Happy Monday : des citoyens bilingues heureux

___________________________________

C’est à Bienne / Biel en Suisse. L’ambiance y est au vivre ensemble. Vous arrivez dans un monde où vous pouvez parler dans la rue en français, on vous répond en allemand et cela semble tout à fait normal. Vous pouvez mettre vos enfants dans des écoles qui encouragent très fortement la connaissance de la langue sœur. Et depuis peu, une filière entièrement bilingue (Fibi) a été créée. Son succès est tel que l’établissement qui en est à l’origine n’arrive pas à répondre à la demande. Bienvenue à « Biel/Bienne », le nom officiel de la localité.

Et pourtant, il y a 40 ans, un tel programme n’était pas à l’ordre du jour.  » Les linguistes recommandaient de ne parler qu’une seule langue en disant que, dans le cas contraire, les enfants ne sauraient pas à quel saint se vouer en termes linguistiques. À l’époque, dans les familles où on parlait deux langues, on n’en choisissait qu’une en abandonnant l’autre. De nos jours, on considère que c’est une richesse culturelle et d’intégration qui participe aussi à une plus grande plasticité du cerveau, d’où des facilités à apprendre d’autres langues », explique Virginie Borel, directrice du Forum du bilinguisme, une fondation créée par la ville de Bienne en 1996.

Que pensent les Suisses alémaniques de cette parité de plus en plus prégnante à Bienne ? Est-ce qu’ils redoutent la « tache d’huile« , à l’image de certains Flamands ? L’article de La Libre répond à cette question et à quelques autres, qui ne manquent pas d’intérêt pour les Bruxellois.e.s.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.