il souhaitable que ce dossier soit clôturé en fin de législature ?   » Impossible de prendre une décision éclairée sur base d’un dossier mal ficelé et auquel il manque un rapport coût /bénéfice impartial « . C’est la conclusion de quatre experts *, dont Michel Hubert et Pierre Laconte – lecteurs de ce blog – nous transmettent ICI une opinion dissidente publiée par La Libre.

Bien sûr, cela ne manquera pas d’occasionner du retard, mais un investissement de près de 2 milliards d’euros sur près de 20 ans, peut-il être engagé sans que les décideurs politiques disposent de tous les éléments d’appréciation ?

Ecolo/Groen – qui est le seul parti à avoir émis des doutes sur l’adéquation de cette solution – s’est vu attaqué de toutes parts par les autres partis, trop contents de pouvoir annoncer le creusement d’un nouveau métro à la veille des élections et de tailler des croupières sous les pas des « Verts anti métro ». Voilà le point de vue d’Ecolo /Groen confirmé par des experts reconnus et impartiaux.

______________

* Frédéric Dobruszkes (ULB, vice-président de la Commission régionale de la mobilité), Michel Hubert (USL-B et ULB, responsable académique de l’Observatoire de la mobilité de la Région de Bruxelles-Capitale), Christian Kesteloot (KU Leuven) et Pierre Laconte (secrétaire général honoraire de l’Union internationale des transports publics – UITP).

1 réflexion sur « Métro ligne 3: un dossier à revoir »

  1. Ping : Hold-up sur Beliris | bruxsels future

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.